Bitcoin Démocratisation

JPMorgan estime que l’adoption du Bitcoin par le Salvador est « problématique »

JPMorgan
  • Des ana­lystes de JPMor­gan jugent que l’a­dop­tion du Bit­coin par le Sal­va­dor consti­tue « une expé­ri­men­ta­tion problématique ». 
  • Ils estiment que le krach enre­gis­tré mar­di n’é­tait pas lié aux couacs du lan­ce­ment de la mesure, mais à « un contexte défavorable »
  • S’ils doutent de la capa­ci­té du BTC à être plus uti­li­sé que le dol­lar dans le pays, ils jugent que l’ac­tif numé­rique pour­rait être néfaste à l’é­co­no­mie, en inci­tant les citoyens à réduire leurs dépenses.

Nayib BukeleL’a­dop­tion du Bit­coin comme mon­naie offi­cielle par le pays cen­tra­mé­ri­cain a été accueillie par des pro­tes­ta­tions, des couacs tech­niques et une chute de 17% du cours du BTC.

Selon une équipe d’a­na­lystes de la banque amé­ri­caine JPMor­gan, ces dif­fi­cul­tés, qui tra­duisent avant tout le manque de pré­pa­ra­tion du Sal­va­dor, ne devraient pas avoir de consé­quences sur l’a­ve­nir des cryptomonnaies :

« Les ratés du lan­ce­ment de l’ex­pé­ri­men­ta­tion du Sal­va­dor ne devraient pas avoir d’im­pact sur l’a­ve­nir du Bit­coin ou des cryp­to­mon­naies », ont-il pré­dit, dans des pro­pos rap­por­tés par Busi­ness Insi­der.

« Si les cryp­to-mar­chés ont pu souf­frir des couacs du Sal­va­dor cette semaine, leur chute était avant tout liée à un contexte défavorable ».

Ils expliquent éga­le­ment pour­quoi le BTC aurait, selon eux, peu de chances d’é­ga­ler, voire de détrô­ner le dol­lar en termes d’u­ti­li­sa­tion au Salvador.

Ils jugent que l’ac­tif numé­rique est bien trop vola­til pour ser­vir véri­ta­ble­ment de mon­naie. Par ailleurs, le fait que sa valeur ne soit garan­tie par aucun gou­ver­ne­ment ou aucun actif finan­cier ren­drait dif­fi­cile son uti­li­sa­tion comme uni­té de compte ou réserve de valeur :

« Peu de biens ou de ser­vices sont tari­fés ou négo­ciés en termes de Bit­coins. Le Bit­coin lui-même est tari­fé en dol­lars », indiquent les financiers.

« Si les reven­deurs et les com­mer­çants finis­saient par accep­ter le Bit­coin et affi­cher leurs prix en BTC, ces tarifs seraient sus­cep­tibles de fluc­tuer énor­mé­ment, en fonc­tion des évo­lu­tion du cours du BTC en dollars ».

Les agents économiques « incités à conserver » leurs Bitcoins

Salvador pièce BitcoinLes ana­lystes de la banque amé­ri­caine estiment que si le Bit­coin par­ve­nait à deve­nir la mon­naie de réfé­rence du Sal­va­dor, il pour­rait nuir à son éco­no­mie. En effet, du fait d’une offre limi­tée à 21 mil­lions de coins, les citoyens et les entre­prises pour­raient être inci­tés à limi­ter leurs dépenses :

« Le pou­voir d’a­chat du Bit­coin devrait natu­rel­le­ment aug­men­ter au fil du temps, du fait de son offre limi­tée. Par consé­quent, les prix des biens et ser­vices libel­lés en BTC devraient, à terme, dimi­nuer. Dans une telle éco­no­mie, les agents éco­no­miques seraient inci­tés à conser­ver cette mon­naie plu­tôt que de la dépenser ».

Ces experts évoquent éga­le­ment le réseau de paie­ment Strike uti­li­sé par les Sal­va­do­riens pour effec­tuer leurs tran­sac­tions, qui consti­tue une couche sup­plé­men­taire sur le Light­ning Net­work, lui-même ados­sé à la blo­ck­chain du Bit­coin. Ils estiment que ce réseau sup­pose des risques en termes de sécu­ri­té et de confi­den­tia­li­té – des risques qui pour­raient sur­pas­ser les avan­tages liés à la forte dimi­nu­tion des coûts de transaction.

Enfin, l’é­quipe d’a­na­lystes de JPMor­gan évoque le « Bit­coin Trust » de 150 mil­lions de dol­lars voté la semaine der­nière par l’as­sem­blée. Des­ti­né à faci­li­ter la tran­si­tion vers une éco­no­mie à deux mon­naies, il a été mis sur pied afin d’assu­rer aux agents éco­no­miques une conver­ti­bi­li­té immé­diate de leurs Bit­coins en dol­lars.Pour ces experts, cette enve­loppe pour­rait ne pas être suf­fi­sante en cas de chute impor­tante des cryp­to-mar­chés, qui pour­rait ame­ner les citoyens et les entre­prises à vou­loir vendre mas­si­ve­ment leurs Bitcoins.

Si elle pointe les aspects néga­tifs de l’a­dop­tion du BTC par le Sal­va­dor, l’é­quipe d’a­na­lyste recon­naît qu’il s’a­git d’un « moment impor­tant » pour la cryp­to-sphère :

« Mal­gré les défis cités pré­cé­dem­ment, l’ex­pé­rience du Sal­va­dor consti­tue sans aucun doute un évè­ne­ment impor­tant pour les cryp­to­mon­naies et les sys­tèmes de paiement.

Elle per­met­tra de tirer des leçons concer­nant l’ap­pli­ca­tion concrète de cette déci­sion, mais aus­si, dans une moindre mesure, concer­nant son impact sur le sen­ti­ment des inves­tis­seurs vis-à-vis des cryptomonnaies ».