Bitcoin Prix & Opinions

Bitcoin, un marché baissier ? Pour la troisième année consécutive, le BTC a surperformé les actions américaines et l’or

Analyse cours Bitcoin

Cer­tains obser­va­teurs craignent tou­te­fois que les ini­tia­tives de la Réserve Fédé­rale amé­ri­caine ne viennent mettre des bâtons dans les roues de la pre­mière cryp­to­mon­naie, lui empê­chant de faire la passe de quatre.

Alors que le BTC a per­du plus de 30% de sa valeur depuis son record his­to­rique, à près de 69 000 dol­lars, il s’a­git mal­gré tout de l’une des classes d’ac­tifs les plus per­for­mantes de 2021. La mon­naie déve­lop­pée par Sato­shi Naka­mo­to a d’ailleurs enre­gis­tré cette année des plus-values bien plus impor­tantes que l’in­dice bour­sier S&P 500 et l’or.

Dans une nou­velle étude, la socié­té Arcane Research a ain­si fait remar­quer que le BTC s’é­tait appré­cié de près de 73% depuis le 1er jan­vier 2021. En com­pa­rai­son, le S&P 500 a enre­gis­tré une hausse de 28%, tan­dis que l’or a per­du 7% de sa valeur sur la même période.

L’une des rai­sons de la per­for­mance du Bit­coin est sans doute liée à l’aug­men­ta­tion de l’in­fla­tion. En novembre, l’in­dice des prix à la consom­ma­tion amé­ri­cain a enre­gis­tré sa hausse la plus impor­tante en qua­rante ans.

« La plu­part des éco­no­mistes n’ont pas vu venir la hausse de l’in­fla­tion, comme le montrent les attentes des hausses de prix à la consom­ma­tion sur 1 an », indique l’é­tude d’Ar­cane, avant d’a­jou­ter ceci :

« Avec 73% de plus-value dans une année 2021 très infla­tion­niste, le Bit­coin a mon­tré qu’il pou­vait consti­tuer une excel­lente pro­tec­tion contre l’inflation ».

Inflation en 2021

Un appétit croissant des institutionnels

Des poli­tiques moné­taires plus accom­mo­dantes et la peur d’une pour­suite de la hausse de l’in­fla­tion ont ame­né de nom­breuses ins­ti­tu­tions finan­cières à pro­po­ser en 2021 à leurs clients for­tu­nés des pla­ce­ments ados­sés aux cryptomonnaies.

Arcane indique ain­si que les fonds indi­ciels ados­sés au Bit­coin – qu’ils soient indexés direc­te­ment sur le BTC ou sur des contrats à terme – ont enre­gis­tré une col­lecte nette de 140 000 BTCs (envi­ron 6,66 mil­liards de dol­lars) cette année.

ETFs Bitcoin en 2021

De leur côté, les ETFs sur l’or ont connu une décol­lecte nette de 8,8 mil­liard de dol­lars, selon un rap­port publié en décembre par le World Gold Council.

Flux ETF Or

Bitcoin : une volatilité extrême

Les per­for­mances allé­chantes enre­gis­trées par le Bit­coin en 2021 sont tou­te­fois allées de pair avec une vola­ti­li­té importante.

Plu­sieurs ana­lystes jugent d’ailleurs que les fortes varia­tions de son cours empêchent le BTC de consti­tuer un rem­part idéal face à l’in­fla­tion. On retrouve par­mi ceux-ci Leo­nard Kos­to­vets­ky, pro­fes­seur de finance au Bos­ton Col­lege. Dans un article publié en décembre, il expli­quait qu’on avait pu dénom­brer cette année 13 jours durant les­quels le cours du BTC avait varié de plus de 10% (à la hausse ou à la baisse) :

« Il peut sem­bler étrange de pen­ser qu’une per­sonne qui est inquiète de conser­ver des dol­lars parce que ceux-ci ont per­du 7% de leur valeur par rap­port à l’an­née der­nière pour­rait être à l’aise à l’i­dée de déte­nir du Bit­coin, qui pour­rait (et qui le fait sou­vent) perdre autant de valeur en l’es­pace d’une seule journée ».

De son côté, Arcane Research a fait remar­quer que le Bit­coin a été bien plus vola­til que le S&P 500 en 2021. L’en­tre­prise indique que la cryp­to­mon­naie « s’est com­por­tée comme un actif à risque éle­vé » en connais­sant des mou­ve­ments ampli­fiés par rap­port à ceux des mar­chés actions.

Les ana­lystes ont cité l’in­di­ca­teur VIX, qui tra­duit la vola­ti­li­té du mar­ché finan­cier amé­ri­cain. Ils ont fait remar­quer que le cours du BTC pou­vait chu­ter de manière impor­tante lorsque le VIX aug­men­tait, sou­li­gnant le fait que les tra­ders ins­ti­tu­tion­nels per­ce­vaient le Bit­coin comme un actif risqué.

Bitcoin VIX 2019 2021

Pour Arcane, le BTC pour­rait pâtir d’é­ven­tuelles mau­vaises per­for­mances des mar­chés actions en 2022 :

« Par consé­quent, il convient de res­ter atten­tif aux “vents contraires” des mar­chés actions au cours de l’an­née pro­chaine, et de leurs consé­quences poten­tielles à court terme sur la tra­jec­toire du cours du Bitcoin ».

Pour Chris Brown, l’un des diri­geants d’A­ris­tide Capi­tal, le Bit­coin pour­rait d’ailleurs plon­ger l’an­née pro­chaine. Il s’in­quiète notam­ment des pro­chaines annonces de la Fed, qui compte faire pas­ser ses achats men­suels d’ac­tifs de 120 mil­liards de dol­lars à zéro d’i­ci mi-2022 et qui pré­voit trois hausses de taux l’an­née prochaine.

Bilan réserve fédérale Bitcoin

« Si la Fed décide vrai­ment d’aug­men­ter les taux en optant pour une poli­tique moné­taire plus res­tric­tive, ou si les mar­chés pensent qu’elle va le faire, vous allez voir que cer­taines ini­tia­tives spé­cu­la­tives vont tour­ner court », a‑t-il prévenu.

« Le meilleur exemple d’une telle spé­cu­la­tion sur les actifs concerne les cryp­to­mon­naies. Voi­ci 2 640 mil­liards de dol­lars de “richesse” qui n’est garan­tie par rien et qui ne génère pas de liquidités »

Twitter : de nombreux observateurs s’attendent à une flambée en 2022

De telles pré­dic­tions apo­ca­lyp­tiques ne semblent pas être de nature à effrayer les membres de la cryp­to-sphère. Ces der­niers jours, ils étaient nom­breux à avoir ten­té de ras­su­rer les inves­tis­seurs en les appe­lant à prendre un peu de recul :

Pour « Tech­Dev », le BTC emprun­tait une voie ana­logue à celle de ses deux pré­cé­dents cycles de « hal­ving » (de 2012 à 2016 et de 2016 à 2020) :

« PlanB », à l’o­ri­gine du modèle de valo­ri­sa­tion « Stock-to-flow » – qui voit le Bit­coin s’é­chan­ger en moyenne à 100 000 dol­lars entre les « hal­vings » de 2020 et 2024 –, esti­mait qu’il était le bon moment d’a­che­ter du BTC. Il indi­quait que celui-ci se situait approxi­ma­ti­ve­ment au plus bas de l’in­ter­valle 50 000 – 200 000 dollars :

L’a­na­lyste Bit Haring­ton en a pro­fi­té pour pro­po­ser une ver­sion plus lisible du modèle « Stock-to-flow » :

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.