Bitcoin

Près de 4 millions de Bitcoins perdus à jamais ?

4 millions de Bitcoins perdus

Alors que le prix du Bit­coin conti­nue d’atteindre de nou­veaux som­mets, 4 mil­lions de coins (sur les 16,7 mil­lions actuel­le­ment en cir­cu­la­tion) pour­raient, selon une nou­velle étude, avoir été per­dus à jamais.

Une pluie de records

Le Bit­coin a atteint, à nou­veau, des records his­to­riques, en dépas­sant aujourd’hui la barre des 9700 dol­lars (envi­ron 8130 euros). De nom­breux fac­teurs pour­raient expli­quer cette hausse de plus de 950% depuis le début de l’année.

On peut notam­ment évo­quer l’arrivée d’investisseurs ins­ti­tu­tion­nels, dési­reux d’investir dans la cryp­to-mon­naie.

Cette arri­vée devrait être faci­li­tée par l’initiative du CME Group, qui pro­po­se­ra dès le mois pro­chain des contrats à terme sur le Bit­coin, ou encore celle de Coin­base, qui a annon­cé le lan­ce­ment de Coin­base Cus­to­dy pour 2018 – un ser­vice dédié aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels qui aime­raient offrir à leurs clients la pos­si­bi­li­té d’investir dans des actifs numé­riques.

Mais si la pers­pec­tive de l’arrivée de finan­ce­ment ins­ti­tu­tion­nel n’est sur­ement pas étran­gère à la hausse à laquelle nous assis­tons, un autre argu­ment a été avan­cé. Il concerne le nombre de Bit­coins qui aurait été per­dus à jamais – un nombre qui vien­drait réduire le niveau de l’offre « réelle » de coins en cir­cu­la­tion, et donc poten­tiel­le­ment ren­for­cer la rare­té de cet actif.

Près de 4 millions de Bitcoins perdus ?

Logo de ChainalysisDe la même manière que des lin­gots d’or sont par­fois per­dus en mer, ou que des billets peuvent brû­ler, des Bit­coins peuvent « dis­pa­raître » à jamais si leurs pro­prié­taires ori­gi­nels ne sont plus en mesure de les uti­li­ser.

Ain­si, lorsque l’ensemble des 21 mil­lions de Bit­coins auront été « minés», ce qui se pro­dui­ra aux alen­tours de l’an 2140, les coins réel­le­ment dis­po­nibles devrait être signi­fi­ca­ti­ve­ment moins nom­breux.

C’est ce qu’indique une étude menée par Chai­na­ly­sis, une socié­té new-yor­kaise spé­cia­li­sée dans la conduite d’analyses liées à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. Selon les résul­tats de cette enquête, de nom­breux Bit­coins sont d’ores et déjà per­dus à jamais : entre 2,77 mil­lions (esti­ma­tion basse) et 3,79 mil­lions (esti­ma­tion haute).

Alors que cer­tains obser­va­teurs se sont conten­tés d’émettre de simples hypo­thèses au sujet du nombre de Bit­coins per­dus, les résul­tats de l’étude conduite par Chai­na­ly­sis s’appuient sur une ana­lyse détaillée de la blo­ck­chain du bit­coin, sur laquelle l’ensemble des tran­sac­tions sont enre­gis­trées.

D’après la socié­té, entre 17 et 23% du nombre de Bit­coins actuel­le­ment exis­tants ne pour­raient plus être dépen­sés. Ceci cor­res­pond à une valeur com­prise entre 22,5 et 30,8 mil­liards d’euros (pour un Bit­coin à 8130 euros).

Il y a, en effet, actuel­le­ment 16,7 mil­lions de Bit­coins en cir­cu­la­tion  – ce qui cor­res­pond d’ailleurs à 79,5% des Bit­coins qui seront jamais créés.

Nombre de Bitcoins en circulation 26 novembre 2017

Voi­ci une info­gra­phie pré­sen­tant les résul­tats de l’analyse conduite par Chai­na­ly­sis :

Bitcoins perdus

Celle-ci a choi­si de « seg­men­ter » l’offre exis­tante de Bit­coins, en se basant sur l’âge des por­te­feuilles et la nature des tran­sac­tions menées. Elle s’est par ailleurs appuyée, pour cer­tains seg­ments, sur des méthodes d’échantillonnage afin de ten­ter d’estimer le nombre de Bit­coins per­dus.

On compte une pro­por­tion nulle de Bit­coins per­dus pour la caté­go­rie « coins minés en 2017 », ain­si qu’une faible pro­por­tion pour le groupe des « buying/selling », qui cor­res­pond aux por­te­feuilles ayant enre­gis­tré des mou­ve­ments depuis le début de l’année.

De manière ana­logue, la caté­go­rie des « stra­te­gic invest­ments » – cor­res­pon­dant à des indi­vi­dus ou des socié­tés qui détiennent des Bit­coins depuis 1 à 2 ans – ne repré­sentent qu’une petite part des pertes.

Les pertes les plus importantes

Voi­ci ces mêmes don­nées pré­sen­tées sous une forme dif­fé­rente :

Informations complémentaires Bitcoins perdus

On peut voir que la majo­ri­té des Bit­coins per­dus seraient liés :

  • aux Bit­coins « out of cir­cu­la­tion » – des coins qui ont été minés il y a 2 à 8 ans, et qui appar­tien­draient à des inves­tis­seurs pré­sen­tés comme des « hodlers »
  • au Bit­coins « ori­gi­nels » (les « sato­shi coins») datant des pre­miers mois de l’existence du Bit­coin, qui auraient été per­dus dans leur inté­gra­li­té

Notez que ces chiffres s’appuient seule­ment sur les Bit­coins qui ont été per­dus par leurs déten­teurs. Le phé­no­mène du pira­tage n’a pas de consé­quences sur ces don­nées – puisque de nou­veaux « pro­prié­taires » vont alors contrô­ler les Bit­coins volés, qui sont donc tou­jours en cir­cu­la­tion.

Par ailleurs, les chiffres pré­sen­tés dans ce tableau cor­res­pondent à une esti­ma­tion haute. L’estimation basse conduit à une perte esti­mée de « seule­ment » 30% chez les « hodlers » – soit 2 767 468 Bit­coins qui se seraient éva­po­rés.

Enfin, ces esti­ma­tions s’appuient sur l’hypothèse selon laquelle les coins appar­te­nant à Sato­shi Naka­ma­to, le créa­teur du Bit­coin, seraient per­dus pour de bon (vous retrou­ve­rez de plus amples infor­ma­tions à ce sujet dans la suite de cet article).

Quelles pourraient être les conséquences de ces pertes ?

A l’avenir, le nombre de Bit­coins per­dus devrait aug­men­ter. Mais la vitesse à laquelle ils dis­pa­raî­tront devrait être beau­coup plus faible, dans la mesure où leurs pro­prié­taires font désor­mais preuve de beau­coup plus de pru­dence, du fait du prix éle­vé du Bit­coin. C’est ce qu’avait d’ailleurs expli­qué en 2014 Greg Schvey, CEO de la socié­té Axo­ni.

On peut ain­si ima­gi­ner que cet homme, qui s’était débar­ras­sé d’un disque dur com­por­tant 7500 bit­coins, aurait pris des pré­cau­tions sup­plé­men­taires si le Bit­coin valait alors plu­sieurs mil­liers d’euros.

Mais quelles sont les consé­quences de ces résul­tats sur le prix du Bit­coin ? Le Bit­coin serait-il plus « rare » que ce que pensent les agents éco­no­miques – ou bien le mar­ché aurait-t-il déjà « pri­cé » les coins per­dus dans le cours actuel de la mon­naie ?

« Il s’agit d’une ques­tion très com­plexe. D’un côté, les cal­culs concer­nant la capi­ta­li­sa­tion du Bit­coin ne prennent pas en compte cette pro­blé­ma­tique [ndlr : la capi­ta­li­sa­tion “réelle” du Bit­coin serait en effet infé­rieure à celle affi­chée sur des sites comme Coin­mar­ket­cap]. Dans la mesure où s’agit d’un domaine très spé­cu­la­tif, ces cal­culs de capi­ta­li­sa­tion pour­raient s’intégrer dans des modèles éco­no­miques pre­nant en compte les dépenses effec­tuées par les por­te­feuilles, a expli­qué Kim Grauer, éco­no­miste prin­ci­pal au sein de Chai­na­ly­sis.

« Néan­moins, le mar­ché s’est adap­té à la demande et à l’offre dis­po­nible – il suf­fit de s’intéresser aux com­por­te­ments d’échange. Par ailleurs, on sait que les poli­tiques moné­taires visant à dimi­nuer au à aug­men­ter l’offre de mon­naie ont un impact sur les taux d’intérêt. Par consé­quent, la réponse est à la fois oui et non.» a-t-il conclu.

Des Bitcoins perdus, et « le secret de Satoshi »

Chai­na­ly­sis, qui compte par­mi ses clients l’Inter­nal Reve­nue Ser­vice amé­ri­cain et Euro­pol, s’est fait un nom dans l’écosystème Bit­coin grâce à de nom­breux ser­vices liés à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Services offerts par Chainalysis

Cer­tains organes res­pon­sables du main­tien de l’ordre s’appuient ain­si sur la socié­té pour obte­nir des ren­sei­gne­ments détaillés concer­nant cer­tains flux de tran­sac­tions Bit­coin. Ils peuvent notam­ment avoir la pos­si­bi­li­té de recueillir des infor­ma­tions concer­nant un por­te­feuille spé­ci­fique, ou avoir recours à l’expertise de Chai­na­ly­sis pour ten­ter de retrou­ver des deman­deurs de ran­çon.

Produit reactor Chainalysis

Mais com­ment Chai­na­ly­sis est-elle par­ve­nue à de tels résul­tats ?

Si la métho­do­lo­gie à laquelle a eu recours la socié­té est res­tée confi­den­tielle, l’un de ses porte-parole a tout de même confié cer­tains détails.

De nom­breux indices seraient ain­si issus des « forks » de la blo­ck­chain du Bit­coin, comme celui qui a récem­ment été à l’origine de la créa­tion de Bit­coin Cash. En effet, de tels évé­ne­ments peuvent ame­ner cer­tains déten­teurs de wal­lets, qui ont été inac­tifs pen­dant plu­sieurs années, à conduire des tran­sac­tions, ce qui a offert cer­taines oppor­tu­ni­tés sta­tis­tiques à Chai­na­ly­sis.

La socié­té va notam­ment pou­voir obte­nir des don­nées rela­tives à la caté­go­rie des « hodlers » – ces indi­vi­dus qui ont obte­nu des Bit­coins lorsque la mon­naie était confi­den­tielle, et qui repré­sentent la plus grande source d’incertitude. Elle va pou­voir ain­si savoir si ces Bit­coins seraient per­dus, ou seule­ment « accu­mu­lés » sur le long terme par leurs pro­prié­taires.

Au sujet des 2% de Bit­coins qui seraient per­dus par les por­te­feuilles de la caté­go­rie « tran­sac­tion­nelle», la socié­té a expli­qué avoir eu recours à des méthodes de « scra­ping», en par­cou­rant le web à la recherche de décla­ra­tions de pertes de coins.

Elle estime que de telles pertes ont pu sur­ve­nir suite à des envois vers de mau­vaises adresses, à des décès ou bien à de la négli­gence de la part des pro­prié­taires. Ces esti­ma­tions ne se basent tou­te­fois pas sur des extra­po­la­tions sta­tis­tiques, et devraient être affi­nées au cours des pro­chaines années.

Satoshi NakamotoEnfin, se pose la ques­tion du sort des Bit­coins déte­nus par Sato­shi Naka­mo­to, le déve­lop­peur (ou le groupe de déve­lop­peurs) à l’origine de la créa­tion du Bit­coin.

Pour Chai­na­ly­sis, les wal­lets asso­ciés à M. Naka­mo­to cor­res­pon­draient à 1 mil­lions de Bit­coins (la socié­té four­ni­ra un chiffre plus spé­ci­fique d’ici à la fin de l’année). Le modèle uti­li­sé sup­pose que ces coins – qui pro­viennent d’une époque à laquelle il était facile de miner plu­sieurs dizaines de Bit­coins avec un simple ordi­na­teur por­table – seraient per­dus a jamais. Notez qu’il s’agit d’une sup­po­si­tion très hypo­thé­tique : de nom­breux Bit­coins pour­raient être rapi­de­ment mis en vente sur les mar­chés si celle-ci s’avérait incor­recte.

Pour aller plus loin

Au gré de nos recherches, nous avons pu déni­cher quelques res­sources inté­res­santes (en anglais) liées à cette pro­blé­ma­tique :

  • Ce tuto­riel vous per­met­tra peut-être de retrou­ver des Bit­coins per­dus suite au « crash » de votre disque dur.
  • Cet article évoque la pro­blé­ma­tique du décès des déten­teurs de Bit­coin. Il four­nit cer­tains conseils per­met­tant de léguer ses Bit­coins à ses proches.
  • Cette socié­té, Wal­let Reco­ve­ry Ser­vices, pro­pose des ser­vices d’aide à la récu­pé­ra­tion de Bit­coins et d’Ethers. Nous n’avons tou­te­fois pas pu tes­ter ce ser­vice, et ce témoi­gnage ne suf­fit pas à nous assu­rer du sérieux de cette entre­prise. Ce site a tou­te­fois le mérite d’évoquer cer­taines pistes, qui pour­raient vous être utiles si vous vous retrou­vez un jour confronté(e) à une perte de Bit­coins.

Réfé­rences : Bit­coi­nist, For­tune, Read­write, Stee­mit

Près de 4 mil­lions de Bit­coins per­dus à jamais ?
5 (100%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743