Bitcoin

Salvador : des manifestants détruisent un distributeur de Bitcoin

Distributeurs Bitcoin Chivo

Des détrac­teurs du Bit­coin, rejoints par des mani­fes­tants oppo­sés à la poli­tique du pré­sident Bukele, ont détruit hier un dis­tri­bu­teur de cryp­to­mon­naies ins­tal­lé dans la capi­tale du Salvador.

Pièce Bitcoin SalvadorLe média Tele­pren­sa a publié mer­cre­di soir des vidéos mon­trant des mani­fes­tants s’en prendre à un dis­tri­bu­teur de Bit­coin situé à San Sal­va­dor.

La machine – qui fait par­tie des nom­breuses ins­tal­la­tions réa­li­sées par le gou­ver­ne­ment, depuis l’a­dop­tion de la pre­mière cryp­to­mon­naie comme mon­naie offi­cielle la semaine der­nière – a été dégra­dée par des ins­crip­tions anti-Bit­coin ain­si qu’un mes­sage sti­pu­lant que « la démo­cra­tie n’est pas à vendre ».

Mario Durán, le maire de la capi­tale, a révé­lé que des employés muni­ci­paux avaient dû être exfil­trés après avoir reçu des menaces, mais qu’ils allaient reprendre leur tra­vail dans l’après-midi.

Alors que les dégâts ont été cau­sés au dis­tri­bu­teur situé sur la place Gerar­do Bar­rios, dans le centre de la capi­tale, les mani­fes­tants ont éga­le­ment brû­lé cer­tains meubles de l’une des bou­tiques des alentours.

Ce dis­tri­bu­teur Chi­vo fait par­tie d’un lot d’en­vi­ron 200 machines ins­tal­lées au Sal­va­dor, des­ti­nées à per­mettre aux citoyens d’é­chan­ger faci­le­ment dol­lars et BTCs. Le pré­sident Bukele avait décla­ré qu’il espé­rait voir ces dis­tri­bu­teurs « par­tout » dans le pays, tout en rap­pe­lant à plu­sieurs reprises que les par­ti­cu­liers ne seraient jamais contraints d’ef­fec­tuer leurs paie­ments en Bitcoin.

Des citoyens en colère

Manifestation anti-Bitcoin SalvadorDepuis plu­sieurs semaines, cer­tains Sal­va­do­riens affichent leur colère vis-à-vis de la « Loi Bit­coin », entrée en vigueur le 7 sep­tembre der­nier.

En juillet, des mani­fes­tants – notam­ment des tra­vailleurs, des retrai­tés et des anciens com­bat­tants – avaient enva­hi les rues de la capitale :

Le mois sui­vant, d’autres groupes avaient éga­le­ment mon­tré leur oppo­si­tion à l’a­dop­tion du Bit­coin comme mon­naie légale :


Ils cri­ti­quaient notam­ment la forte vola­ti­li­té de l’ac­tif numé­rique, ain­si que la rapi­di­té avec laquelle avait été prise la déci­sion d’en faire la mon­naie offi­cielle du pays.

À la sur­prise de nom­breux obser­va­teurs, le cours du Bit­coin avait net­te­ment chu­té le jour de son adop­tion par le Sal­va­dor. Le BTC était pas­sé en quelques minutes de plus de 51 000 dol­lars à moins de 43 000 dol­lars, ame­nant le Sal­va­dor à « buy the dip » pour s’of­frir 150 nou­veaux coins :

Lors de la rédac­tion de cet article, l’ac­tif numé­rique lan­cé en jan­vier 2009 par Sato­shi Naka­mo­to s’é­changent à 48 401 dol­lars, en hausse de 2,76% sur les 24 der­nières heures.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

Rate this post