Crypto-monnaies

Grayscale lance son « Solana Trust » avec 9,5 millions de dollars d’actifs sous gestion

Solana Crypto

Sola­na est le der­nier « alt­coin » en date à être pro­po­sé par Grays­cale, le plus grand ges­tion­naire d’ac­tifs numé­riques au monde.

Grayscale

Grays­cale Invest­ments conti­nue de diver­si­fier son offre. Le ges­tion­naire d’ac­tifs a lan­cé mar­di 30 novembre son Grays­cale Sola­na Trust, pro­po­sant aux inves­tis­seurs une expo­si­tion pas­sive au SOL, la mon­naie native du réseau « proof-of-stake » et « proof-of-his­to­ry » Solana.

Lors de son lan­ce­ment, le Sola­na Trust reven­di­quait 9,5 mil­lions de dol­lars d’ac­tifs sous gestion.

Mer­cre­di matin, lors de la rédac­tion de cet article, le SOL – qui s’é­chan­geait à 219 dol­lars – s’é­tait appré­cié de plus de 10% sur les 24 der­nières heures. Avec une « Mar­ket Cap » de 67,2 mil­liards de dol­lars, il poin­tait à la 5ᵉ place des cryp­to-réseaux les plus valorisés.

Le SOL avait connu une année 20201 excep­tion­nelle, avec un cours mul­ti­plié par plus de 136 depuis le 1er janvier :

Cours de Solana (SOL) en 2021

Michael Son­nen­shein, le PDG de Grays­cale, a expli­qué avoir consta­té un inté­rêt crois­sant de la part des clients de son entre­prise pour dif­fé­rents types d’ac­tifs numé­riques. Cette année, la socié­té a lan­cé des fonds pour four­nir une expo­si­tion au Basic Atten­tion Token (BAT), au Chain­link (LINK), au Live­peer (LPT), au Decen­tra­land (MANA) et au File­coin (FIL).

« Nous sommes aux pre­mières loges pour obser­ver l’ac­cep­ta­tion et l’a­dop­tion des cryp­to­mon­naies par le grand public », a décla­ré le diri­geant dans le com­mu­ni­qué de presse de Grayscale.

« Nous consta­tons qu’un nombre crois­sant d’in­ves­tis­seurs diver­si­fient leur expo­si­tion, au-delà d’ac­tifs numé­riques comme le Bit­coin et Ethereum ».

Une solution « scalable »

Pièce Solana (SOL)

L’en­goue­ment sus­ci­té cette année par les uni­vers des tokens non fon­gibles (NFTs) et de la finance décen­tra­li­sée (DeFi) est allé de pair avec la flam­bée des frais de tran­sac­tion sur Ethereum.

Alors que le réseau de Vita­lik Bute­rin est tou­jours confron­té à des pro­blèmes de « sca­la­bi­li­té », Sola­na pro­pose d’ores et déjà une alter­na­tive attrac­tive. Sa blo­ck­chain, qui est capable de trai­ter plus de 50 000 tran­sac­tions par seconde, per­met d’ef­fec­tuer des trans­ferts à des tarifs extrê­me­ment faibles.

Performances Solana

Ana­to­ly Yako­ven­ko, le cofon­da­teur de Sola­na, s’é­tait expri­mé sur l’a­ve­nir du réseau lors de la confé­rence « Break­point » qui s’é­tait tenue au début du mois au Portugal.

« Nous n’al­lons pas sor­tir de nou­velle ver­sion majeure sur notre feuille de route, ou quoi que ce soit de ce type », avait-il confié.

« La rai­son pour laquelle, en tant qu’in­gé­nieur, je déteste les feuilles de route, c’est qu’il est vrai­ment dif­fi­cile de pré­voir quoi que ce soit au-delà de deux semaines ».

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post