Bitcoin Démocratisation

Deux des quatre plus grands groupes d’audit financier acceptent désormais les paiements en Bitcoin

Cabinet de conseil Big Four

Les Big Four, qui sont les quatre plus grands groupes d’audit finan­cier au niveau mon­dial (Deloitte, EY, PwC, et KPMG) cherchent sans cesse à inno­ver afin de répondre au mieux à la demande de leurs clients. Ce n’est donc pas éton­nant s’ils semblent se tour­ner pro­gres­si­ve­ment vers les appli­ca­tions offertes par la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

PWC Hong Kong accepte les paiements en Bitcoin

PWC Hong Kong Bitcoin

Le Bit­coin et la tech­no­lo­gie blo­ck­chain sont en train d’investir pro­gres­si­ve­ment de nom­breux sec­teurs : le com­merce, la finance ou encore l’industrie.

Les Big Four (Deloitte, EY, KPMG et PwC) semblent offrir une légi­ti­mi­té accrue à la cryp­to-mon­naie en adap­tant leurs ser­vices à de nou­veaux busi­ness model, comme les pla­te­formes d’échange de cryp­to-mon­naies, les fonds inves­tis en mon­naie numé­rique, ou encore les Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs).

PwC marché des crypto-monnaies en évolutionAin­si, Pri­ce­wa­te­rhou­se­Coo­pers pro­pose désor­mais une gamme de « ser­vices blo­ck­chain » des­ti­nés à aider les entre­prises finan­cières et tech­no­lo­giques à tirer pro­fit de la tech­no­lo­gie sur laquelle s’appuie le Bit­coin.

Et les bureaux hong­kon­gais de PwC acceptent désor­mais les paie­ments en Bit­coin. Voi­ci ce que rap­porte le Wall Street Jour­nal :

« PwC Hong Kong a décla­ré qu’il accep­tait ce mode de paie­ment car il tra­vaille de plus en plus avec des star­tups locales impli­quées dans les cryp­to-mon­naies et la blo­ck­chain, la tech­no­lo­gie des registres dis­tri­bués qui gère les tran­sac­tions Bit­coin en les enre­gis­trant dans un registre public. »

Dans un billet datant de sep­tembre 2015, inti­tu­lé « L’argent n’est pas un objet : Com­prendre le mar­ché en évo­lu­tion des cryp­to-mon­naies », la firme avait déjà expli­qué que le Bit­coin avait « fait preuve de sa valeur »

Raymund Chao PwCLe Wall Street Jour­nal a cité Ray­mund Chao, pré­sident de PwC pour la région Asie-Paci­fique, qui a décla­ré :

« Voi­là une preuve que le Bit­coin, mais éga­le­ment d’autres cryp­to-mon­naies “éta­blies” sont deve­nus des modes de règle­ment lar­ge­ment accep­tés.»

Les Big Four se tournent vers le Bitcoin et la blockchain

Les autres socié­tés qui com­posent le Big Four (Deloitte, EY et KPMG) semblent éga­le­ment dési­reuses de s’adapter aux avan­cées tech­no­lo­giques offertes par le Bit­coin et la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Ain­si, pour favo­ri­ser l’adoption du Bit­coin, EY Suisse avait mis en place en jan­vier der­nier des dis­tri­bu­teurs de BTC pen­dant le World Web Forum. S’ils pou­vaient ache­ter des Bit­coins afin de les trans­fé­rer sur leur wal­let, les visi­teurs avaient éga­le­ment la pos­si­bi­li­té d’offrir leur mon­naie numé­rique à Ava­tar Kids, une fon­da­tion des­ti­née à offrir à des enfants hos­pi­ta­li­sés un pro­gramme de télé­pré­sence, grâce à un robot se ren­dant lui-même dans la salle de classe à la place de l’élève.

Mais 2017 est éga­le­ment l’année où EY est deve­nue la pre­mière socié­té du Big Four à accep­ter les paie­ments en Bit­coin pour ses ser­vices. Voi­ci ce que l’on pou­vait lire sur un com­mu­ni­qué de presse publié fin 2016 :

« EY est en train de se numé­ri­ser – à comp­ter de l’année 2017, il sera pos­sible de régler les fac­tures émises par EY Suisse en Bit­coin, les employés rece­vront un por­te­feuille numé­rique, et un dis­tri­bu­teur de Bit­coin sera mis en place dans le bâti­ment prin­ci­pal. »

Deloitte semble éga­le­ment adhé­rer à l’idée selon laquelle le Bit­coin et sa tech­no­lo­gie offri­rait de nom­breux oppor­tu­ni­tés. Voi­ci ce que l’on peut lire dans un article publié cette semaine par le cabi­net de conseil :

« Même si cette mon­naie élec­tro­nique a d’abord été accueillie avec un cer­tain scep­ti­cisme, la tech­no­lo­gie sur laquelle elle s’appuie est désor­mais per­çue comme une inno­va­tion, qui ouvre la voie à de nom­breuses oppor­tu­ni­tés révo­lu­tion­naires. »

Deloitte s’intéresse à l’écosystème des cryp­to-mon­naies depuis un cer­tain temps. La socié­té avait publié dès 2014 un rap­port dans lequel elle pré­sen­tait les atouts du Bit­coin en tant que moyen de paie­ment, en dépit de sa forte vola­ti­li­té.

Les employés qui tra­vaillent dans les bureaux toron­tois de Deloitte peuvent béné­fi­cier d’un dis­tri­bu­teur de Bit­coins, mais éga­le­ment payer leur repas en Bit­coin au Bitro 1858.

Distributeur de Bitcoin Deloitte Toronto

De son côté, KPMG pro­pose des ser­vices de conseil liés à l’écosystème des cryp­to-mon­naies, comme la mise en place de solu­tions blo­ck­chain ou la conduite de levées de fonds au tra­vers d’ICOs.

En novembre der­nier, KPMG avait rejoint l’association Cryp­to Val­ley en tant que pre­mier par­te­naire stra­té­gique. La mis­sion de l’association Cryp­to Val­ley consiste à « tirer plei­ne­ment pro­fit des forces de la Suisse afin de  déve­lop­per un lea­der mon­dial de la blo­ck­chain et des tech­no­lo­gies cryp­to­gra­phiques.»

Par ailleurs, KPMG a récem­ment rejoint la Wall Street Blo­ck­chain Alliance (WSBA), une orga­ni­sa­tion qui vise à favo­ri­ser l’adoption de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain dans les mar­chés finan­ciers.

Il convient de pré­ci­ser que les Big Four, qui sont les quatre plus grands four­nis­seurs de ser­vices aux entre­prises dans le monde, pro­posent toute une gamme de conseils divers et variés (fis­caux, juri­diques, finan­ciers,…). Preuve de leur domi­na­tion sur ce mar­ché, ils offrent des ser­vices d’audit à 99% des entre­prises du FTSE 100, les cent entre­prises bri­tan­niques les mieux capi­ta­li­sées cotées à la bourse de Londres.

L’implication de ces Big Four dans l’écosystème des cryp­to-mon­naies pour­rait être révé­la­teur de la légi­ti­mi­té que le Bit­coin semble être en train d’obtenir – même si celui-ci est tou­jours per­çu par de nom­breux obser­va­teurs comme une « fraude », une pyra­mide de pon­zi, une bulle spé­cu­la­tive, ou un actif qui n’aurait aucun ave­nir.

Deux des quatre plus grands groupes d’audit finan­cier acceptent désor­mais les paie­ments en Bit­coin
5 (100%) 1 vote

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 4212