Crypto-monnaies

Prédiction Solana : le SOL pourrait atteindre des prix de 1 200 dollars en 2025 et de 5 000 dollars en 2030, selon ces experts

Réseau Solana

Pour un panel d’ex­perts du site Finder.com, le SOL – le token natif de la blo­ck­chain Sola­na – pour­rait se rap­pro­cher des 1 200 dol­lars en 2025, avant de flam­ber à plus de 5 000 dol­lars en 2030.

Prédictions Solana : 5 000 dollars en 2030

Le site Fin­der a récem­ment effec­tué un son­dage auprès d’un panel de 50 spé­cia­listes de la Fin­tech, afin de connaître leurs pré­dic­tions de prix pour Sola­na. Inter­ro­gés le 31 octobre, alors que le SOL s’é­chan­geait à 202,42 dol­lars, ces ana­lystes ont pré­dit que le token pour­rait atteindre les 235 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née.

Un cours déjà dépas­sé lors de la rédac­tion de cet article, puisque le SOL avait grim­pé jus­qu’à 241 dol­lars. L’ac­tif a connu une année 2021 excep­tion­nelle, avec un prix mul­ti­plié par plus de 130 depuis le 1er jan­vier :

Cours Solana SOLSur un hori­zon tem­po­rel plus long, les experts de Fin­der sont bien plus haus­siers. Ils pro­posent ain­si un prix-cible de 1 178,26 dol­lars au 31 décembre 2025, et voient le SOL capable d’at­teindre les 5 056,82 dol­lars à la fin de l’an­née 2030.

Prédiction prix Solana SOL

On retrouve au sein du panel de Fin­der des figures notables de la cryp­to-sphère, comme Joshua Fra­ser, cofon­da­teur d’O­ri­gin Pro­to­col. Le diri­geant estime que Sola­na mérite son sur­nom d’Ethe­reum Killer :

« Sola­na consti­tue la meilleure alter­na­tive à Ethe­reum et aux réseaux de seconde couche d’E­the­reum pour héber­ger des appli­ca­tions de finance décen­tra­li­sée. Il s’a­git d’un mar­ché gigan­tesque et le prix du SOL devrait le refléter ».

Gavin Smith, asso­cié géné­ral de Pan­xo­ra Cryp­to, estime que Sola­na consti­tue « l’une des rares blo­ck­chains basées sur des “smart contracts” à dis­po­ser d’une archi­tec­ture tech­nique avec laquelle Ethe­reum aura du mal à riva­li­ser en termes de vitesse et de frais de transaction ».

« Dans le cas de l’u­ti­li­sa­tion de “smart contracts”, en par­ti­cu­lier pour la finance décen­tra­li­sée, ces fac­teurs repré­sentent des indi­ca­teurs cri­tiques de suc­cès », a‑t-il ajouté.

Mais jus­qu’où pour­rait aller le SOL sur le long terme ? Pour Paul Levy, maître de confé­rences à l’U­ni­ver­si­té de Brigh­ton, l’ac­tif devrait atteindre les 3 000 dol­lars d’i­ci à 2025, pro­fi­tant notam­ment de la capa­ci­té de Sola­na à atti­rer de nou­veaux uti­li­sa­teurs :

« Il existe un poten­tiel immense. Je m’at­tends à une crois­sance sou­te­nue, qui pour­rait pro­ve­nir de l’ar­ri­vée de nou­veaux uti­li­sa­teurs plu­tôt que de l’ob­ten­tion de parts de mar­ché supplémentaires ».

De son côté, Daniel Cawrey, le direc­teur des opé­ra­tions de Cypher­punk Hol­dings, estime que le SOL pour­rait atteindre les 20 000 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née 2030. Il jus­ti­fie son opti­misme par le fait que Sola­na « offre une meilleure sca­la­bi­li­té que l’E­ther et per­met déjà le “sta­king”  ».

Un enthou­siasme que ne par­tage pas Grant Wil­son, direc­teur d’Exante Data pour l’A­sie-Paci­fique. Expli­quant que son entre­prise « pré­fère Ethe­reum », il a four­ni une pré­dic­tion de 150 dol­lars pour le SOL en 2025. Il est encore plus bais­sier pour 2030, pré­di­sant que le coin aura plon­gé à seule­ment 50 dol­lars :

« Je ne sais pas si Sola­na par­vien­dra à sur­vivre. Rien jus­qu’i­ci ne per­met d’in­di­quer qu’il ren­con­tre­ra le succès ».

Qu’est-ce que Solana ?

Logo de SolanaSola­na est un réseau blo­ck­chain per­for­mant fon­dé par d’an­ciens ingé­nieurs de Qual­comm, Intel et Drop­box. Il s’ap­puie sur un pro­to­cole de vali­da­tion par preuve d’en­jeu délé­guée, ain­si que sur une méthode unique d’or­don­nan­ce­ment des tran­sac­tions afin d’of­frir des capa­ci­tés de trai­te­ment extrê­me­ment impor­tantes.

Grâce notam­ment à une méthode « Proof-of-His­to­ry », le réseau Sola­na est capable de trai­ter plu­sieurs mil­liers de tran­sac­tions par seconde, à des frais extrê­me­ment réduits. Le token SOL per­met non seule­ment de régler les frais de tran­sac­tion lors de trans­ferts, mais éga­le­ment d’in­te­ra­gir avec les « smart contracts » déployés sur le réseau.

Une panne de 17 heures en septembre

Mais Sola­na ne peut pas faire de miracles.

À la mi-sep­tembre, après un pic à 400 000 tran­sac­tions par seconde liées à une attaque par déni de ser­vice, le réseau était res­té hors ligne pen­dant 17 heures.

Les experts de Fin­der sont par­ta­gés concer­nant l’im­pact de cette panne sur la confiance des inves­tis­seurs. Pour 40% d’entre eux, il s’a­gis­sait d’un simple inci­dent, tan­dis que 40% ont poin­té un pro­blème inhé­rent au réseau.

Cette semaine, on appre­nait que la blo­ck­chain Sola­na allait pro­chai­ne­ment être inté­grée nati­ve­ment par le navi­ga­teur Brave, qui reven­dique plus de 42 mil­lions d’utilisateurs.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.