Crypto-monnaies

Shiba Inu : son cours chute après qu’une « whale » transfère 2,3 milliards de dollars de SHIB

Shiba Inu whale

Alors qu’une « whale » a récem­ment trans­fé­ré 2,3 mil­liards de dol­lars de SHIB vers quatre por­te­feuilles dif­fé­rents, cer­tains inves­tis­seurs s’inquiètent.

Le cours du Shi­ba Inu a chu­té après une série de tran­sac­tions effec­tuées par une « whale ». Celle-ci avait récem­ment sus­ci­té la curio­si­té de la cryp­to-sphère, qui avait réa­li­sé qu’elle était par­ve­nue à trans­for­mer un achat de 3 400 dol­lars de SHIBs en 1,55 mil­liard de dol­lars en l’es­pace d’un peu plus d’un an.

Le 2 novembre, cette « whale » a trans­fé­ré 10 000 mil­liards et 100 000 tokens SHIB vers quatre por­te­feuilles dif­fé­rents. Chaque tran­sac­tion valait envi­ron 586 mil­lions de dol­lars, soit un total de 2,3 mil­liards de dollars.

Transactions en Shiba InuSon pro­prié­taire avait ache­té pour 3 400 dol­lars de SHIB en août 2020 – des tokens dont la valeur avait grim­pé jus­qu’à 1,55 mil­liard de dol­lars. L’u­ti­li­sa­teur avait conti­nué à accroître son stock au cours des mois sui­vants. Il y a encore quelques jours, il déte­nait un total de 70 200 003 182 869 SHIB, soit 5,13 mil­liards de dol­lars, et n’a­vait tou­jours pas trans­fé­ré le moindre token.

Alors que le por­te­feuille était res­té inac­tif pen­dant 192 jours, cer­tains obser­va­teurs s’é­taient deman­dés si son pro­prié­taire pou­vait encore y accéder.

« Vous vous rap­pe­lez quand tout le monde se deman­dait si le gars qui avait trans­for­mé 8 000 dol­lars en 5 mil­liards de dol­lars avait per­du l’ac­cès à son portefeuille ?

Et bien ce n’est pas le cas, il a com­men­cé à trans­fé­rer cer­tains de ses SHIB.

Adresse : https://etherscan.io/address/0x1406899696adb2fa7a95ea68e80d4f9c82fcdedd#tokentxns »

Mais la « whale » a recom­men­cé à effec­tuer des tran­sac­tions à par­tir du 28 octobre, sus­ci­tant les craintes de cer­tains déten­teurs de SHIB. Ceux-ci redou­taient qu’elle décide de vendre la tota­li­té de ses coins, ce qui pro­vo­que­rait une chute du cours de l’actif.

« S’il déci­dait de vendre la tota­li­té de ses actifs, le SHIB plon­ge­rait de ‑99,99% jus­qu’à 0″, avait twee­té mer­cre­di l’a­na­lyste finan­cier Jaco Oracle :

Le même jour, le compte @unusual_whales rap­pe­lait que cet uti­li­sa­teur – pré­sen­té comme « le meilleur tra­der de l’his­toire » – déte­nait pas moins de 16% de la « mar­ket cap » du Shi­ba Inu :

@CptCryptoe esti­mait que « si cette per­sonne [avait] mis autant de temps à trans­fé­rer ses SHIBs, c’est sans doute parce qu’elle [avait] été conseillée par des avo­cats de les vendre à une grosse pla­te­forme d’é­change, en dehors des marchés ».

« Autre­ment, il ne serait pas pos­sible de reti­rer cet argent du fait d’une limite de retrait men­suelle de 50 000 dol­lars », a‑t-il ajouté.

Shiba Inu : – 15% en 24 heures

Lors de la rédac­tion de cet article, le SHIB s’é­chan­geait à 0,00005609 dol­lar, en baisse de 14,70% sur les 24 der­nières heures. L’ac­tif avait chu­té de 36% depuis un record his­to­rique à 0,00008845 dol­lar, enre­gis­tré le 28 octobre dernier.

Si ce repli pou­vait être en par­tie attri­bué aux craintes entou­rant les ini­tia­tives de cette « whale », il pour­rait éga­le­ment s’a­gir d’une baisse logique après une hausse expo­nen­tielle. Le cours du Shi­ba Inu avait lit­té­ra­le­ment flam­bé ces der­nières semaines, enre­gis­trant une mul­ti­pli­ca­tion par près de 10 entre le 3 octobre et le 3 novembre.

Cours du Shiba Inu au 4 novembre 2021

Comme l’in­di­quaient les chiffres de Coin­Mar­ket­Cap (mis à jour le 31 octobre), la déten­tion de tokens SHIB était très for­te­ment concen­trée. Ain­si, les 10 prin­ci­paux por­te­feuilles pos­sé­daient pas moins de 71,6% de l’offre totale de SHIB :

Concentration de l'offre de Shiba Inu

Le wal­let de la « whale » évo­quée dans cet article déte­nait tou­jours l’é­qui­valent de plus d’1,7 mil­liard de dol­lars de Shi­ba Inu.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post