Bitcoin Prix & Opinions

Chute du Bitcoin : le BTC passe sous les 7600 dollars, alors que les crypto-marchés plongent au-dessous des 300 milliards de dollars

Chute avion

Le prix du Bit­coin a for­te­ment chu­té cette nuit, pas­sant en l’es­pace d’une heure de plus de 7850 dol­lars à moins de 7600 dollars :

L'évolution du cours du Bitcoin le 29 mars 2018

Et le BTC sem­blait, ce jeu­di matin, avoir entraî­né dans sa chute la plu­part des cryp­to-mar­chés.

C’é­tait le cas de l’E­ther, qui avait enre­gis­tré sa plus forte cor­rec­tion depuis son arri­vée sur Bitfinex :

Lors de la rédac­tion de cet article, le « Mar­ket Cap » de l’en­semble des cryp­to-mon­naies était infé­rieure à 285 mil­liards de dol­lars, moins de 3 mois après un record his­to­rique à près de 835 mil­liards de dollars :

L'évolution crypto-marchés 29 mars 2018

Et comme l’in­di­quait le site Coin360, la qua­si-tota­li­té des mar­chés étaient dans le rouge :

Coin 360 le 29 mars 2018

Encore de la faute des contrats à terme ?

Pour de nom­breux cryp­to-inves­tis­seurs, les deux mar­chés à terme sur le Bit­coin – celui du Chi­ca­go Mer­can­tile Exchange (CME) et celui du Chi­ca­go Board Options Exchange (CBOE) – pour­raient être, en par­tie, à l’o­ri­gine de cette chute.

C’est ce que sug­gère Joseph Young, un obser­va­teur avi­sé de l’écosystème :

De son côté, l’in­ter­naute @PhilCrypto77 rap­por­tait hier soir des volumes d’é­change records pour les contrats à terme du CME :

Les sup­po­sés agis­se­ments de cer­tains ges­tion­naires de fonds, qui sont ici accu­sés d’a­voir pro­vo­qué inten­tion­nel­le­ment la baisse du cours du Bit­coin pour pou­voir géné­rer des pro­fits, a par ailleurs pu inci­ter de nom­breux épar­gnants à se reti­rer des cryp­to-mar­chés.

Si vous sou­hai­tez décou­vrir par quel méca­nisme ces inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels peuvent poten­tiel­le­ment s’ap­puyer sur ces contrats pour faire bais­ser le prix du BTC, n’hé­si­tez pas à consul­ter cet article.

Rap­pe­lons que si les contrats à terme sont sou­vent poin­tés du doigt, c’est sans doute aus­si parce qu’ils avaient com­men­cé à s’é­chan­ger lorsque le Bit­coin était au plus haut – le 10 décembre pour le CBOE et le 17 décembre du côté du CME.

Pour­tant, de nom­breux obser­va­teurs voyaient l’ar­ri­vée de ces pro­duits déri­vés finan­ciers comme un élé­ment posi­tif pour le Bit­coin – un élé­ment qui devait per­mettre d’aug­men­ter les volumes d’é­change et d’a­mé­lio­rer la liqui­di­té du mar­ché. Mais même si l’on peut pen­ser que cette der­nière est désor­mais meilleure, ces mar­chés à terme ont sans doute eu un impact néga­tif sur les cryp­to-mar­chés depuis leur introduction.

De leur côté, d’autres ana­lystes indi­quaient que la baisse enre­gis­trée depuis plu­sieurs mois par les cours de la plu­part des actifs numé­riques était allée de pair avec l’im­pli­ca­tion de nom­breux médias géné­ra­listes, comme par exemple la chaîne de télé­vi­sion amé­ri­caine CNBC :

Celle-ci avait notam­ment été cri­ti­quée pour avoir expli­qué com­ment ache­ter du Ripple lorsque l’ac­tif s’é­chan­geait à 2,57 dol­lars… avant de mon­trer com­ment vendre ses XRPs, alors que leur prix était retom­bé à 0,71 dollars :

Ripple émisison Fast Money

Dans le même temps, on peut pen­ser que les déci­sions de Twit­ter, Face­book, Google et Snap­chat d’in­ter­dire les cryp­to-publi­ci­tés (tota­le­ment ou en par­tie) n’ont eu qu’un impact limi­té sur les mar­chés. Ces choix semblent prin­ci­pa­le­ment des­ti­nés à mettre un terme aux publi­ci­tés agres­sives pour des ICOs – des publi­ci­tés qui ont pu enta­cher l’i­mage de ces pla­te­formes, puis­qu’elles sont sus­cep­tibles de pro­vo­quer des pertes pour des inves­tis­seurs non professionnels.

Une reprise imminente ?

Pour cer­tains obser­va­teurs, les cryp­to-mar­chés devrait pro­chai­ne­ment retrou­ver des couleurs.

C’est ce dont est convain­cu Bill Barhydt, le CEO de la pla­te­forme Abra. Cet ancien de Gold­man Sachs a décla­ré cette semaine qu’il s’at­ten­dait pro­chai­ne­ment à une nou­velle flam­bée haus­sière pour les mon­naies numé­riques – une flam­bée qui serait liée à l’ar­ri­vée d’in­ves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels sur les mar­chés « au comptant » :

Je m’entretiens régu­liè­re­ment avec des diri­geants de fonds spé­cu­la­tifs, des indi­vi­dus for­tu­nés, et même des spé­cu­la­teurs sur les matières pre­mières. Ils constatent la vola­ti­li­té des cryp­to-mar­chés, et y voient une for­mi­dable oppor­tu­ni­té. Une fois qu’ils déci­de­ront de se tour­ner vers ces actifs, tout va très vite s’accélérer”, a‑t-il décla­ré. “Une fois que les vannes seront ouvertes, elles le res­te­ront”.

Réfé­rences : Coin360, Coin­Mar­ket­Cap

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

5/5 – (3 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thomas Crypto
Thomas Crypto
4 années il y a

Mil­liards pas millions 🙂