Crypto-monnaies

Nouveau record historique pour NEO, qui a dépassé les 53 dollars – quelles perspectives pour 2018 ?

Record Historique NEO

NEO a atteint ce jeu­di matin un nou­veau record his­to­rique, dépas­sant pour le pre­mière fois le seuil des 53 dol­lars. Dans cet article, nous nous inté­res­sons à cette hausse, ain­si qu’aux pers­pec­tives qui se pro­filent pour NEO en 2018.

Ce matin, à 5h40, la cryp­to-mon­naie NEO a enre­gis­tré un nou­veau record his­to­rique, au-delà des 53 dol­lars (envi­ron 45 euros) :

Record historique NEO 50 dollars le 14 décembre 2017

Le cours de la mon­naie numé­rique avait déjà dépas­sé la barre des 50 dol­lars le 14 août der­nier – alors qu’elle valait encore moins de 8 dol­lars à la fin du mois de juillet, et seule­ment 0,30 dol­lars au début du mois de mai.

Hausse prix NEO 2017

Cette hausse consta­tée l’é­té der­nier fai­sait notam­ment suite au chan­ge­ment de nom de NEO, qui s’ap­pe­lait alors Ant­Shares.

Dans la fou­lée, la cryp­to-mon­naie avait per­du plus des deux tiers de sa valeur en seule­ment un mois, suite aux rumeurs selon les­quelles le gou­ver­ne­ment était sur le point de contraindre les pla­te­formes d’é­change à mettre un terme à leur acti­vi­té, et qu’il comp­tait inter­dire les ICOs dans le pays.

On note­ra par ailleurs des volume d’é­change en forte hausse, à près de 300 mil­lions de dol­lars sur les 24 der­nières heures. Ceux-ci res­tent tou­te­fois bien en-deçà des volumes consta­tés en août der­nier, qui avaient dépas­sé les 500 mil­lions de dol­lars sur une journée.

Prix NEO 14 décembre 2017

Bit­trex et Binance se par­ta­geaient plus des deux tiers des volumes d’é­change, prin­ci­pa­le­ment au tra­vers de la paire NEO/BTC :

Marchés NEO 14 décembre 2017

Mais si NEO a dépas­sé ses pré­cé­dents records du mois d’août, en termes de dol­lars, on constate que la mon­naie est tou­jours en forte baisse face au « rou­leau com­pres­seur » Bit­coin :

Cours NEO Bitcoin 14 décembre 2017 Du coté de la paire NEO/ETH, on constate éga­le­ment une baisse (moins impor­tante) depuis la mi-août :

Paire NEO Ethereum

NEO : l”  »Ethereum chinois » ?

Lorsque Vita­lik Bute­rin, le co-fon­da­teur d’E­the­reum, est appa­ru sur scène lors de la confé­rence Beyond­Block, qui s’é­tait tenue à Tai­pei le 25 novembre, il semble avoir évo­qué NEO.

Alors qu’il pré­sen­tait sa vision pour l’a­ve­nir d’E­the­reum, M. Bute­rin a décla­ré avec un grand sou­rire : « L »Ethe­reum Killer”, c’est Ethe­reum, l’E­the­reum chi­nois, c’est Ethe­reum, l’E­the­reum de Tai­wan, c’est Ethe­reum… 2.0. » Il fai­sait alors pro­ba­ble­ment réfé­rence à NEO, que cer­tains pré­sentent comme la prin­ci­pale « rivale » de la blo­ck­chain Ethereum.

En effet, comme Ethe­reum, NEO pro­pose à la fois une cryp­to-mon­naie et une pla­te­forme per­met­tant de conce­voir des appli­ca­tions décen­tra­li­sées.

Pour­tant, NEO ne s’est jamais pré­sen­tée comme un « Ethe­reum chi­nois » : c’est ain­si que de nom­breux inves­tis­seurs occi­den­taux l’ont bap­ti­sée. Et afin de jus­ti­fier le poten­tiel d’ap­pré­cia­tion de la cryp­to-mon­naie, beau­coup ont indi­qué que la Chine avait ten­dance à ne pas faire comme le reste du monde.

Ils ont pu prendre l’exemple de nom­breux ser­vices qui dominent leur sec­teur dans la plu­part des pays – excep­té la Chine. En effet, on retrouve, dans l’empire du Milieu, WeChat plu­tôt que What­sapp, Wei­bo plu­tôt que Twit­ter, Tao­bao plu­tôt qu’E­bay, Bai­du plu­tôt que Google, Didi plu­tôt qu’Uber,…

Logo Neo

Et au-delà des pro­messes tech­no­lo­giques offertes par la pla­te­forme, ce sont, en par­tie, les ori­gines chi­noises de NEO qui ont pu la rendre par­ti­cu­liè­re­ment attrac­tive aux yeux des inves­tis­seurs occi­den­taux.

On sait que le mar­ché des cryp­to-mon­naies est extrê­me­ment dyna­mique au sein des pays asia­tiques (en par­ti­cu­lier en Corée du Sud et au Japon). Du côté de la Chine, le gou­ver­ne­ment avait mis un frein à cette fré­né­sie en inter­di­sant les ICOs (que per­met d’ailleurs de conduire NEO) et en contrai­gnant les pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naies à mettre un terme à leur acti­vi­té.

Mais alors que le gou­ver­ne­ment serre la vis au sujet des cryp­to-mon­naies, cer­tains tenants de NEO estiment que celui-ci pour­rait un jour accré­di­ter la pla­te­forme, voire même avoir recours aux inno­va­tions tech­no­lo­giques qu’elle sus­cite. Ils citent pour cela cer­tains évé­ne­ments, comme par exemple le fait que Da Hong­fei, le créa­teur de NEO, ait été invi­té à une confé­rence sou­te­nue par le gou­ver­ne­ment, por­tant sur l’a­ve­nir de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain dans le pays.

Il convient de pré­ci­ser éga­le­ment que les équipes der­rière NEO sont à l’o­ri­gine du pro­jet OnChain, qui pro­pose des ser­vices liés à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain – des ser­vices qui pour­raient être appli­qués en Chine, aus­si bien au sec­teur public qu’aux socié­tés privées.

Logo Onchain

Enfin, l’appétit des inves­tis­seurs avait été atti­sé par la publi­ca­tion de la feuille de route du gou­ver­ne­ment sur les 5 ans à venir, dévoi­lée lors de la der­nière confé­rence du Par­ti com­mu­niste chi­nois, et qui men­tion­nait la tech­no­lo­gie blockchain.

On se sou­vient que le prix de NEO avait déjà aug­men­té le mois der­nier. Celui-ci avait flir­té avec la barre des 50 dol­lars, suite à la nou­velle fai­sant état de la mise en place d’un concours de déve­lop­peurs en par­te­na­riat avec Micro­soft.

Mais la nou­velle n’a­vait pas suf­fit a doper dura­ble­ment le cours de NEO, qui était pas­sé de 48 dol­lars le 18 novembre der­nier, pour retom­ber à 33,5 dol­lars trois jours plus tard.

Cette nou­velle fai­sait écho à une annonce éma­nant de IOTA, qui avait elle aus­si indi­qué un par­te­na­riat avec Micro­soft – ce qui avait conduit, il y a quelques jours, à une hausse consi­dé­rable de sa valeur.

Quelles perspectives pour NEO en 2018 ?

En tant que pla­te­forme des­ti­née à per­mettre la mise en place de Dapps, l’a­ve­nir de NEO pas­se­ra cer­tai­ne­ment par la qua­li­té des appli­ca­tions qui tire­ront pro­fit de sa tech­no­lo­gie.

Red Pulse semble faire par­tie des ICOs les plus pro­met­teuses de NEO. Le pro­jet, qui est récem­ment par­ve­nu à lever plus de 405 000 NEOs, vise à rendre les mar­chés finan­ciers chi­nois plus acces­sibles aux inves­tis­seurs étran­gers. Il es déjà par­ve­nu a atti­rer de grands noms, puisque des ins­ti­tu­tions finan­cières de renom uti­lisent déjà la pla­te­forme, qui a été lan­cée en 2015. On peut ain­si citer Bank of Ame­ri­ca Mer­rill Lynch, le Cré­dit Suisse, Gold­man Sachs, HSBC ou encore Mor­gan Stanley.

Plateforme RedPulse

Mais plu­sieurs dizaines d’ap­pli­ca­tions sont actuel­le­ment en pré­pa­ra­tion. Voi­ci une courte pré­sen­ta­tion de quelques unes d’entre elles :

  • Onto­lo­gy vise à offrir, par­mi une large gamme d’ou­tils, un sys­tème de véri­fi­ca­tion d’i­den­ti­té numé­rique ain­si qu’une pla­te­forme d’é­change de données
  • APEX‑A ambi­tionne de faci­li­ter les inter­ac­tions entre les socié­tés et leurs clients, et a noué des par­te­na­riats avec socié­tés pres­ti­gieuses telles qu” Ali­ba­ba, Oracle ou Microsoft
  • Nex vise à révo­lu­tion­ner les échanges de cryp­to-mon­naies au tra­vers d’une pla­te­forme décentralisée
  • The­Key est éga­le­ment une pla­te­forme décen­tra­li­sée de véri­fi­ca­tion d’identité
  • Pro­je­tI­CO, qui devait au départ être déployée sur la blo­ck­chain Ethe­reum, vise à intro­duire un nou­veau type d’I­CO, appe­lé « SAFT ». Celui-ci devait per­mettre aux épar­gnants chi­nois et amé­ri­cains de contour­ner les bar­rières régle­men­taires qui les empêchent aujourd’­hui de par­ti­ci­per à des ICOs
  • Qlink est un réseau mobile décentralisé
  • Pee­rAt­las veut déployer un réseau de dis­tri­bu­tion de don­nées médi­cales, qui récom­pen­se­ra les contributeurs

Par­mi les dif­fé­rents défis qui se pro­filent pour NEO, on peut citer la décen­tra­li­sa­tion, qui consti­tue un élé­ment clé de sa feuille de route. L’une des cri­tiques les plus ren­con­trées à l’en­contre de NEO est ain­si liée à sa dimen­sion rela­ti­ve­ment cen­tra­li­sée – si on la com­pare aux autres pro­jets blo­ck­chain – avec seule­ment 7 nœuds actuel­le­ment en activité.

Par ailleurs, il sem­ble­rait que l’un des défis majeurs de NEO soit lié à sa capa­ci­té à se mettre en confor­mi­té avec les pro­chaines règles qui pour­ront être édic­tées par le gou­ver­ne­ment chi­nois. Mais cet élé­ment est sus­cep­tible d’en­trer en contra­dic­tion avec les aspi­ra­tions de nom­breux tenants des cryp­to-mon­naies, qui pri­vi­lé­gient une approche liber­taire, et qui estiment que les mon­naies numé­riques doivent avant tout per­mettre d’of­frir une alter­na­tive aux règles impo­sées par le gou­ver­ne­ments et les ins­ti­tuions finan­cières.

Tou­te­fois, si ces bar­rières peuvent être per­çues comme un frein aux yeux de nom­breux inves­tis­seurs, elles pour­raient à terme confé­rer un avan­tage com­pé­ti­tif à NEO, si la pla­te­forme était un jour adou­bée par le gou­ver­ne­ment chinois.

Si le prix de NEO n’a pas aug­men­té autant que cer­tains l’es­pé­raient en août der­nier, il sem­ble­rait que les déve­lop­pe­ments actuels le placent dans une excel­lente posi­tion pour 2018. Il pour­rait d’ailleurs s’a­gir de l’un des pro­jets blo­ck­chain les plus enthou­sias­mants des 12 pro­chains mois.

Réfé­rences : Niche­Hunt, Stee­mit, Coin­mar­ket­cap

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der d’investir de l’argent dans les cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment vola­tils. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pour­riez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rions être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

5/5 – (1 vote)