Arnaques Aspect Légal Cybercriminalite

Lorsque l’on possède des Bitcoins, mieux vaut rester discret

Vol de Bitcoins

La valeur du Bit­coin a consi­dé­ra­ble­ment aug­men­té cette année, ce qui attire, à juste titre, de nom­breux curieux. Mais les déten­teurs d’ac­tifs numé­riques semblent être deve­nus des proies de choix – des proies qui gagne­raient à res­ter discrètes.

Combien de Bitcoins détenez-vous ?

Combien tu gagnesEst-ce que quel­qu’un vous a déjà deman­dé com­bien de Bit­coins vous possédiez ?

Vous avez peut-être men­tion­né, au détour d’une conver­sa­tion, le fait que vous aviez ache­té des Bit­coins… et les gens veulent bien sou­vent en savoir plus.

« Mais alors, tu pos­sèdes com­bien de Bit­coins toi ? »

C’est un peu comme si quel­qu’un, que vous ne connais­sez pas for­cé­ment très bien, vous deman­dait de dévoi­ler votre salaire, ou de four­nir une esti­ma­tion de votre patri­moine.

Et pour­tant, cer­taines per­sonnes – qui ne par­viennent sans doute pas à rete­nir leur curio­si­té – n’hé­sitent pas à for­mu­ler de telles ques­tions.

Par ailleurs, comme la valeur d’un Bit­coin est désor­mais très éle­vée, elles peuvent avoir ten­dance à par­tir du prin­cipe selon lequel tous les indi­vi­dus qui détiennent des actifs numé­riques sont néces­sai­re­ment for­tu­nés. Elles oublient ain­si que l’on peut tout à fait ne pos­sé­der qu’une frac­tion de Bit­coin – une frac­tion qui peut tout de même cor­res­pondre à plu­sieurs cen­taines, voire à plu­sieurs mil­liers d’euros.

Le fait que la tech­no­lo­gie blo­ck­chain soit encore rela­ti­ve­ment récente (le Bit­coin ne l’a intro­duite qu’en 2008), et que la plu­part des par­ti­cu­liers ne connaissent pas son fonc­tion­ne­ment, pour­rait atti­ser encore davan­tage leur curiosité.

Mais au-delà de l’im­por­tance de la confi­den­tia­li­té, à laquelle de nom­breux indi­vi­dus tiennent lors­qu’il s’a­git de leur patri­moine finan­cier, il existe une rai­son pour laquelle il ne vaut mieux pas dévoi­ler son patri­moine numé­rique : évi­ter de mettre en péril la sécu­ri­té de ses actifs.

De nombreuses victimes se sont faites dérober leurs Bitcoins

Voleur de BitcoinLe fait que la valeur du Bit­coin ait été envi­ron mul­ti­pliée par 10 depuis le début de l’an­née semble avoir sus­ci­té l’in­té­rêt de nom­breux indi­vi­dus peu scru­pu­leux.

Les hackers ne pou­vant pas s’en prendre direc­te­ment à la blo­ck­chain du Bit­coin, qui n’a jamais pu être pira­tée, il s’in­té­ressent à d’autres méthodes qui pour­raient leur per­mettre de vider, à leur pro­fit, le por­te­feuille numé­rique de leur vic­time.

Cer­tains seraient ain­si par­ve­nus, en obte­nant l’ac­cès au compte télé­pho­nique de leur cible, a lui sou­ti­rer l’é­qui­valent de plu­sieurs mil­lions d’eu­ros en Bit­coin, comme l’ex­plique cet article. Avec une dose de mani­pu­la­tion et un simple numé­ro de télé­phone, ils ont ain­si pu dépouiller Jered Ken­na, Brock Pierce, Adam Dra­per, Char­lie Shrem et bien d’autres.

Jesse PowellJesse Powell, le CEO de la pla­te­forme d’é­change Kra­ken, a publié à la mi-novembre un article inté­res­sant sur le sujet, dans lequel il décla­rait ceci :

« Si vous êtes, de quelque manière que ce soit, publi­que­ment impli­qué dans l’é­co­sys­tème des cryp­to-mon­naies, consi­dé­rez-vous comme une cible. Vous devez immé­dia­te­ment vous assu­rer de la sécu­ri­té de vos comptes – en par­ti­cu­lier votre e‑mail, vos réseaux sociaux, votre “social net­wor­king” et votre télé­phone mobile. »

Et voi­ci donc l’exemple par­fait de ce que nous vous décon­seillons de faire :

portfolio de crypto-monnaies sur twitter

Pour vivre en sécurité, vivez caché(e)

Comme le montre l’i­mage ci-des­sus, de nom­breuses per­sonnes n’hé­sitent pas à faire l’é­ta­lage sur les réseaux sociaux de leur for­tune numé­rique… et cer­tains s’en s’ont rapi­de­ment mor­dus les doigts.

Il y a quelques jours, nous vous rap­por­tions le cas d’un homme de natio­na­li­té turque, qui s’é­tait fait voler 450 BTC (soit envi­ron 3,8 mil­lions d’eu­ros). Il avait été repé­ré en affi­chant un style de vie luxueux sur les réseaux sociaux, tout en évo­quant le fait qu’il déte­nait des Bit­coins.

Voiture Bitcoin milionnaire hodl

Il était ain­si deve­nu une cible de pre­mier choix aux yeux de cer­tains cri­mi­nels locaux, qui n’ont pas hési­té à s’emparer de son ordi­na­teur por­table, à le kid­nap­per pour l’a­me­ner dans un mini­bus dans lequel il a été vio­len­té pen­dant 8 heures, jusqu’à ce qu’il accepte de four­nir l’ac­cès à son por­te­feuille de BTC.

Une autre mau­vaise idée ? Lais­ser un papier conte­nant votre « seed phrase » dans votre por­te­feuille. En mai der­nier, on a ain­si pu vu voir une dis­cus­sion sur 4chan dans laquelle un indi­vi­du expli­quait qu’il hési­tait à s’emparer du por­te­feuille de son ami, après avoir reco­pié la « seed phrase » qui se trou­vait dans son portefeuille.

Si l’on ignore com­ment s’est ter­mi­née l’his­toire, on peut pen­ser que son « ami » a pro­ba­ble­ment du perdre les 70 BTC (envi­ron 590 000 euros) qui étaient sto­ckés dans son wal­let numérique.

Par ailleurs, oubliez éga­le­ment les pyra­mides de Pon­zi, les sites qui vous pro­posent de « dou­bler » vos Bit­coins, et veillez à tou­jours véri­fier le « check­sum » d’un por­te­feuille que vous télé­char­gez.

Enfin, il est for­te­ment recom­man­dé d’ac­ti­ver une authen­ti­fi­ca­tion à deux fac­teurs sur tous les ser­vices liés aux cryp­to-mon­naies que vous utilisez.

Réfé­rences : news.bitcoin.com, Red­dit

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wem
wem
4 années il y a

En matière de sécu­ri­té de mots de passe, des choses très simples et puis­santes peuvent être faites qui ne néces­sitent pas une impor­tante perte de temps, comme : inver­ser le pre­mier et der­nier mot de la liste du SEED. Si le SEED est un simple et long mot de passe d’en­vi­ron 80 carac­tères, vous pou­vez juste inver­ser les deux pre­miers chiffres, aussi.

Ce n’est qu’une petite idée des pos­si­bi­li­tés simples et sou­vent très effi­caces contre le vol.

La liste est infi­nie, et *c’est à vous de cher­cher votre propre petite méthode*, juste vous sou­ve­nir de cette méthode, et si quel­qu’un arrive à vous déro­ber une liste de mots de passe il n’i­ra pas plus loin (pour la plu­part des voleurs), et pen­se­ra que les mdp sont obsolètes.

Vous pou­vez aus­si géné­rer de faux por­te­feuilles (wal­let) avec très peu d’i­cos, comme cela si on vous force à don­ner le mdp, don­nez-lui celui de ce wal­let, l’autre wal­let, le vrai (dans le sens impor­tant), doit être bien mieux caché. En bref un appat cela peut être une bonne chose dans les cas cri­tiques, le mettre en évi­dence sur le bureau donc.

Cryp­ter des disques durs entiers est facile et très sûr. Exemple Very­crypt, Bit­Lo­cker etc. Il existe aus­si les anti­vi­rus gra­tuits et en ligne qui peuvent être une aide tôt ou tard, sur­tout pour Win­dows, Ubun­tu étant bien plus sécure. Sécuser.com est l’un des meilleurs en ligne.

Et l’i­déal est de s’ha­biller avec des loques, quand vous sor­tez, avec un por­table des années 90 (non là je plai­sante). Néan­moins pen­sez au moins à mettre un code pin au por­table, c’est le mini­mum. Le tra­çage du mobile peut aider à retrou­ver les voleurs. Un por­te­feuille phy­sique comme le Nano S s’ef­face com­plè­te­ment au bout de 4 ten­ta­tives de test de PIN.

Voi­là donc quelques bases à connaître.