Ethereum

4 présentations à ne pas rater lors de la Devcon3, la conférence des développeurs proposée par la Fondation Ethereum

La devcon3 de la fondation Ethereum

De 72 mil­lions à 28 mil­liards de dol­lars  – la valeur totale d’E­the­reum a explo­sé au cours de l’an­née 2017.

Autre­fois pré­sen­tée comme une simple énième Blo­ck­chain, le pro­to­cole a su s’at­ti­rer les faveurs des inves­tis­seurs pour ses nom­breuses inno­va­tions tech­no­lo­giques, mais aus­si pour sa capa­ci­té à per­mettre à qui­conque de lever des fonds au tra­vers de la créa­tion de tokens. Mal­gré tout, cer­tains freins empêchent pour le moment Ethe­reum de deve­nir le pre­mier « ordi­na­teur mon­dial » qu’il ambi­tionne de devenir.

C’est dans ce contexte que des pro­gram­meurs, mais aus­si des « sup­por­ters » du monde entier se retrouvent cette semaine à Cancún aux Mexique. Il va s’y tenir, du 1er au 4 novem­br, la confé­rence annuelle des déve­lop­peurs, la Dev­con. Cet évè­ne­ment, qui affiche com­plet depuis juillet, sera com­po­sé de 128 pré­sen­ta­tions répar­ties sur 4 jours.

On pour­ra notam­ment y retrou­ver le fon­da­teur d’E­the­reum, Vita­lik Bute­rin, mais éga­le­ment Nick John­son, le déve­lop­peur d’E­the­reum Name Ser­vice (ENS), ain­si que Emin Gun Sirer, un pro­fes­seur de l’U­ni­ver­si­té de Cornell.

Ils évo­que­ront les pro­blèmes les plus urgents à régler pour favo­ri­ser le futur du réseau. Et le pro­gramme nous montre que, même si les déve­lop­peurs d’E­the­reum comptent évo­quer un large nombre de sujets, ils devraient se concen­trer prin­ci­pa­le­ment sur les pro­blé­ma­tiques liées à la sca­la­bi­li­té et à la confi­den­tia­li­té.

Il est pos­sible de retrou­ver l’a­gen­da com­plet de la confé­rence en cli­quant sur ce lien. S’il est désor­mais trop tard pour vous y rendre, sachez que vous pou­vez suivre la confé­rence en direct sur le site de la Fon­da­tion Ethe­reum.

Par­mi l’en­semble des pré­sen­ta­tions annon­cées, en voi­ci quatre qui devraient inté­res­ser les « Ethe­reum enthusiasts » :

1. Casper le gentil fantôme : un système de « correct-par-construction » pour la Blockchain – Vlad Zamfir

C’est peut-être le pro­jet Ethe­reum le plus atten­du. En effet, Cas­per vise à redes­si­ner tota­le­ment la manière dont fonc­tionne Ethe­reum.

Vlad Zam­fir, qui encadre le pas­sage à un pro­to­cole « proof-of-stake » (preuve d’en­jeu), est l’une des per­sonnes les plus légi­times pour évo­quer ce sujet, alors qu’il ne s’est pas encore beau­coup exprimé.

Cette inter­ven­tion pour­rait donc per­mettre d’ap­por­ter des réponses à cer­taines ques­tions, et de connaître les avan­cées qui ont été effec­tuées concer­nant le pas­sage au proof-of-stake.

Vlad Zam­fir a expli­qué qu’il comp­tait « four­nir de nom­breuses infor­ma­tions » concer­nant la manière dont il appré­hende le pas­sage au proof-of-stake, sans pour autant don­ner de détails spécifiques.

2. « Scaler » les smart-contracts Ethereum  – Joseph Poon

Alors que le pas­sage à un pro­to­cole proof-of-stake est sou­vent pré­sen­té comme une manière de favo­ri­ser effi­ca­ce­ment la sca­la­bi­li­té de la pla­te­forme, il ne s’a­git pas d’un remède miracle.

Pour pou­voir accueillir le même nombre d’u­ti­li­sa­teurs qu’un Google ou un Face­book  – des socié­tés que les déve­lop­peurs Ethe­reum aime­raient un jour pou­voir dépas­ser au tra­vers d’ap­pli­ca­tions décen­tra­li­sées  – le réseau devra être capable de sup­por­ter une acti­vi­té bien supé­rieure à celle qu’il gère actuel­le­ment.

Alors qu’E­the­reum affiche ses limites, le « sca­ling off-chain » (qui ne concerne pas de modi­fi­ca­tions appor­tées sur la Blo­ck­chain Ethe­reum) consti­tue un sujet impor­tant. Joseph Poon, co-fon­da­teur de Light­ning Net­work, une solu­tion per­met­tant de flui­di­fier les tran­sac­tions Bit­coin, pour­rait pro­po­ser une idée per­met­tant d’ac­cé­le­rer celles qui s’o­pèrent sur Ethereum.

Il pré­sen­te­ra ain­si sa solu­tion Plas­ma, dédiée au « scal­ling off-chain » – une solu­tion qui s’ins­pire plei­ne­ment du Ligh­ting Net­work.

3. Amélioration de l’efficacité des « Light Clients » et Sharding – Vitalik Buterin

Nul doute que Vita­lik Bute­rin fera salle comble lors de son inter­ven­tion. Celle-ci vise­ra à com­plé­ter les dis­cus­sions rela­tives à la sca­la­bi­li­té.

Le jeune infor­ma­ti­cien évo­que­ra deux tech­no­lo­gies au sujet des­quelles il est actuel­le­ment en train de mener une réflexion :

  • Les « light clients », qui consti­tuent un type de nœud Ethe­reum néces­si­tant le sto­ckage d’un volume réduit de don­nées, et per­met­tant ain­si à ces nœuds de pro­fi­ter d’une effi­cience accrue.
  • Le « shar­ding », qui consiste à « sépa­rer » Ethe­reum afin que les uti­li­sa­teurs n’aient à uti­li­ser qu’une par­tie de l’his­to­rique de la Blo­ck­chain –  et qui peut ain­si per­mettre d’al­lé­ger le réseau.

4. Mist : vers une architecture décentralisée et sécurisée – Everton Fraga et Victor Maia

Mist, le logi­ciel pro­mu par la Fon­da­tion Ethe­reum, est celui qui réunit le plus grand nombre d’u­ti­li­sa­teurs. Ce wal­let per­met de sto­cker et d’en­voyer des Ethers, mais éga­le­ment d’u­ti­li­ser des appli­ca­tions décen­tra­li­sées (Dapps).

Les deux déve­lop­peurs évo­que­ront la direc­tion que doit prendre le por­te­feuille dans les mois et les années qui viennent.

En s’ef­for­çant de pro­po­ser une inter­face tou­jours plus simple et rapide, les déve­lop­peurs sou­tiennent acti­ve­ment la pla­te­forme Ethe­reum. Ils peuvent ain­si l’ac­com­pa­gner vers un pos­sible ave­nir dans lequel ses appli­ca­tions pour­raient véri­ta­ble­ment concur­ren­cer Google et les prin­ci­paux réseaux sociaux.

Réfé­rence : Coin­Desk