Bitcoin Prix & Opinions

PDG de Creative Planning : le Bitcoin est un « mort ambulant »

Mort du Bitcoin

Le Bit­coin est un « mort ambu­lant», dont le prix fini­ra irré­mé­dia­ble­ment par chu­ter à zéro.

Voi­ci la pré­dic­tion apo­ca­lyp­tique livrée ce ven­dre­di par Peter Mal­louk, pré­sident de Crea­tive Plan­ning, une socié­té d’investissement de l’État du Kan­sas qui reven­dique 32 mil­liards de dol­lars d’actifs sous ges­tion.

L’investisseur estime que les sou­tiens du Bit­coin nagent en plein délire, et que leur veau d’or est dénué de toute valeur. Et il juge que la chute qu’il connaît actuel­le­ment pour­rait être annon­cia­trice d’une dis­pa­ri­tion immi­nente :

« Cela ne se fera pas sans heurts, mais la récente chute pour­rait consti­tuer le démar­rage d’une spi­rale meur­trière inévi­table et inexo­rable», a-t-il écrit sur le site Forbes. « Ou cela pour­rait annon­cer un “dead cat bounce” [une reprise de courte durée s’inscrivant dans le déclin d’un actif finan­cier]. Quoi qu’il en soit, j’estime que le Bit­coin est un mort ambu­lant ».

Un Bitcoin qui devrait chuter à zéro

Peter MalloukM. Mal­louk a ajou­té que le BTC serait pré­sen­té dans les livres de finance comme une mise en garde, qui aler­te­rait des dan­gers ini­tiés par des fana­tiques « prêts à tout pour vendre du vent ».

Pour le diri­geant, ces indi­vi­dus seront dévas­tés lorsque le mar­ché aura tota­le­ment plon­gé. « Mal­heu­reu­se­ment pour eux, la fin ne devrait pas être belle à voir», a-t-il pré­dit.

Ce n’est pas la pre­mière fois que Peter Mal­louk s’en prend au Bit­coin. En novembre der­nier, il avait déjà décla­ré au site Bloom­berg que l’actif numé­rique allait chu­ter à zéro :

« Je pense que le plus bas, pour le Bit­coin, est à zéro, et c’est vers là qu’il se dirige», avait-il lan­cé. « Tout ce qui concerne le Bit­coin a trait à de la spé­cu­la­tion ou à de la fraude ».

Mal­gré tout, le pré­sident de Crea­tive Plan­ning estime que la tech­no­lo­gie blo­ck­chain est révo­lu­tion­naire, et qu’elle devrait bou­le­ver­ser pro­fon­dé­ment de nom­breux sec­teurs tels que la sphère ban­caire ou la ges­tion de la chaîne logis­tique.

Il a tou­te­fois appe­lé les tra­ders à ne pas s’attendre à ce que cette révo­lu­tion blo­ck­chain par­vienne à sau­ver le sol­dat Bit­coin :

« Ne vous mépre­nez pas, la blo­ck­chain consti­tue une véri­table avan­cée», a-t-il concé­dé. « Mais le simple fait que cette tech­no­lo­gie ait créé un nou­veau para­digme ne signi­fie pas que c’est aus­si le cas du Bit­coin ».

La « théorie du plus idiot »

Greater fool theoryPour M. Mal­louk, le fait d’investir sur le Bit­coin consti­tue­rait un jeu spé­cu­la­tif dont les chances de suc­cès seraient extrê­me­ment minces.

Il a par ailleurs fait écho au point de vue du mil­liar­daire Howard Marks, cofon­da­teur d’Oak­tree Capi­tal Mana­ge­ment. En juillet der­nier, celui-ci avait décla­ré que le Bit­coin était un inves­tis­se­ment sur­fant sur la « théo­rie du plus idiot ».

En effet, il esti­mait que les indi­vi­dus qui ache­taient du BTC le fai­saient uni­que­ment dans l’espoir de réa­li­ser rapi­de­ment un pro­fit, en reven­dant leurs coins à une per­sonne « plus idiote » qu’ils ne le sont.

« C’est ce que nous appe­lons “la théo­rie du plus idiot”», avait-il décla­ré. « Ils pensent que quelqu’un va les leur ache­ter à un prix plus éle­vé. Ils ne l’achètent pas parce qu’ils sont en mesure d’identifier ses atouts intrin­sèques, ou parce qu’ils peuvent juger de sa valeur intrin­sèque. Ils le font seule­ment parce qu’ils s’attendent à ce que son prix grimpe ».

Un avis par­ta­gé par M. Mal­louk, qui a appe­lé les inves­tis­seurs à se détour­ner du BTC :

« Si vous pen­sez qu’il s’agit d’une manière amu­sante de ten­ter de gagner de l’argent, vous aurez peut-être plus de chance en vous tour­nant vers des actions à toute petite capi­ta­li­sa­tion», a-t-il écrit. « Mais si vous le faites seule­ment d’un point de vue spé­cu­la­tif, et que vous vous êtes préparé(e) à perdre tout votre argent, vous pou­vez conti­nuer à faire ce que vous faites ».

Mal­gré son hos­ti­li­té à l’égard du BTC, l’homme juge que les cryp­to-mon­naies « devraient conti­nuer à faire indé­fi­ni­ment par­tie du pay­sage finan­cier. Mais il y a très peu de rai­son de pen­ser que le Bit­coin sera celle qui par­vien­dra à résis­ter à l’épreuve du temps ».

BTC : des défauts majeurs

M. Mal­louk a décla­ré que le Bit­coin souf­frait de défauts majeurs qui allaient pré­ci­pi­ter sa dis­pa­ri­tion :

  1. Les cryp­to-échanges sont pure­ment spé­cu­la­tifs. « Il n’y a pas de fon­da­men­taux réels à éva­luer : le Bit­coin ne pro­duit aucun pro­duit ou ser­vice, n’embauche aucun employé et ne paye aucun divi­dende ».
  2. La régu­la­tion va étouf­fer le Bit­coin. « À la minute ou le Bit­coin ou d’autres cryp­to-mon­naies sem­ble­ront avoir la moindre chance de “dis­rup­ter” une offre moné­taire natio­nale, je m’attends à l’émergence d’une réponse régle­men­taire ferme et caté­go­rique. »
  3. Le Bit­coin ne résis­te­ra pas à l’épreuve du temps. « Au-delà de la recon­nais­sance qu’il a pu obte­nir sur les mar­chés, il est pra­ti­que­ment impos­sible de le dis­tin­guer des autres cryp­to-mon­naies ».

Un Bit­coin sur le point de dis­pa­raître ? Voi­là une vision qu’est loin de par­ta­ger Jack Dor­sey, le PDG de Twit­ter, puisqu’il estime que le BTC devrait, d’ici une dizaine d’années, deve­nir la pre­mière mon­naie au monde :

« À terme, le monde entier aura une mon­naie unique. L’Internet aura une mon­naie unique», avait-il décla­ré en mars der­nier. « Et je pense qu’il devrait s’agir du Bit­coin ».

À lire éga­le­ment :

Réfé­rences : CCNForbes

PDG de Crea­tive Plan­ning : le Bit­coin est un « mort ambu­lant »
Mer­ci !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3778