Bitcoin Démocratisation

Après avoir levé 70 Millions de dollars, la startup Ledn veut proposer des prêts immobiliers garantis par des Bitcoins

Fondateurs Ledn

L’en­tre­prise sera bien­tôt la pre­mière à accor­der des prêts immo­bi­liers garan­tis en par­tie par du Bitcoin.

Logo LednSou­vent pré­sen­té comme un « or numé­rique », le Bit­coin est géné­ra­le­ment per­çu comme une réserve de valeur ou un moyen de paie­ment. La star­tup cana­dienne Ledn sou­haite étendre ses cas d’u­sage en per­met­tant à des acqué­reurs immo­bi­liers de l’u­ti­li­ser en tant que garan­tie de leur cré­dit hypothécaire.

L’en­tre­prise a annon­cé ce mer­cre­di avoir bou­clé un tour de finan­ce­ment « Série B » de 70 mil­lions de dol­lars, lui per­met­tant d’at­teindre une valo­ri­sa­tion de 540 mil­lions de dol­lars. Ces fonds devraient lui per­mettre de lan­cer son ser­vice de cré­dits immo­bi­liers garan­tis par du Bit­coin dès le début de l’an­née prochaine.

Sa nou­velle offre de prêts immo­bi­liers devrait dans un pre­mier temps être pro­po­sée aux États-Unis et au Cana­da. Elle consiste à per­mettre à ses clients d’ac­qué­rir un bien immo­bi­lier en met­tant en gage leurs Bit­coins. Ils pour­ront ain­si conser­ver leurs actifs numé­riques et ten­ter de tirer pro­fit de l’ap­pré­cia­tion poten­tielle du BTC et de leur bien immobilier.

La star­tup ambi­tionne d’ac­cor­der 100 mil­lions de dol­lars de prêts d’i­ci à la fin du pre­mier tri­mestre 2022. Selon Adam Reeds, cette nou­velle offre de Ledn s’a­dresse aux clients « qui sou­haitent inves­tir sans pas­ser par les banques traditionnelles » :

« Nos clients sou­haitent diver­si­fier leur por­te­feuille d’in­ves­tis­se­ment afin de pro­té­ger leur patri­moine. Ils peuvent ensuite uti­li­ser ce patri­moine pour effec­tuer diverses opé­ra­tions, comme ache­ter un bien immo­bi­lier, tout en conti­nuant à le pro­té­ger », a‑t-il expliqué.

Composer avec la volatilité du Bitcoin

emprunt immobilier BitcoinSi le Bit­coin s’est for­mi­da­ble­ment appré­cié au cours de ses 12 années d’exis­tence, cha­cun sait qu’il est en proie à une vola­ti­li­té consi­dé­rable. L’ac­tif avait ain­si per­du, lors de la rédac­tion de cet article, près de 29% de sa valeur depuis son record his­to­rique du 10 novembre der­nier. Il peut donc être ris­qué de l’u­ti­li­ser en tant que gage d’un prêt.

Ledn va ten­ter de contour­ner ce risque en uti­li­sant à la fois du BTC et le bien immo­bi­lier ache­té comme garan­tie de ses cré­dits immo­bi­liers hypo­thé­caires. Par ailleurs, le prêt accor­dé ne sera égal qu’à 50% de la valeur totale de ces deux actifs, per­met­tant ain­si de limi­ter le risque lié à la vola­ti­li­té du Bit­coin, selon M. Reeds.

« En uti­li­sant à la fois du Bit­coin et de l’im­mo­bi­lier en tant que garan­ties, nous avons accès à une com­bi­nai­son bien plus stable, qui nous per­met d’of­frir des délais plus accom­mo­dants lorsque le client doit effec­tuer un rem­bour­se­ment. Grâce à cette confi­gu­ra­tion, nous pou­vons lui lais­ser plu­sieurs semaines pour mettre en garan­tie des actifs sup­plé­men­taires [en cas de chute du BTC] avant de devoir intervenir ».

Les clients de Ledn seront tou­te­fois sou­mis à des taux d’in­té­rêt bien plus éle­vés que ceux que l’on retrouve géné­ra­le­ment dans le cadre d’emprunts hypo­thé­caires tra­di­tion­nels. L’en­tre­prise pré­voit ain­si de pro­po­ser des taux fixes d’en­vi­ron 9,5%. « Nous anti­ci­pons une dimi­nu­tion de ces taux au fur et à mesure que les ins­ti­tu­tions seront plus à l’aise avec le recours au Bit­coin en tant que garantie ».

Alors que les men­sua­li­tés seront libel­lées en dol­lars, les clients de Ledn auront la pos­si­bi­li­té de régler celles-ci à l’aide du sta­ble­coin USDC.

Contrai­re­ment à un prêt immo­bi­lier hypo­thé­caire tra­di­tion­nel, qui s’é­tend tra­di­tion­nel­le­ment sur une tren­taine d’an­nées, Ledn pro­cé­de­ra tous les deux ans à une nou­velle esti­ma­tion du bien immo­bi­lier acquis afin d’é­ta­blir un nou­veau contrat de prêt.

La star­tup pro­pose d’ores et déjà des ser­vices de prêt et d’emprunt de BTC et d’USDC. Le site de l’en­tre­prise indique qu’il est pos­sible « d’ob­te­nir un prêt cor­res­pon­dant à [ses] Bit­coins, sans avoir à vendre le moindre satoshi ».

Prêt Bitcoin Ledn