Ethereum

L’Île de Man accorde une licence à une loterie basée sur Ethereum

L’Île de Man, un ter­ri­toire situé en mer d’Ir­lande, vient d’ac­cor­der une licence de jeu à une lote­rie basée sur une tech­no­lo­gie Blockchain.

Cette lote­rie, qui s’ap­puie sur le réseau Ethe­reum, a été déve­lop­pée par la socié­té Qan­ta.

Qanta, une loterie basée sur la blockchain Ethereum

Elle pré­sente ses tirages comme étant tota­le­ment trans­pa­rents et justes, grâce au pro­cé­dé « pro­va­bly fair ». D’a­près ses repré­sen­tants, ce sont des smart-contracts qui gèrent, du début à la fin, l’en­semble du pro­ces­sus de jeu.

L’ob­ten­tion de cette licence s’ins­crit plei­ne­ment dans la stra­té­gie de Qan­ta. Son appli­ca­tion s’as­sure d’ailleurs que le client s’est bien sou­mis, en amont, à un pro­ces­sus de véri­fi­ca­tion d’i­den­ti­té (KYC, pour « Know Your Customer ») :

étapes Qanta

Dans un com­mu­ni­qué de presse, Lee Hil­ls, pré­sident de Qan­ta, a décla­ré que la com­mis­sion de super­vi­sion du jeu a mon­tré qu’elle était « un incroyable régu­la­teur, dédié à la com­pré­hen­sion de notre tech­no­lo­gie unique ».

Il a ain­si salué le tra­vail de la com­mis­sion, qui « affiche un véri­ta­ble­ment dévoue­ment aux prin­cipes qui per­mettent que le sec­teur du jeu au sein de l’île reste exempt de crimes, puisse pro­té­ger les jeunes et les per­sonnes vul­né­rables, et s’as­sure que nos ser­vices soient justes et que les joueurs puissent rece­voir de véri­tables gains ».

Cette lote­rie est actuel­le­ment en phase beta. Elle devrait être dis­po­nible soit de manière indé­pen­dante, soit en tant que pro­duit en marque blanche, uti­li­sable par d’autres entreprises.

« Nous sommes ravis d’ac­cueillir une nou­velle entre­prise au sein d’un sec­teur à forte crois­sance » a expli­qué Daphne Cain, membre du Dépar­te­ment pour le Déve­lop­pe­ment Éco­no­mique de l’île. « Les régu­la­tions et les pro­cé­dures de confor­mi­té de l’Île de Man ont été ima­gi­nées spé­ci­fi­que­ment pour per­mettre d’ac­cé­le­rer la crois­sance du sec­teur des cryp­to-cur­ren­cies et du jeu en ligne dans l’île.