Ripple

2018, l’année de Ripple ?

Ripple 2018

Cela ne fait aucun doute : 2017 fut l’an­née du Bit­coin. La pre­mière mon­naie numé­rique à s’être appuyée sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain a flam­bé, en hausse de 1300% sur l’an­née. Une per­for­mance excep­tion­nelle… que Ripple est tou­te­fois par­ve­nue à éga­ler en l’es­pace d’un mois.

2018 sera-t-elle l’an­née de Ripple ? Entre les cri­tiques adres­sées par cer­tains inves­tis­seurs à l’en­contre d’une cryp­to-mon­naie qu’ils jugent trop éloi­gnée de l’i­déal décen­tra­li­sé du Bit­coin et l’op­ti­misme de son CEO, voi­ci un tour d’ho­ri­zon des pers­pec­tives qui s’offrent à XRP.

De 0,24 à 3,02 dol­lars en l’es­pace d’un mois – dif­fi­cile de repro­cher quoi que soit à la cryp­to-mon­naie XRP d’un point de vue pure­ment comp­table. Depuis le 6 décembre der­nier, la mon­naie numé­rique a ain­si enre­gis­tré une hausse de près de 1200% :

Et sur l’en­semble de l’an­née 2017, c’est encore plus ver­ti­gi­neux, puisque Ripple s’est appré­ciée de plus de 36 000%.

Lors de la rédac­tion de cet article, la cryp­to-mon­naie sem­blait en mesure de conser­ver, à court terme, la place de dau­phin qu’elle avait sub­ti­li­sé il y a quelques jours à Ethereum :

Classement Top 3 crypto-monnaies 6 janvier 2018

La valeur totale de l’en­semble des XRP était égale à plus de 116 mil­liards de dolalrs – contre 236 mil­lions de dol­lars il y a tout juste un an.

Une trop forte centralisation ?

Réseau RippleSi Ripple et le Bit­coin se situent côte à côte dans le clas­se­ment éta­bli par Coin­Mar­ket­Cap, il semble que tout les oppose.

Pour de nom­breux obser­va­teurs, Ripple se situe­rait aux anti­podes de l’i­déal liber­taire qui a abou­ti à la créa­tion du Bit­coin – une mon­naie qui se veut être décen­tra­li­sée, et qui puisse per­mettre à tout un cha­cun d’a­voir accès à des ser­vices finan­ciers de base, sans avoir à s’ap­puyer sur un éta­blis­se­ment bancaire.

Alors que l’on ignore tou­jours l’i­den­ti­té du (des) créateur(s) du Bit­coin, la mon­naie numé­rique XRP est cen­tra­li­sée autour d’une socié­té, basée à San Fran­cis­co. Celle-ci détien­drait envi­ron 60% de l’offre dis­po­nible de XRP, obte­nus dans le cadre de ce que l’on appelle un « pre-mine ».

Min Park, qui se pré­sente comme un « Blo­ck­chain Mar­ke­ting Spe­cia­list », a pré­sen­té en octobre der­nier, dans un article publié sur la pla­te­forme Medium, les dif­fé­rents risques liés à cette forte centralisation :

« Tout d’a­bord, la socié­té pour­rait ten­ter de revendre ses pos­ses­sions, pro­vo­quant ain­si un “crash” du mar­ché. C’est tou­te­fois très peu pro­bable. Ripple a récem­ment mis en place des actions visant à pro­mou­voir le mar­ché XRP, et a pla­cé la majo­ri­té de ses XRP sous séquestre (celui-ci débloque 1 mil­liard de XRP tous les mois pen­dant les pro­chaines ~4,5 années – on pour­rait faire mieux).

Ensuite, dans la mesure où les frais de réseau sont payés en « brû­lant » des XRP, ils enri­chissent les uti­li­sa­teurs en pro­por­tion du nombre de XRP qu’ils détiennent (si 1% des tokens sont « bru­lés », les tokens res­tants valent 1% de plus, si le prix du mar­ché n’é­vo­lue pas entre temps). Cela signi­fie que Ripple Labs empoche 60% des frais de réseau. Ceci ne cor­res­pond cer­tai­ne­ment pas à grand chose actuel­le­ment, mais cela pour­rait deve­nir beau­coup plus impor­tant à l’avenir.

Enfin, le nombre de XRPs déte­nus par la socié­té nuisent à sa répu­ta­tion. De nom­breuses per­sonnes dans l’é­co­sys­tème cri­tiquent Ripple d’emblée, en le qua­li­fiant de « pre-mined Scam­Coin », du simple fait du nombre de coins déte­nus par Ripple ».

Sur Twit­ter, de nom­breux tra­ders cri­tiquent régu­liè­re­ment XRP – et les par­te­na­riats qui ont été récem­ment annon­cés n’ont pas suf­fi à les convaincre.

Pour­tant, la flam­bée du cours du XRP témoigne d’une forte hausse de la demande pour cette mon­naie. On peut ain­si pen­ser qu’une large par­tie de ces inves­tis­seurs ont fina­le­ment déci­dé de se tour­ner vers Ripple. Ils ne seraient ain­si pas moti­vés par un quel­conque idéal, mais seraient plu­tôt (et de manière légi­time) à la recherche de pro­fit – loin de la vision altruiste que les créa­teurs du Bit­coin avaient ima­gi­né en pro­po­sant un « peer-to-peer elec­tro­nic cash system ».

On peut faci­le­ment les com­prendre – il est dif­fi­cile de res­ter de marbre face à de telles perspectives :

Des transactions 1000 fois plus rapides et 1000 fois moins coûteuses

Ripple XRPSelon des infor­ma­tions relayées par de nom­breux médias, Brad Gar­lin­ghouse, le CEO de Ripple, aurait décla­ré ceci :

« La rai­son pour laquelle XRP est unique est que, il per­met d’ef­fec­tuer un vire­ment en trois secondes – par consé­quent, aucun risque n’est cou­ru en rap­port avec la vola­ti­li­té, alors que le Bit­coin prend plu­sieurs heures. Nous sommes envi­ron 1000 fois plus rapides que le Bit­coin, et les tran­sac­tions conduites sur le réseau Ripple sont 1000 fois moins coû­teuses. Toute la spé­cu­la­tion qui a pré­va­lu récem­ment autour de XRP est liée au fait que les indi­vi­dus réa­lisent que le Bit­coin n’est pas la pana­cée d’un “tout blo­ck­chain” que nous avions pen­sé qu’il pour­rait devenir. »

D’a­près M. Gar­lin­ghouse, plus d’une cen­taine de banques répar­ties à tra­vers le monde auraient déjà recours à la blo­ck­chain de Ripple. Il a récem­ment indi­qué à CNBC que d’autres devraient suivre :

« Je pense que la vaste majo­ri­té des banques, 99,9% des banques, doivent payer d’autres banques, des “expé­di­teurs d’argent” mon­diaux tels que JPMor­gan ou Citi­bank afin d’ef­fec­tuer ces tran­sac­tions. De nom­breuses banques sont enthou­siastes à l’i­dée qu’il soit pos­sible de démo­cra­ti­ser ces flux de paie­ment mondiaux. »

Que l’on appré­cie ou non la tech­no­lo­gie pro­po­sée Ripple, le réseau ne peut plus, désor­mais, être ignoré.

Et la socié­té semble être en train de réus­sir son pari, qui vise à « dis­rup­ter » le sec­teur des com­pen­sa­tions inter­ban­caires grâce à la blockchain.

Même si cer­tains obser­va­teurs lui reprochent son carac­tère cen­tra­li­sé, Ripple tient jus­qu’i­ci ses pro­messes, en per­met­tant à des éta­blis­se­ments finan­ciers de s’é­man­ci­per d’un sys­tème de trans­fert de fonds jugé lent et coû­teux.

N’hé­si­tez pas à consul­ter l’ar­ticle lié à ce tweet, dans lequel la socié­té Ripple nous livre ses pré­dic­tions pour 2018 :

Réfé­rences : Bit­coi­nist, Medium, NewsBTC, Coin­Mar­ket­Cap

3.1/5 – (10 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
neorun
neorun
4 années il y a

Est ce que son prix ne va pas s’au­to limi­ter ? autour de 10 D par exemple ? le ripple trop chère serait t il quand même uti­li­ser ? et à cbn on peut esti­mer qu il serait trop chère ? bcp de ques­tion­ne­ment autour de ce token 🙂

wem
wem
4 années il y a

Et oui, il est pos­sible d’être à la fois idéa­liste et néan­moins prag­ma­tique. Chaque mon­naie à son/ses domaine(s) et l’ap­pré­cia­tion d’une cryp­to sur sa beau­té esthé­tique, son côté uni­ver­sel ou sa côte liber­ta­riste ne sont pas les seuls cri­tères dans nos vies, pauvres mor­tels que nous sommes… Haha… 

Vaut mieux sou­vent un mul­tiple choix que de s’en­tê­ter sur un « choix idéal » si cela existe. Ripple à un nom à la mode qui sonne avec Apple, Google pour les plus connus… Ripple est contrai­re­ment à bien d’autres cryp­tos, de plein pieds dans la vie pra­tique, ce qui donne une cer­taine aide psy­cho­lo­gique en ce qui concerne son choix. Cer­taines autres cryp­tos seront aus­si très inté­res­santes en pra­tique dans un proche ave­nir, il est bon d’é­tu­dier chaque cas à la loupe, déjà c’est pas­sion­nant, ensuite cela aide à la prise de déci­sion pour une diver­si­fi­ca­tion de votre wal­let (porte-mon­naie.)

Je ne parle pas de ceux qui veulent parier sur tout et n’im­porte quoi pour essayer de s’en­ri­chir, les résul­tats sont sou­vent aléa­toires, mais d’autres per­sonnes cher­chant à la fois une cer­taine sta­bi­li­té sur le temps pour ensuite aller vers d’autres pro­jets plus heu­reux, car gagner du pou­voir d’a­chat ne signi­fie rien si le but n’est que d’a­mas­ser mala­di­ve­ment, la richesse n’est pas la. 

La richesse c’est la créa­ti­vi­té aus­si, pour géné­rer d’autres formes de valeurs plus idéa­listes sur le coup. Les rêves sont au moins aus­si impor­tant que toute forme de logique, sans rêves pas de futur.

Pour 2018 j’es­père bien voir un ripple à 50 €, si c’est bien mieux, pour­quoi pas, mais j’es­père bien d’autres réus­sites de cryp­tos liées à des teams ayant de grands rêves. Joyeuse Année au fait !

romain duquesne
romain duquesne
4 années il y a
Répondre à  wem

50 euros un ripple, je suis septique

mohammed filali
mohammed filali
4 années il y a

bon­jour ; com­bien à votre avis peux inves­tir pour le RIPPLE

Sisca nova
Sisca nova
4 années il y a

Bon­jour,

Quand je lis tous ces articles élo­gieux sur le RIPPLE, je suis sur­prise de ne pas retrou­ver cela dans les faits .…. Qu’on explique…
J’ai ache­té 3210 Ripple au prix d’a­chat de 1,53 euros .….. Aujourd’­hui , il est à 0,89 .….. C’est cela le bon dont vous parlez ????