NFT

Un « Solana Monkey » vendu à un montant record de plus de 2 millions de dollars

Solana Monkey Business

Le « Sola­na Mon­key » #1355 s’est récem­ment ven­du à un prix record de plus de 2 mil­lions de dol­lars. Ce token non fon­gible (NFT) semble avoir béné­fi­cié de la rare­té de ses carac­té­ris­tiques, alors que les autres objets numé­riques de la col­lec­tion s’é­changent actuel­le­ment à un prix moyen de 63 000 dollars.

13 027 SOLs, soit plus de 2 mil­lions de dol­lars. C’est la somme folle débour­sée il y a quelques jours par un ache­teur pour s’of­frir l’i­mage #1335 de la col­lec­tion « Sola­na Mon­key Busi­ness », deve­nant le NFT Sola­na le plus cher de l’histoire.

Selon le site HowRare.is, il s’a­git du singe le plus rare de la col­lec­tion, qui com­porte 5 000 tokens. Il pos­sède notam­ment un sque­lette (seuls 2,42% des Sol­Mon­keys en arborent un), une tenue orange (1,06%) ain­si qu’une cou­ronne de bijoux (0,02%).

Solana Monkey Business Rareté
Il y a 3 semaines, on avait pu assis­ter à la pre­mière vente d’un NFT basé sur Sola­na dépas­sant le mil­lion de dol­lars, alors que le SOL – le token natif de la blo­ck­chain Sola­na – bat­tait de nou­veaux records.

« Sola­na Mon­key Busi­ness » se com­pose de 5 000 images de singes « uniques et géné­rées aléa­toi­re­ment », qui sont créées et héber­gées sur la blo­ck­chain Sola­na. Selon les don­nées de Sola­na­ly­sis, il s’a­git de la pre­mière col­lec­tion de NFTs sur Sola­na en termes de volumes sur les 7 der­niers jours. Ces tokens ont ain­si enre­gis­tré près de 24 mil­lions de dol­lars d’é­changes, à un prix moyen de près de 380 SOL (63 524 dollars).

Collection de NFts sur Solana au 4 octobre 2021« Sola­na Mon­key Busi­ness » est sui­vie par la « Dege­ne­rate Ape Aca­de­my » (6,2 mil­lions de dol­lars de volumes) et le « Galac­tic Gecko Space Garage » (17,9 mil­lions de dol­lars de volumes).

L’Ethereum Killer Solana

Logo de SolanaPlus de 400 pro­jets sont désor­mais pro­po­sés sur la blo­ck­chain de Sola­na, dont les équipes estiment qu’il s’a­git de « la plus rapide au monde ». Elle prend notam­ment en charge les « smart contracts », uti­li­sés dans les éco­sys­tèmes de la finance décen­tra­li­sée (DeFi) et des NFTs.

Le réseau espère concur­ren­cer Ethe­reum grâce à une vitesse accrue et à des frais de tran­sac­tions extrê­me­ment faibles (seule­ment 0,00025 dol­lar par transfert).

Rate this post