Minage

Bitcoin : Le géant Samsung vendra bientôt des puces ASICs dédiées au minage

Minage Bitcoin

Sam­sung, la plus grande socié­té sud-coréenne – qui contri­bue d’ailleurs à une part non négli­geable de l’économie du pays – a démar­ré la pro­duc­tion de puces ASICs des­ti­nées aux mineurs de Bit­coin.

Samsung se tourne vers le Bitcoin

Logo SamsungComme le rap­portent des médias locaux, Sam­sung avait noué l’année der­nière un par­te­na­riat avec un fabri­cant chi­nois de péri­phé­riques de minage, avec lequel elle a pu éla­bo­rer ses pre­mières puces ASICs.

Sam­sung, qui est récem­ment deve­nue numé­ro un des semi-conduc­teurs en détrô­nant Intel, devrait s’adresser dans un pre­mier temps au mar­ché chi­nois. La socié­té pré­voit d’étendre ensuite la dis­tri­bu­tion de son maté­riel de minage vers d’autres régions asia­tiques, come la Corée du Sud ou le Japon – des régions dans les­quelles pré­vaut un fort inté­rêt pour les mon­naies numé­riques.

Un porte-parole de Sam­sung a indi­qué à des médias sud-coréens que la socié­té exploi­tait d’ores et déjà une fon­de­rie dédiée à la pro­duc­tion de ces équi­pe­ments – ce qui devrait lu per­mettre de livrer les quan­ti­tés pro­mises à ce fabri­cant chi­nois.

Et si le géant sud-coréen semble vou­loir prendre son temps avant de se tour­ner vers l’international, c’est sans doute lié au manque de visi­bi­li­té dont il dis­po­se­rait pour cette nou­velle acti­vi­té.

Voi­ci ce qu’a décla­ré ce porte-parole :

« Sam­sung exploite une fon­de­rie qui four­nit des équi­pe­ments et des puces ASICs à une socié­té chi­noise de minage de cryp­to-mon­naies. Dans la mesure où Sam­sung se lance dans le sec­teur du minage de mon­naies numé­riques, elle ne sait pas encore pré­ci­sé­ment les reve­nus qu’elle pour­rait en tirer ».

Hwang Min-seong, un ana­lyste pour la socié­té de ser­vices finan­ciers Sam­sung Secu­ri­ties, a confir­mé ce manque de visi­bi­li­té. Il estime ain­si qu’il est « dif­fi­cile de pré­dire si cette nou­velle acti­vi­té aura un impact signi­fi­ca­tif sur son chiffre d’affaires ».

La socié­té ambi­tionne de conce­voir éga­le­ment, dans les pro­chains mois, des cartes gra­phiques (GPU), qui sont tra­di­tion­nel­le­ment uti­li­sées pour miner d’autres mon­naies numé­riques. Il s’agit sans doute d’une mau­vaise nou­velle pour NIVIDIA – l’entreprise amé­ri­caine est accu­sée par cer­tains obser­va­teurs de pro­fi­ter de sa main­mise sur ce mar­ché, et de limi­ter sa pro­duc­tion pour pou­voir aug­men­ter ses prix.

Un compétiteur de poids pour Bitmain

Minage de Bitcoin avec BitmainSam­sung devrait ain­si pou­voir s’appuyer sur une capa­ci­té de pro­duc­tion de semi-conduc­teurs hors du com­mun.

Depuis l’année der­nière, la firme asia­tique est d’ailleurs deve­nue l’unique fabri­quant des écrans OLED dont est équi­pé l’iPhone X d’Apple. Elle devrait en four­nir pas moins de 200 mil­lions cette année à la marque à la pomme.

Jusqu’à pré­sent, le taï­wa­nais TSMC était le seul fabri­quant de semi-conduc­teurs à avoir conclu un par­te­na­riat avec un grand dis­tri­bu­teur d’équipements de minage : la socié­té Bit­main.

L’entrée de Sam­sung dans ce sec­teur devrait appor­ter un com­pé­ti­teur de poids à Bit­main. En effet, mal­gré l’arrivée récente de Dra­gon­Mint, cette socié­té chi­noise se trouve tou­jours en situa­tion de qua­si-mono­pole sur ce mar­ché.

On peut éga­le­ment pen­ser que la déci­sion de Sam­sung doit être accueillie d’un mau­vais œil par les grandes socié­tés de minage de Bit­coin. Avec l’arrivée de nom­breuses puces sur le mar­ché, ces entre­prises pour­raient avoir à faire face à une forte aug­men­ta­tion de la « dif­fi­cul­té de minage » qui pré­vaut sur le réseau.

Et il s’agit sans doute une bonne nou­velle pour le réseau Bit­coin – celui-ci devrait pou­voir jouir, à terme, d’un plus grand degré de décen­tra­li­sa­tion.

Réfé­rence : NewsBTC

Mer­ci !

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 4212