Bitcoin Prix & Opinions

La Banque de France alerte sur les risques liés à la spéculation sur le Bitcoin

Banque de France

François Villeroy de GalhauFran­çois Vil­le­roy de Gal­hau, gou­ver­neur de la Banque de France, a expli­qué ce ven­dre­di que le Bit­coin était un pla­ce­ment de nature extrê­me­ment spé­cu­la­tive, et qu’il ne consti­tuait ni une mon­naie, ni même une cryp­to-mon­naie.

« Nous devons êtes très clairs : le Bit­coin n’est en aucun cas une mon­naie, ni même une cryp­to-mon­naie. » a‑t-il décla­ré lors d’une Forum finan­cier fran­co-chi­nois qui s’est tenu à Pékin.

Logo banque de france« Il s’a­git d’un actif spé­cu­la­tif. Sa valeur et son extrême vola­ti­li­té n’ont pas de fon­de­ments éco­no­miques, et ils ne se trouve sous la res­pon­sa­bi­li­té d’au­cune enti­té, » a‑t-il pré­ci­sé, ajou­tant que « la Banque de France rap­pelle à ceux qui inves­tissent dans le Bit­coin qu’ils le font tota­le­ment à leurs risques et périls. »

Des banques centrales sur la défensive

Depuis plu­sieurs mois, les diri­geants de cer­taines banques cen­trales se sont expri­més au sujet de la mon­naie numé­rique, alors que son cours a été mul­ti­plié par 10 depuis le début de l’an­née.

Ain­si, Mario Dra­ghi, direc­teur de la BCE, a esti­mé qu’il s’a­gis­sait d’un « risque plu­tôt limi­té », en lais­sant entendre qu’il pour­rait tout de même poser pro­blème dans les années à venir. Tho­mas Jor­dan, pré­sident de la Banque cen­trale de la Suisse, a quant à lui décla­ré que « les banques cen­trales [tra­vaillaient] très acti­ve­ment » sur la ques­tion.

Réfé­rence : Reu­ters




[wpcrypto_list]