Bitcoin Forks

De nombreuses crypto-monnaies rivales aimeraient parvenir à détrôner le Bitcoin

Application Bitcoin

Il semble deve­nir de plus en plus com­pli­qué de suivre les dif­fé­rentes ver­sion du Bit­coin.

De nou­velles varié­tés de la cryp­to-mon­naie se mul­ti­plient, alors que les désac­cords concer­nant la direc­tion que doit prendre le Bit­coin pro­voquent des ten­sions au sein de la communauté.

Le plus impor­tant fut Bit­coin Cash, qui est appa­ru en Août après un fork de la Blo­ck­chain Bit­coin. Son pari ? Aug­men­ter la taille des blocs de la blo­ck­chain (de 1 à 8 Mo), afin de rendre les tran­sac­tions plus rapides et moins coû­teuses.

Les pro­prié­taires de Bit­coins ont ain­si pu, en prin­cipe, rece­voir « gra­tui­te­ment » des Bit­coins Cash : une uni­té de BCH pour chaque BTC qu’ils détenaient.

Le Bit­coin Cash, dont la valeur totale s’é­lève à envi­ron 18 mil­liards de dol­lars, fut sui­vi par un autre fork, moins réus­si : Bit­coin Gold. Celui-ci vise à per­mettre le minage de cryp­to-mon­naie avec du maté­riel plus abor­dable – afin de mettre fin, selon ses déve­lop­peurs, à la « cen­tra­li­sa­tion » du minage, concen­trée autour de quelques fermes qui détien­draient ain­si trop de pou­voir sur l’a­ve­nir du Bitcoin.

Mais on peut éga­le­ment citer tout un tas d’autres « Bit­coins » : Bit­coin Dia­mond, Bit­coin Sil­ver, Bit­coin Unli­mi­ted, ou encore Super Bitcoin.

bitcoin diamond

Voi­ci les dif­fé­rentes ver­sions qui étaient réfé­ren­cées, lors de la rédac­tion de cet article, sur la pla­te­forme CoinMarketCap :

Rivaux du Bitcoin

Si elles ne semblent pas toutes être liées à des forks, elles visent cha­cune à pro­po­ser une ver­sion « amé­lio­rée » du code infor­ma­tique du Bit­coin, afin de pal­lier à cer­taines limites du Bitcoin.

La pro­li­fé­ra­tion de mon­naies alter­na­tives, qui reprennent à leur compte le code du Bit­coin, est inti­me­ment liée à sa dimen­sion décen­tra­li­sée. En effet, le logi­ciel sur lequel s’ap­puie le Bit­coin est un logi­ciel open-source – autre­ment dit, n’im­porte qui peut le copier et le modi­fier afin de créer une nou­velle monnaie.

Mais de telles ini­tia­tives semblent être, bien sou­vent, moti­vées par la recherche de pro­fit. Le créa­teur peut, par exemple, « pre-miner » la mon­naie pour lui-même (comme ce qu’on fait les déve­lop­peurs de Bit­coin Gold, qui se sont réser­vés 100 000 BTG).

La ques­tion qui se pose, c’est de savoir si le Bit­coin ne risque pas d’être torp fac­tu­ré. Cer­tains ont d’ailleurs redou­té, il y a quelques jours, un « flip­pen­ning » : un scé­na­rio dans lequel le Bit­coin Cash ravi­rait la place de numé­ro un au Bit­coin.

En effet, le prix du Bit­coin Cash était pas­sé de 440 dol­lars au début du mois à près de 2500 dol­lars le 12 Novembre, pour ensuite dimi­nuer de moitié :

évolution du prix du Bitcoin Cash

Cette hausse se nour­ris­sait, en par­tie, de l’at­ti­tude des mineurs, pour qui il était deve­nu, tem­po­rai­re­ment, plus inté­res­sant de miner du Bit­coin Cash – ce qui a fait aug­men­ter les délais de tran­sac­tion en Bitcoin.

Mais il sem­ble­rait qu’il en faille plus pour faire pro­fon­dé­ment vaciller le Bit­coin. Il a récem­ment retrou­vé le niveau qui était le sien au début du mois, avec une valeur totale de 125 mil­liards de dol­lars – soit au moins 4 fois que ces prin­ci­paux « concurrents ».

Cer­tains appellent tou­te­fois à la vigi­lance, et semblent pen­ser que cette hégé­mo­nie pour­rait, un jour, être remise en cause.

Gavin YeungGavin Yeung, CEO de la socié­té d’in­ves­tis­se­ment hong­kon­gaise Cryp­to­mo­ver, évoque les luttes que l’on peut obser­ver au sein de la « com­mu­nau­té Bitcoin » :

« La com­mu­nau­té est vrai­ment divi­sée concer­nant la direc­tion tech­no­lo­gique que doit prendre le Bit­coin. Dans la mesure où il s’a­git d’un réseau décen­tra­li­sé, il n’existe aucune méthode per­met­tant d’ob­te­nir un vaste consensus. »

Il ajoute que cer­taines des « ver­sions » du Bit­coin pour­rait, sur le long terme, réus­sir leur pari.

« Nous ne sommes pas des « Bit­coin maxi­ma­lists » qui seraient per­sua­dés qu’une seule chaîne domine toutes les autres, » explique M. Yeung. « Nous pen­sons qu’il existe une mul­ti­tude de cas d’u­sage. »

Réfé­rence : Money­Web, Coin­mar­ket­cap