Technologie Blockchain

Même si elle compte licencier 1500 personnes, HTC lancera bien « le premier téléphone blockchain au monde »

Smartphone HTC

Le fabri­cant de smart­phones HTC a récem­ment indi­qué que la vague de licen­cie­ment annon­cée cette semaine n’al­lait pas affec­ter le déve­lop­pe­ment de l’Exo­dus HTC. Il devrait s’a­gir, selon l’en­tre­prise, du « premier télé­phone blo­ck­chain natif au monde ».

La socié­té taï­wa­naise a annon­cé cette semaine qu’elle comp­tait licen­cier 1 500 employés – soit près de 25 % de ses effec­tifs – afin de ten­ter de renouer avec la profitabilité.

Un porte-parole de l’en­tre­prise a récem­ment indi­qué au site CCN que ces licen­cie­ments n’af­fec­te­raient pas la pro­duc­tion de l’Exo­dus, ajou­tant ceci :

« La réduc­tion des effec­tifs annon­cée aujourd’­hui par HTC consti­tue une étape déci­sive dans le réali­gne­ment des res­sources au sein de l’or­ga­ni­sa­tion, ce qui per­met­tra de béné­fi­cier d’une ges­tion plus flexible des opérations.

La socié­té offri­ra un accom­pa­gne­ment aux employés tou­chés par ces licen­cie­ments, qui devront être tous effec­tifs d’i­ci à la fin du mois de sep­tembre. HTC conti­nue de revoir ses opé­ra­tions pour s’as­su­rer que ses res­sources de pro­duc­tion s’a­lignent avec ses ini­tia­tives stra­té­giques clés, de sorte que la socié­té puisse être plus concur­ren­tielle sur ses mar­chés cibles, tout en main­te­nant son avan­tage en matière d’innovation ».

Il y a quelques semaines, l’en­tre­prise avait annon­cé le déve­lop­pe­ment de l’Exo­dus HTC, qui devrait selon elle être le pre­mier smart­phone à four­nir un sup­port natif à des appli­ca­tions blo­ck­chain. Le déve­lop­pe­ment de ce péri­phé­rique est orches­tré par Phil Chen, pro­cla­mé « chef de la décen­tra­li­sa­tion », connu pour être à l’o­ri­gine du casque de réa­li­té vir­tuelle HTC Vive.

Smartphone Blockchain HTC Exodus

HTC indique que l’Exo­dus sera conçu spé­ci­fi­que­ment pour prendre en charge des appli­ca­tions décen­tra­li­sées (dApps), et qu’il sera doté d’un cryp­to-por­te­feuille cryp­to uni­ver­sel qui sera pro­té­gé par une puce maté­rielle sécurisée.

Un chiffre d’affaires en chute libre

Pré­cur­seur dans le sec­teur de la télé­pho­nie mobile, HTC pro­duit actuel­le­ment 10% des smart­phones com­mer­cia­li­sés à tra­vers le monde. La socié­té a tou­te­fois récem­ment per­du des parts de mar­ché au pro­fit d’Apple, de Sam­sung et de ses concur­rents chi­nois – une contrac­tion qui s’est inten­si­fiée au cours de ces 18 der­niers mois. Selon Reu­ters, l’en­tre­prise a enre­gis­tré au mois d’a­vril une baisse de 55,5 % de son chiffre d’af­faires par rap­port à l’an­née pas­sée.

Cette vague de licen­cie­ment inter­vient suite à un accord conclu l’an der­nier avec Alpha­bet, la socié­té mère de Google, pour un mon­tant de 1,1 mil­liard de dol­lars. L’en­tre­prise cali­for­nienne avait alors déci­dé de s’of­frir les ser­vices de 2 000 ingé­nieurs et employés de HTC.

Notons que le fabri­cant taï­wa­nais n’est pas le seul à vou­loir lan­cer un smart­phone blo­ck­chain. C’est éga­le­ment le cas de la cryp­to-star­tup Sirin Labs, qui compte livrer dès cette année les pre­miers exem­plaires de son « Fin­ney », pour un prix uni­taire de 999 dollars.

Le Smartphone Finney

Réfé­rence : CCN