Crypto-monnaies

Shiba Inu ou Dogecoin ? Ces deux analystes privilégient le SHIB

Token Shiba Inu (SHIB)

Que choi­sir entre le Shi­ba Inu et le Doge­coin, les deux prin­ci­paux « meme coins » de la cryp­to-sphère ? Pour deux jour­na­listes – le pre­mier cri­tique du Bit­coin, le second expert des cryp­to-mar­chés –, le SHIB devrait être pri­vi­lé­gié au DOGE.

Le DOGE, le « meme coin des boomers »

Joe Wei­sen­thal, un pré­sen­ta­teur de Bloom­berg connu pour être scep­tique vis-à-vis du Bit­coin, a évo­qué ce mer­cre­di les prin­ci­paux avan­tages du Shi­ba Inu par rap­port au Doge­coin :

« Com­ment le Doge­coin est deve­nu le “meme coin des boomers”.

Pour la news­let­ter @markets, j’ex­plique com­ment le Doge­coin est une “vieille mon­naie ennuyeuse”, ain­si que les rai­sons pour les­quelles les autres “tokens-chiens” comme le Shi­ba Inu sont ceux qui sont “cools” en ce moment ».

« Tout le monde parle du SHIB comme si c’é­tait juste une blague liée à une autre blague.

Contrai­re­ment au DOGE, il dis­pose d’une feuille de route de déve­lop­pe­ment qui avance vite, de sa propre pla­te­forme d’é­change décen­tra­li­sée [Shi­baS­wap], de ses propres NFTs [en savoir plus] ain­si que de capa­ci­tés de “smart contract » avancées.

Et bien sûr, son prix nomi­nal est moins élevé ».

Si le prix uni­taire du SHIB est si faible, c’est que la cryp­to­mon­naie a été lan­cée avec une offre extrê­me­ment éle­vée de coins. S’é­le­vant actuel­le­ment à 394 796 mil­liards, elle est « limi­tée » à 1 000 000 de mil­liards de tokens.

C’est d’ailleurs sans doute l’une des rai­sons de son suc­cès. Alors qu’il est deve­nu dif­fi­cile de déte­nir un Bit­coin « entier », de nom­breux tra­ders débu­tants, qui ne com­prennent pas tous le prin­cipe d’une « Mar­ket Cap », pré­fèrent se tour­ner vers des coins « abor­dables » comme le SHIB.

Lors de la rédac­tion de cet article, il était ain­si pos­sible de s’of­frir plus de 17 000 tokens Shi­ba Inu avec un seul dollar.

Joe Wei­sen­thal a éga­le­ment décla­ré que le Doge­coin était, selon lui, sus­cep­tible de chu­ter face au Bit­coin et à l’Ether.

Enfin, l’a­na­lyste a pré­dit « un flip­pe­ning » – lais­sant peut-être entendre que la valo­ri­sa­tion du DOGE et du SHIB (res­pec­ti­ve­ment 30,3 et 20,2 mil­liards de dol­lars) pour­raient un jour dépas­ser celle du Bit­coin (1 109 mil­liards de dollars) :

Notons que cet ana­lyste est un fervent cri­tique du Bit­coin, et ne per­çoit sans doute pas ses prin­ci­paux atouts : sa décen­tra­li­sa­tion, le niveau de sécu­ri­té confé­ré par son taux de hachage ou encore son offre limitée.

Dès lors, n’é­vo­luant pas dans la cryp­to-sphère, il peut sem­bler dif­fi­cile de lui accor­der du cré­dit lors­qu’il émet des pré­dic­tions liées aux actifs numériques.

Dogecoin et Shiba Inu, les deux principaux « dog meme coins »

Dogecoin Shiba InuLe Doge­coin est une cryp­to­mon­naie open-source lan­cée en décembre 2013 comme une « blague », avec pour mas­cotte un chien Shi­ba Inu. Si elle s’ap­puie sur la tech­no­lo­gie du Lite­coin, elle est ados­sée à une offre de DOGEs infla­tion­niste et illi­mi­tée.

Le SHIB est un token Ethe­reum ERC-20, qui avait repris une mas­cotte simi­laire. Créé en août 2020 et se pré­sen­tant comme un « Doge­coin Killer », l’ac­tif avait pro­fi­té dès le mois d’a­vril 2021 de la popu­la­ri­té crois­sante des « dog meme coins », ini­tiée par le Dogecoin.

N’of­frant pas d’u­ti­li­té par­ti­cu­lière par rap­port à d’autres coins bien plus inno­vants (comme le SOL, l’A­DA ou le DOT), le Doge­coin et le Shi­ba Inu tirent tous deux prin­ci­pa­le­ment leur valo­ri­sa­tion (res­pec­ti­ve­ment plus de 31 mil­liards de dol­lars et plus de 22 mil­liards de dol­lars) d’un engoue­ment col­lec­tif. Les tra­ders mettent la main sur des DOGEs et des SHIBs… pro­ba­ble­ment en grande par­tie parce qu’ils s’at­tendent à ce que d’autres tra­ders fassent de même.

Pour cer­tains obser­va­teurs, il s’a­git d’in­ves­tis­se­ments par­ti­cu­liè­re­ment ris­qués, puis­qu’ils ne s’ap­puient pas sur des fon­da­men­taux aus­si solides que ceux de leurs prin­ci­paux concurrents.

Le SHIB « meilleur » que le DOGE ?

Eric Wall, ana­lyste du cryp­to-fonds d’in­ves­tis­se­ment Arcane Assets, estime lui aus­si que le SHIB est « meilleur » que le DOGE :

Il explique qu’il n’est pas lié au minage du Lite­coin, comme l’est le Doge­coin, mais aus­si qu’il s’ap­puie sur la norme de tokens ERC-20, « la plus cou­rante et la plus déve­lop­pée dans l’é­co­sys­tème de la finance décentralisée ».

Il a ensuite détaillé les carac­té­ris­tiques de cha­cune de ces cryp­to­mon­naies, en com­men­çant par le DOGE :

« Si vous ache­tez du DOGE, vous achetez :

- un actif numé­rique dont l’offre n’est pas limi­tée, avec de mau­vaises normes
– un “shit­coin” non sécu­ri­sé, dont le taux de hachage n’a pas aug­men­té du meme ordre que son prix
– vous favo­ri­sez le déve­lop­pe­ment de nou­velles puces ASICs Scrypt, qui pro­duisent des déchets environnementaux ».

Puis en pour­sui­vant avec le SHIB :

« Si vous ache­tez du SHIB, vous achetez :

- un coin à offre limitée
– une chose sur laquelle Elon Musk n’a pas beau­coup d’iinfluence
– une chose que vous pou­vez “sta­ker” pour obte­nir des inté­rêts dans l’é­co­sys­tème DeFi d’E­the­reum, et qui dis­pose de ses propres pla­te­formes d’é­change décen­tra­li­sées comme ShibaSwap
– en l’u­ti­li­sant sur des réseaux de seconde couche, vous pour­rez pro­ba­ble­ment béné­fi­cier de nom­breux “air­drops”  ».

Dimanche, Elon Musk, le PDG de Tes­la avait révé­lé qu’il ne déte­nait aucun SHIB, pro­vo­quant une (courte) chute du token. Il avait ensuite pré­ci­sé qu’il ne pos­sé­dait que du BTC, de l’ETH et du DOGE – qu’il voit tou­jours comme étant « la cryp­to­mon­naie du peuple ».

Après un cours multiplié par près de 8, le Shiba Inu bientôt sur Robinhood ?

Lors de la rédac­tion de cet article, la deuxième « cry­to meme » en termes de « Mar­ket Cap » (22,4 mil­liards de dol­lars) avait flam­bé de près de 25% sur les 24 der­nières heures :

L'évolution du cours du Shiba Inu (SHIB) au 27 octobre 2021

Avec un cours de 0,00005746 dol­lar, le SHIB avait lar­ge­ment dépas­sé son record du 11 mai der­nier, à 0,00003431 dol­lar. Le token avait enre­gis­tré une hausse de 108% sur les 7 der­niers jours et de près de 700% sur les 30 der­niers jours. Après une telle flam­bée, une cor­rec­tion pro­chaine ne devait pas être exclue.

Cette appré­cia­tion a notam­ment été ali­men­tée par les rumeurs selon les­quelles il pour­rait bien­tôt être intro­duit sur la pla­te­forme de tra­ding Robin­hood, extrê­me­ment popu­laire aux États-Unis :

Une péti­tion en ce sens a déjà récol­té plus de 336 999 signatures.

Lors de la der­nière confé­rence sur les résul­tats de l’entreprise, qui s’est tenue mar­di, Vlad Tenev, le PDG de la pla­te­forme, a révé­lé qu’il envi­sa­geait de pro­po­ser de nou­veaux coins :

« Nous sommes très enthou­siastes vis-à-vis des coins déjà réfé­ren­cés sur notre pla­te­forme. Nous le sommes au moins autant pour les pro­chains », a‑t-il confié.

On pour­rait tou­te­fois pro­chai­ne­ment assis­ter à un évè­ne­ment de type « ache­tez la rumeur, ven­dez la nou­velle » lorsque le SHIB fera, si c’est le cas, son incur­sion sur Robinhood.

Les cryp­to­mon­naies sont deve­nues déci­sives pour la crois­sance de la pla­te­forme de tra­ding. Dans sa der­nière décla­ra­tion, l’en­tre­prise avait indi­qué que 64% de ses reve­nus liés aux actifs numé­riques pro­ve­naient du Doge­coin, qui avait sus­ci­té il y a quelques mois un fort engoue­ment dans la crypto-sphère.

Il y a quelques semaines, la bourse d’é­change avait révé­lé qu’elle comp­tait pro­po­ser des cryp­to-por­te­feuilles, per­met­tant ain­si à ses uti­li­sa­teurs d’en­voyer et de rece­voir des mon­naies numé­riques. La liste d’at­tente pour ce nou­veau ser­vice a déjà dépas­sé le mil­lion d’inscrits.

Notons que le Shi­ba Inu est dis­po­nible depuis quelques jours sur une autre pla­te­forme de tra­ding amé­ri­caine, « Public ».

Enfin, l’offre pro­li­fique de SHIB pour­rait être réduite grâce à un par­te­na­riat noué avec Now­Pay­ments. Celui-ci devrait per­mettre de « détruire » une par­tie des transactions :

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post