Bitcoin Prix & Opinions

Ron Paul : « Les gens devraient avoir le droit de choisir la monnaie dont ils se servent »

Ron Paul

Ron Paul est connu pour son franc-par­ler. Pour cet ancien can­di­dat à la Mai­son Blanche, « les véri­tables faus­saires se trouvent à la Réserve Fédé­rale ». Même s’il ne se dit pas favo­rable aux cryp­to-mon­naies (celles-ci n’é­tant pas « pal­pables »), il estime qu’elles doivent pou­voir être libre­ment utilisées.

Alors que le dol­lar impose ce qu’il per­çoit comme un « mono­pole », le liber­ta­rien Ron Paul estime que les citoyens devraient être libres d’u­ti­li­ser la mon­naie qu’ils sou­haitent – et cela s’ap­plique éga­le­ment aux crypto-monnaies.

Cet ancien membre du congrès à décla­ré il y a quelques jours à CNN qu’il avait d’ailleurs autre­fois pro­po­sé une loi visant à ins­tau­rer une concur­rence moné­taire.

« Je hais ce système »

De nom­breuses figures de la finance ont à maintes reprises fus­ti­gé les mon­naies numé­riques – au pre­mier rang des­quelles le Bit­coin. Et les qua­li­fi­ca­tifs n’ont pas man­qué : Bulle spé­cu­la­tive, pyra­mide de Pon­zi, actif pri­vi­lé­gié par les ter­ro­ristes,…

Ron Paul, de son côté, estime que c’est plu­tôt le sys­tème moné­taire actuel dont il fau­drait se méfier.

« Je hais le sys­tème sur lequel nous nous appuyons. Les véri­tables faus­saires se trouvent à la Réserve Fédé­rale. Il s’a­git d’une erreur et d’un pro­blème majeurs. Les gens devraient avoir le droit de choi­sir la mon­naie dont ils se servent. C’est ce qu’ils avaient fait lorsque l’argent est appa­ru. Ils se sont ensuite tour­nés vers l’or ou vers l’argent. Et le gou­ver­ne­ment a pris les com­mandes, a cor­rom­pu cet outil et l’a mono­po­li­sé. Et il est ain­si par­ve­nu, dans ce pays, à le détruire. »

Le poli­ti­cien, désor­mais à la retraite, est favo­rable à la léga­li­sa­tion de mon­naies alter­na­tives (qui peuvent être par exemple émises par des socié­tés pri­vées) – à condi­tion que celles-ci ne servent pas de pré­texte pour favo­ri­ser la conduite d’ac­ti­vi­tés illé­gales.

« Pas palpable »

L’ancien membre du par­ti répu­bli­cain regrette l’é­poque de l’é­ta­lon-or. Aban­don­né en 1971, celui-ci per­met­tait d’a­dos­ser la mon­naie à quelque chose de « palpable ».

« Je pense qu’on ne sait pas encore si les cryp­to-mon­naies pour­ront un jour jouer le rôle de mon­naie. Pour l’instant, je ne l’i­ma­gine pas. D’a­près mon ana­lyse de l’histoire moné­taire, il a tou­jours fal­lu que les mon­naies consti­tuent quelque chose de concret. Les gens veulent du pal­pable. Il va fal­loir régler le pro­blème si jamais elles [les cryp­to-mon­naies] devaient un jour consti­tuer de l’argent. Mais j’ai des doutes, parce que tra­di­tion­nel­le­ment, l’argent devrait être quelque chose de concret . Ces mon­naies devraient néan­moins être légales, dans la mesure où il ne se cache pas une escro­que­rie der­rière celles-ci ».

S’il risque d’être dif­fi­cile de rendre le Bit­coin pal­pable, gageons qu’un liber­ta­rien tel que Ron Paul pour­rait un jour être séduit par l’i­déal por­té par une mon­naie numé­rique décentralisée.

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wem
wem
4 années il y a

L’in­tel­li­gence n’est pal­pable que dans ses mani­fes­ta­tions, en elle-même elle est impal­pable, invi­sible, inodore, inso­nore. Le fait que l’argent était pal­pable dans le temps pro­ve­nait juste de ce contexte socio-his­to­rique. Quand l’argent sera comme l’in­tel­li­gence, ce sera adop­té par tout le monde, avec le temps, il fera par­ti des meurs et tout le monde alors trou­ve­ra cela nor­mal, logique et pra­tique. Si quel­qu’un veut alors de l’argent pal­pable il peut ache­ter n’im­porte quel objet manu­fac­tu­ré/­ro­bot-fac­tu­ré, non seule­ment ce sera un objet utile, même si c’est une oeuvre d’art, mais aus­si de l’argent pal­pable en quelque sorte. Il y aura tou­jours des per­sonnes qui seront nos­tal­giques de ceci ou de cela, et heu­reu­se­ment, sinon, il n’y aurait plus d’é­vo­lu­tion. Et un jour nous aurons même plus besoin de mon­naie, même invi­sible, c’est aus­si cela l’évolution.Mais en atten­dant il y à l’é­vo­lu­tion et l’adaptation.