Crypto-monnaies

Starlink (STARL) : un cours doublé en 3 jours après le lancement de satellites par SpaceX

Le décol­lage du token Star­Link (STARL) sur les cryp­to-mar­chés est allé de pair avec la mise en orbite same­di de 53 satel­lites Star­link par SpaceX.

Le cours d’une cryp­to­mon­naie dotée du même nom que les Star­link, les satel­lites de Spa­ceX, a plus que dou­blé en l’es­pace de 3 jours.

Same­di, la socié­té d’E­lon Musk avait annon­cé la mise en orbite de 53 d’entre eux :

Le cours du Star­Link (STARL) a ain­si aug­men­té de 13,70% le 13 novembre, jour du lan­ce­ment des satel­lites (comme indi­qué avec la flèche rouge). Le len­de­main, l’ac­tif flam­bait de 67,17%, avant de s’ap­pré­cier à nou­veau de 7,34% ce lun­di 15 novembre.

Cours Starlink STARL au 15 novembre 2021

Ain­si, comme le montrent les chiffres de la pla­te­forme OKEx, le token avait enre­gis­tré lors de la rédac­tion de cet article une hausse de plus de 105% en l’es­pace de 3 jours.

 Le STARL profite de « l’effet Musk »

Le cryp­to-pro­jet Star­Link n’a pour­tant aucun lien avec la socié­té d’E­lon Musk. Il s’a­git d’un « pro­jet décen­tra­li­sé de meta­verse », qui s’ap­puie le STARL. Cet « uti­li­ty token » per­met d’a­che­ter « des par­celles de ter­rain vir­tuel dans la sta­tion Starl ».

Depuis plu­sieurs mois, les décla­ra­tions d’E­lon Musk ont un impact notable sur les crypto-marchés.

Tout avait com­men­cé avec le Doge­coin. L’ac­tif avait flam­bé à plu­sieurs reprises suite aux dif­fé­rents tweets du mil­liar­daire évo­quant le « meme coin ». Son cours avait ain­si été mul­ti­plié par plus de 150 entre le début de l’an­née 2021 et son record his­to­rique de mai, à 0,7376 dollar.

La déci­sion d’E­lon Musk d’in­ves­tir dans le Bit­coin avec son autre socié­té, Tes­la, avait éga­le­ment été saluée par les mar­chés. Cette ini­tia­tive avait per­mis à la pre­mière cryp­to­mon­naie de pas­ser d’en­vi­ron 39 000 dol­lars en février à un record à près de 65 000 dol­lars en avril 2021.

Dans la fou­lée, ses dif­fé­rentes cri­tiques por­tant sur la consom­ma­tion éner­gé­tique du Bit­coin font sans doute par­tie, avec le tour de vis pro­non­cé par la Chine sur la cryp­to-sphère, des rai­sons à l’o­ri­gine de la chute du BTC entre mai et juillet. L’ac­tif avait ain­si plon­gé briè­ve­ment sous les 30 000 dol­lars, avant de renouer avec la hausse.

Elon Musk avait éga­le­ment pro­vo­qué la flam­bée du SHIB en révé­lant qu’il comp­tait adop­ter un chien Shi­ba Inu et le pré­nom­mer « Flo­ki », puis en dévoi­lant sa pho­to en octobre :

Il avait tou­te­fois sus­ci­té une baisse de 20% du cours de l’ac­tif en confiant ne déte­nir aucun SHIB.

En juillet, un autre token,  le Flo­ki Inu, a éga­le­ment ten­té de sur­fer, jus­qu’i­ci avec suc­cès, sur « l’ef­fet Musk ».

Plus récem­ment, une autre cryp­to­mon­naie sou­hai­tant tirer pro­fit de la popu­la­ri­té d’E­lon Musk – le Doge­lon Mars (ELON) – a flam­bé de plus de 4 200% en octobre.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires