Crypto-monnaies

Shiba Inu : le SHIB arrive en Corée du Sud

Chien Shiba inu

Le token Shi­ba Inu est désor­mais dis­po­nible en Corée du Sud, un pays doté d’une régle­men­ta­tion stricte sur les cryptomonnaies.

La pla­te­forme Kor­bit a annon­cé ce mar­di 23 novembre qu’elle allait prendre en charge dès cette semaine le Shi­ba Inu (SHIB). Elle devient ain­si la pre­mière bourse à réfé­ren­cer le « meme coin » en Corée du Sud, un pays connu pour sa régle­men­ta­tion extrê­me­ment stricte sur les échanges d’ac­tifs numériques.

Dès jeu­di, la pla­te­forme basée à Séoul per­met­tra à ses clients d’é­chan­ger le SHIB contre le won sud-coréen. Elle réfé­ren­ce­ra éga­le­ment l’In­jec­tive Pro­to­col (INJ), le token natif du pro­to­cole de finance décen­tra­li­sée (DeFi) de seconde couche éponyme.

L’une des rares plateformes restantes en Corée du Sud

Bitcoin en Corée du SudKor­bit est l’une des rares cryp­to-bourses sud-coréennes à être par­ve­nues à se plier aux exi­gences de la Com­mis­sion des ser­vices finan­ciers (FSC), qui a récem­ment impo­sé un tour de vis régle­men­taire pro­vo­quant la fer­me­ture de nom­breuses plateformes.

Qua­rante bourses n’ont ain­si pas pu s’en­re­gis­trer auprès de sa branche de lutte anti-blan­chi­ment (Finan­cial Intel­li­gence Unit). Elles devaient pour cela se confor­mer à cer­taines normes de sécu­ri­té, mais aus­si être en mesure d’i­den­ti­fier leurs clients sous leurs vrais noms auprès d’é­ta­blis­se­ments ban­caires. Si elles ont été contraintes de ces­ser de pro­po­ser des paires de tra­ding libel­lées en wons, elles peuvent tou­jours trai­ter les échanges entre actifs numériques.

Bithumb, Coi­none, Upbit et Kor­bit sont ain­si désor­mais les seules pla­te­formes ayant la pos­si­bi­li­té de pro­po­ser des échanges entre le won sud-coréen et des cryptomonnaies.

En juin, Kor­bit avait sor­ti la pre­mière place de mar­ché de tokens non fon­gibles (NFTs) du pays.

Shiba Inu : ‑55% depuis son record de fin octobre

Le Shi­ba Inu avait été ajou­té cette semaine sur Coin­ha­ko, une pla­te­forme d’é­change sin­ga­pou­rienne. Quelques jours aupa­ra­vant, le token avait été réfé­ren­cé sur la cryp­to-bourse new-yor­kaise Gemini.

La « Shi­bAr­my » espère tou­jours l’ar­ri­vée du SHIB sur Robin­hood, une pla­te­forme de tra­ding extrê­me­ment popu­laire aux États-Unis. Une péti­tion lan­cée en ce sens il y a quelques semaines a déjà récol­té plus de 538 000 signatures.

Après un cours mul­ti­plié par plus de 10 en octobre, qui lui avait per­mis d’at­teindre un record à 0,00008845 dol­lar, le SHIB est en net repli.

Lors de la rédac­tion de cet article, le token s’é­chan­geait à 0,0003976 dol­lar, en baisse de 55% depuis ce plus haut historique.

Cours du Shiba inu (SHIB) au 25 novembre 2021

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.