NFT

Le propriétaire d’un CryptoPunk refuse une offre de près de 10 millions de dollars pour son NFT

CryptoPunks

Le pro­prié­taire du token non fon­gible (NFT) Cryp­to­Punk n°6046 a refu­sé une offre de 2 500 ETHs (envi­ron 9,7 mil­lions de dol­lars) pour son NFT.

« Richerd », le déten­teur du NFT, avait ache­té celui-ci en mars der­nier, pour 45 Ethers (83 209 dollars) :

CryptoPunk 6046 transactionsPar­mi les carac­té­ris­tiques rares de ce « punk », on peut citer ses lunettes 3D (3% des punks en sont dotés), une ciga­rette dans sa bouche (10%) ain­si que ses che­veux « en bataille » (4%).

CryptoPunk 6046

Si cette offre avait été accep­tée, il se serait agi de la plus grosse vente (en dol­lars) pour un NFT Cryp­to­Punk. Le record en date a été enre­gis­tré le 11 mars der­nier, avec la vente du Cryp­to­Punk #3100 pour 4 200 Ethers (soit alors 7,58 mil­lions de dollars).

« Le Punk 6046 ne peut pas être acheté ! »

@richerd a publié dans la nuit de ven­dre­di à same­di une série de tweets pour expli­quer sa décision :

Il explique que son NFT, « qui ne vaut sans doute pas 2 500 ETHs » puis­qu’il ne s’a­git pas d’un token par­ti­cu­liè­re­ment rare, tire sa valeur du fait qu’il en est le déten­teur. Il indique qu’il est notam­ment le cofon­da­teur de la pla­te­forme manifold.xyz et qu’il a « créé une marque » autour de cet actif.

« Le Punk 6046 ne peut être ache­té ! Mais je suis content de savoir que quel­qu’un pense qu’il vaut plus de 2500 ETHs (9,5 mil­lions de dol­lars) », a‑t-il ajouté.

Lan­cée par la star­tup Lar­va Labs, Cryp­to­Punks est une col­lec­tion de 10 000 NFTs géné­rés de manière aléa­toire. Il s’a­git actuel­le­ment de la pre­mière gamme de tokens non fon­gibles sur la place de mar­ché Open­Sea, avec plus de 552 000 ETHs (2,1 mil­liards de dol­lars) de transactions.

Le prix moyen des Cryp­to­Punks a flam­bé au cours der­niers mois, pas­sant de moins de 30 ETHs fin juillet à plus de 110 ETHs lors de la rédac­tion de cet article.