Bitcoin Prix & Opinions

Pour un analyste de Morgan Stanley, la « véritable » valeur du Bitcoin pourrait être nulle

Morgan Stanley

Dans un rap­port récem­ment envoyé à ses clients, James Fau­cette, un ana­lyste de la banque amé­ri­caine Mor­gan Stan­ley, a indi­qué que la « véri­table » valeur du Bit­coin pour­rait être nulle.

Une valeur inhérente qui pourrait être égale à… 0 dollars

Ce rap­port de recherche, inti­tu­lé Bit­coin Decryp­ted, évoque les dif­fi­cul­té ren­con­trées par ceux qui cherchent à attri­buer une valeur à la mon­naie numérique.

James Fau­cette, un ana­lyste de la banque Mor­gan Stan­ley, y pré­cise que le Bit­coin ne peut pas être assi­mi­lé à une mon­naie ni même à une réserve de valeur, comme peuvent l’être cer­tains métaux précieux.

Voi­ci, d’a­près ce qu’a rap­por­té le site Busi­ness Insi­der, les conclu­sions de ce rapport :

  • Le Bit­coin ne peut être valo­ri­sé comme une mon­naie, dans la mesure où aucun taux d’in­té­rêt ne lui est associé
  • Il pour­rait, à cer­tains égards, être consi­dé­ré comme un « or numé­rique » – mais, contrai­re­ment à l’or qui peut être uti­li­sé dans la fabri­ca­tion de com­po­sants élec­tro­niques ou de bijoux, il n’existe pas de véri­table cas d’u­sage pour cet actif (1)
  • Alors qu’il s’a­git d’un réseau de paie­ment, le Bit­coin est dif­fi­cile à « sca­ler » et ne fac­ture aucun frais de tran­sac­tion (2)
  • le volume d’é­change moyen du Bit­coin sur les 30 der­niers jours n’est que de 3 mil­liards de dol­lars, contre 5 400 mil­liards pour le mar­ché des changes (3)
  • Le volume d’a­chat jour­na­lier de Bit­coin esti­mé est de moins de 300 mil­lions de dol­lars, soit beau­coup moins que les achats effec­tués sur le réseau de Visa, qui cor­res­pondent à 17 mil­liards de dollars

Par ailleurs, d’a­près M. Fau­cette, le taux d’ac­cep­ta­tion du Bit­coin par les prin­ci­paux e‑commerçants serait « qua­si­ment nul ». Il a d’ailleurs four­ni un gra­phique pour appuyer ses dires :

Taux d'acceptation du Bitcoin Morgan Stanley

C’est la rai­son pour laquelle il estime que « si per­sonne n’ac­cepte cette tech­no­lo­gie pour les paie­ments, alors sa valeur devrait être égale à 0″.

Il ne pré­cise tou­te­fois pas que le Bit­coin peut être faci­le­ment échan­gé contre des mon­naies fidu­ciaires, ce qui peut per­mettre de les dépenser.

Une valeur nulle, vraiment ?

Comme l’a fait remar­quer le site Bit­coi­nist, il est pos­sible de remettre en ques­tion trois des conclu­sions pré­sen­tées dans ce rapport.

(1) Pas de cas d’u­sage pour le Bitcoin

Admet­tons que le Bit­coin, en tant que mon­naie, n’ait aucune uti­li­té. La tech­no­lo­gie sur laquelle il s’ap­puie, la blo­ck­chain, peut quant à elle induire de nom­breuses appli­ca­tions – c’est que recon­naissent d’ailleurs la plu­part des observateurs.

Cer­tains estiment que le Bit­coin et la tech­no­lo­gie blo­ck­chain sont deux choses bien sépa­rées. Il convient de ne pas oublier que la tech­no­lo­gie blo­ck­chain est née grâce au Bit­coin. On peut donc pen­ser qu’ils sont les deux faces d’une même pièce, et que ces deux élé­ments sont inti­me­ment liés.

Par ailleurs, le Bit­coin peut, au même titre que l’or, être uti­li­sé en tant que réserve de valeur.

C’est déjà le cas dans cer­taines  éco­no­mies en crise, comme celle du Zim­babwe ou du Vene­zue­la. Les popu­la­tions qui résident dans ces régions sont confron­tées à des taux d’in­fla­tions extrê­me­ment éle­vés, avec une mon­naie locale qui perd chaque année une part impor­tante de sa valeur.

C’est la rai­son pour laquelle cer­tains habi­tants se tournent vers le Bit­coin pour sécu­ri­ser leur patri­moine. D’autres ont récem­ment com­men­cé à miner la cryp­to-mon­naie afin de géné­rer des revenus.

On peut pen­ser que ces seuls élé­ments pour­raient suf­fir à eux seuls à prou­ver l’u­ti­li­té du réseau Bitcoin.

(2) le Bit­coin ne fac­ture aucun frais de transaction

M. Fau­cette n’a peut-être pas bien com­pris la manière dont fonc­tionne le réseau Bit­coin. Il suf­fit de se rendre sur le site BitcoinFees.info pour consta­ter que le réseau fac­ture des frais de tran­sac­tion – des frais qui sont d’ailleurs deve­nus consé­quents depuis plu­sieurs semaines :

Frais transaction Bitcoin 25 décembre 2017

Et ceci fait d’ailleurs par­tie des « pro­blèmes de sca­la­bi­li­té » qui sont men­tion­nés dans ce rap­port de recherche.

On peut ima­gi­ner que M. Fau­cette fai­sait réfé­rence à l’ab­sence de frais de tran­sac­tion « clas­siques », qui sont fac­tu­rés par des pres­ta­taires de ser­vices de paie­ment comme Pay­pal ou Mastercard.

(3) le volume d’é­change moyen du Bit­coin sur les 30 der­niers jours n’est que de 3 mil­liard de dollars

Il suf­fit de consul­ter les don­nées four­nies par Coin­Mar­ket­Cap por­tant sur les 30 der­niers jours pour consta­ter que 12,1 mil­liards de dol­lars de Bit­coins ont été en moyenne échan­gés chaque jour – un peu plus que les 3 mil­liards qui sont évoqués.

Volume d'échange Bitcoin

Dif­fi­cile de savoir si les erreurs conte­nues dans ce rap­port sont liées à un manque de com­pré­hen­sion du réseau Bit­coin, ou à une volon­té de décré­di­bi­li­ser la mon­naie numé­rique. Si les infor­ma­tions relayées par Busi­nes­sIn­si­der sont exactes, on peut esti­mer qu’il est regret­table que cer­tains clients de cette banque aient pu rece­voir des infor­ma­tions erronées.

Réfé­rences : Bit­coi­nist, Busi­nes­sIn­si­der

5/5 – (2 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bitcoin love
bitcoin love
4 années il y a

bon­jour

la valeur du dol­lars sera égale a zéro si per­sonne n’accepte
il ne dit rien et na rien a dire il a peut être payer ses diplômes d’analyste
il dit sa et pour­tant il a des bitcoins