Bitcoin Prix & Opinions

BitPay : la part des paiements réalisés en Bitcoin chute au profit d’autres cryptomonnaies

Paiement Bitcoin

Le recours au Bit­coin auprès des com­mer­çants par­te­naires de Bit­Pay est pas­sé de 92% à seule­ment 65% en l’es­pace d’un an.

Bit­Pay, l’un des prin­ci­paux pres­ta­taires de cryp­to-paie­ment, a récem­ment révé­lé des évo­lu­tions dans les actifs numé­riques uti­li­sés pour effec­tuer des achats auprès de ses par­te­naires, comme l’a rap­por­té un article publié ce dimanche 16 jan­vier par Bloomberg.

Selon Bit­Pay, le pour­cen­tage de paie­ments effec­tués en Bit­coin auprès des entre­prises qui s’ap­puient sur sa solu­tion a chu­té l’an­née der­nière à 65% des tran­sac­tions trai­tées, contre 92% en 2020. De son côté, l’E­ther repré­sen­tait 15% des tran­sac­tions, tan­dis que les nou­velles mon­naies ajou­tées par Bit­Pay en 2021 – le Shi­ba Inu, le Doge­coin et le Lite­coin – n’ont été uti­li­sées que pour 3% des paiements.

De nom­breux ache­teurs ont com­men­cé ces der­niers mois à pri­vi­lé­gier les « sta­ble­coins » pour réa­li­ser des paie­ments inter­na­tio­naux – en par­ti­cu­lier depuis la chute des cryp­to-mar­chés sur­ve­nue en novembre. Ces actifs ont ain­si concer­né 13% des tran­sac­tions réa­li­sées via Bit­Pay en 2021. Selon l’en­tre­prise, les clients qui favo­risent les sta­ble­coins peuvent, grâce à leur valeur constante, s’af­fran­chir des risques inhé­rents aux fluc­tua­tions des actifs numé­riques « classiques ».

La ten­dance sou­le­vée par Bit­Pay montre que les par­ti­cu­liers déte­nant du Bit­coin ont plu­tôt ten­dance à vou­loir le conser­ver qu’à cher­cher à la dépen­ser. Une volon­té sans doute favo­ri­sée par l’ap­pré­cia­tion de l’ac­tif numé­rique de Sato­shi Naka­mo­to : mal­gré les tur­bu­lences de ces der­nières semaines, son cours s’est appré­cié de 60% durant l’an­née 2021.

Selon Bit­Pay, la majo­ri­té des cryp­to-tran­sac­tions opé­rées l’an­née der­nière ont concer­né des pro­duits de luxe comme des bijoux, des montres et des véhi­cules automobiles.

Au total, les volumes trai­tés par l’en­tre­prise ont aug­men­té de 57% en 2021 par rap­port à l’an­née précédente.

Rate this post