Bitcoin Démocratisation

La plus grande banque du Salvador prend désormais en charge le Bitcoin

Bancoagricola

Grâce à un par­te­na­riat noué avec la star­tup Flexa, la banque sal­va­do­rienne Ban­coa­grí­co­la pro­pose désor­mais à ses clients plu­sieurs ser­vices finan­ciers liés au Bitcoin.

Si cer­tains ratés ont eu lieu dans les heures qui ont sui­vi l’a­dop­tion du BTC par le Sal­va­dor, les ins­ti­tu­tions finan­cières sont bien déci­dées à faire de leur mieux pour se confor­mer à « Loi Bitcoin ».

Ban­coa­grí­co­la, la plus grande banque du pays, vient de ter­mi­ner la mise en place d’une infra­struc­ture tech­nique com­pa­tible avec le Bit­coin. Grâce à un par­te­na­riat noué avec la star­tup de paie­ment Flexa, elle peut désor­mais offrir à ses clients une gamme de ser­vices liés au BTC.

Bancoagrícola et Flexa s’associent pour amener le Bitcoin dans l’univers de la banque

Flexa BancoagricolaComme le révèle un com­mu­ni­qué par­ta­gé jeu­di par Flexa, l’ac­cord entre la star­tup et Ban­coa­grí­co­la va per­mettre aux Sal­va­do­riens d’a­voir accès à de nom­breux ser­vices ban­caires en uti­li­sant le Bit­coin.

Selon Flexa, « les solu­tions d’ac­cep­ta­tion du Bit­coin ain­si intro­duites sont les pre­mières de ce type, non seule­ment en Amé­rique Latine, mais éga­le­ment à tra­vers le monde ».

« Les clients de Ban­coa­grí­co­la peuvent désor­mais uti­li­ser Flexa – ou n’im­porte qu’elle appli­ca­tion Light­ning – pour payer en Bit­coin des prêts et des paie­ments de carte de cré­dit libel­lés en dol­lars, sans aucun frais supplémentaire ».

L’ins­ti­tu­tion finan­cière peut ain­si opé­rer en confor­mi­té avec la « Loi Bit­coin », adop­tée par le Congrès en juin der­nier, qui recon­naît le BTC comme une mon­naie légale. Même s’il est tou­jours pos­sible de régler ses achats en dol­lars, les com­mer­çants et les entre­prises ont pour inter­dic­tion de refu­ser les paie­ments en Bit­coin.

Puisque le Bit­coin fonc­tionne en dehors du réseau ban­caire, le gou­ver­ne­ment avait déci­dé de créer un wal­let, bap­ti­sé « Chi­vo », et d’of­frir 30 dol­lars de BTC à tous les Sal­va­do­riens qui déci­de­raient de le télécharger.

Il s’a­git d’un por­te­feuille dit « cus­to­dial », qui per­met à son pro­prié­taire de réel­le­ment déte­nir ses coins, sans que ceux-ci ne soient conser­vés par un inter­mé­diaire. S’ap­puyant sur le réseau de seconde couche « Light­ning Net­work », il offre la pos­si­bi­li­té de béné­fi­cier de tran­sac­tions gra­tuites et qua­si-immé­diates.

Mais Ban­coa­grí­co­la compte aller plus loin : ce nou­veau par­te­na­riat per­met à ses clients d’u­ti­li­ser le Bit­coin au sein-même des gui­chets de la banque, sans avoir à télé­char­ger le por­te­feuille Chi­vo. Il devrait favo­ri­ser, comme dési­ré par le gou­ver­ne­ment, l’u­sage de la cryp­to­mon­naie au Salvador.

Bancolombia se tourner vers la crypto-sphère

Pièce BitcoinBan­coa­grí­co­la est une filiale de Ban­co­lom­bia, l’une des plus grandes banques de Colom­bie. Dans ce pays, elle est en train de plan­cher sur une inté­gra­tion avec la pla­te­forme d’é­change amé­ri­caine Gemi­ni afin d’of­frir des ser­vices similaires.

L’ac­cord conclu cette semaine entre Ban­coa­grí­co­la et Flexa consti­tue une pre­mière mon­diale. Car­los Mau­ri­cio Novoa, direc­teur des opé­ra­tions de la banque sud-amé­ri­caine, s’est féli­ci­té des inno­va­tions qui sont désor­mais pro­po­sées à ses clients :

« Nous sommes ravis d’être la pre­mière ins­ti­tu­tion finan­cière du Sal­va­dor à offrir à nos clients un accès au Bit­coin, à tra­vers toute notre gamme de pro­duits finan­ciers, et à favo­ri­ser l’in­clu­sion finan­cière », déclare-t-il.

« Flexa a joué un rôle déter­mi­nant en nous aidant à don­ner la prio­ri­té à l’ex­pé­rience de nos clients dans leur uti­li­sa­tion du Bit­coin en tant que mon­naie légale du Sal­va­dor. Nous espé­rons pou­voir conti­nuer à inno­ver avec eux pen­dant longtemps ».