Finance Technologie Blockchain

90% des clients du géant Fidelity souhaitent investir dans les cryptomonnaies

Fidelity Investments

Le ges­tion­naire d’ac­tifs Fide­li­ty révèle que 90% de ses clients les plus for­tu­nés sont inté­res­sés par le Bit­coin et les autres cryp­to­mon­naies. La firme compte se tour­ner de manière crois­sante vers l’é­co­sys­tème des actifs numériques.

Fidelity Investments imageFide­li­ty veut sau­ter le pas. Le géant de la ges­tion d’ac­tifs a récem­ment affi­ché son ambi­tion dans l’u­ni­vers des cryp­to­mon­naies, et compte pro­po­ser des voies d’ac­cès plus ins­ti­tu­tion­nelles à cet univers.

Dans un entre­tien récem­ment accor­dé au Bos­ton Globe, Chris­tine Sand­ler, res­pon­sable des ventes et du mar­ke­ting pour Fide­li­ty Digi­tal Assets, a confié que les grandes ins­ti­tu­tions s’in­té­res­saient plus que jamais aux cryp­to­mon­naies.

Pour Tom Jes­sop, direc­teur de Fide­li­ty Digi­tal Assets, les consé­quences de la pan­dé­mie de COVID-19 ont moti­vé de nom­breux inves­tis­seurs à se tour­ner vers les actifs numé­riques :

« Ce qui a vrai­ment pous­sé les gens, c’est la pan­dé­mie. Vous avez cette classe d’ac­tif rare – il n’y aura jamais plus de 21 mil­lions de Bit­coins créés – et un envi­ron­ne­ment dans lequel notre mon­naie est déva­luée, ou il y a une impres­sion moné­taire débridée ».

Alors que l’ap­pé­tence des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels pour la cryp­to-sphère aug­mente au fil des mois, Fide­li­ty pour­rait consti­tuer un inter­mé­diaire de choix pour les aider à faire leur incur­sion dans cet univers.

En mars, l’en­tre­prise avait sou­mis une demande d’ETF sur le Bit­coin auprès de la Secu­ri­ties and Exchange Com­mis­sion – le gen­darme de la bourse amé­ri­caine –, bap­ti­sé Wise Ori­gine Bit­coin Trust. Objec­tif : offrir un actif finan­cier per­met­tant aux inves­tis­seurs de miser faci­le­ment sur le Bit­coin, sans avoir à déte­nir eux-mêmes des BTC.

Fin juillet, elle avait pris une par­ti­ci­pa­tion de 7,4% dans la socié­té de minage nord-amé­ri­caine Mara­thon Digi­tal Hol­dings, d’une valeur de 20 mil­lions de dollars.

Fide­li­ty a éga­le­ment lan­cé Devon­shire Inves­tors, sa propre divi­sion de capi­tal-risque spé­cia­li­sée dans l’in­ves­tis­se­ment dans des cryp­to-star­tups. L’en­tre­prise a notam­ment misé sur ErisX, Talos ou encore Coin Metrics.

Les ambi­tions du gérant d’ac­tif ont été ali­men­tées par la demande crois­sante de ses clients pour accé­der à des oppor­tu­ni­tés d’in­ves­tis­se­ment en cryp­to­mon­naies. Une ten­dance simi­laire peut d’ailleurs être obser­vée auprès de nom­breuses ins­ti­tu­tions financières.

Ain­si, la banque amé­ri­caine JPMor­gan per­met depuis peu à ses clients d’in­ves­tir sur six cryp­to-fonds.

Après avoir cri­ti­qué les actifs numé­riques, des ins­ti­tu­tions telles que Bla­ckRock, Gold­man Sachs et Citi­bank ont quant à elles récem­ment expri­mé un avis plus posi­tif sur le Bitcoin.

Enfin, un son­dage mené par le fonds lon­do­nien Nickel Digi­tal Asset Mana­ge­ment a révé­lé ce mois-ci qu’une majo­ri­té des ges­tion­naires de for­tune sou­hai­taient accroître leur expo­si­tion aux cryptomonnaies.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph