Bitcoin Prix & Opinions

Pour l’analyste Willy Woo, les « whales » ne sont pas à l’origine de la chute récente du Bitcoin

Bitcoin whales

L’ex­pert « on-chain » Willy Woo note que les « whales » – les enti­tés qui détiennent 1 000 BTCs ou plus – ont été plus enclines à ache­ter du Bit­coin qu’à en vendre lors de la chute récente de l’actif.

L’a­na­lyste a indi­qué à ses 719 000 abon­nés que la chute récente du Bit­coin n’é­tait pas, selon lui, liée au com­por­te­ment des « whales » :

« Contrai­re­ment à la croyance com­mune, la der­nière chute du Bit­coin n’é­tait pas liée à la vente des “whales”. Elles se trouvent dans une région signi­fi­ca­tive d’achat ».

L’homme a par­ta­gé un gra­phique qui montre que ces gros inves­tis­seurs ont aug­men­té leurs stocks de Bit­coin (en rose) depuis la chute du BTC (en bleu) sous les 30 000 dol­lars en juillet. Elles ont conti­nué de le faire ces der­niers jours mal­gré le « flash crash » enre­gis­tré par le BTC le 7 septembre.

Achat et vente de Bitcoin par les whales au 13 septembre 2021

Willy Woo ajoute que les « whales » ne sont pas les seuls inves­tis­seurs à accu­mu­ler des BTCs. Le spé­cia­liste « on-chain » pré­cise que les por­te­feuilles déte­nant moins de 10 BTCs – qu’il sur­nomme les « min­nows » – conti­nuent à se gar­nir au fil du temps :

« Mise à jour de la dis­tri­bu­tion de l’offre de Bitcoin.

Les “whales” ont récém­ment ajou­té des coins à les réserves. Les Min­nows conti­nuent de le faire éga­le­ment. Les déten­teurs de 10 à 1000 BTCs res­tent stables.

Les réserves déte­nues publi­que­ment se réduisent (prin­ci­pa­le­ment les por­te­feuilles des pla­te­formes d’é­change et des ETFs, tan­dis que les entre­prises achètent des coins). »

Distribution de l'offre de Bitcoins au 13 septembre 2021

Cap vers les 100 000 dollars

L’ex­pert s’at­tend à ce que le Bit­coin atteigne pro­chai­ne­ment les 100 000 dol­lars. Pour Willy Woo, le fait que le BTC fran­chisse ce cap pour­rait avoir un impact notable sur son uti­li­sa­tion comme uni­té de compte, puis­qu’un Sato­shi – soit 0.00000001 BTC – vau­drait alors 0,1 cen­time de dollar.

« Un BTC à 100 000 dol­lars, c’est déci­sif pour que les sato­shis puissent deve­nir une uni­té de compte. 0,1 cent par saot­shi, c’est quelque chose que la plu­part des gens peuvent sai­sir facilement ».

En effet, depuis un cer­tain temps, plu­sieurs figures de la cryp­to-sphère sou­haitent que le prix du Bit­coin ne soit plus pré­sen­té en termes de BTCs, mais en sato­shis (1 BTC = 100 mil­lions de sato­shis). Ceci per­met­trait de ne pas effrayer les nou­veaux entrants, qui ne com­prennent pas for­cé­ment le concept de « Mar­ket Cap » pour valo­ri­ser un pro­jet. Ils ont ten­dance à être atti­rés par les coins à bas prix – qu’ils peuvent ache­ter en grandes quan­ti­tés – et à être rebu­tés par le cours éle­vé du Bit­coin, dont ils ne peuvent s’of­frir qu’une fraction.

Willy Woo avait récem­ment décla­ré que le « bull run » actuel du Bit­coin n’é­tait com­pa­rable à aucune hausse pré­cé­dente. Il jugeait que lorsque le BTC enre­gis­tre­rait de nou­veaux records, ceux-ci pour­raient ne pas lais­ser place à une chute consi­dé­rable, comme ce fut le cas lors des cycles précédents :

« Le der­nier élé­ment que nous avons pu consta­ter dans les don­nées, c’est que cela ne va pas se répé­ter, et que ce cycle ne sera pas inden­tique au “double pump” de 2013 sui­vi d’une chute.

Il est tota­le­ment dif­fé­rent. Il s’a­git du nou­veau cycle de 2020, que nous n’a­vons jamais connu aupa­ra­vant. Si vous regar­dez les don­nées de la blo­ck­chain, vous consta­te­rez qu’il s’a­git d’une struc­ture tota­le­ment dif­fé­rente, jamais vue auparavant ».

« C’est extrê­me­ment pro­met­teur. Nous allons connaître une nou­velle flam­bée, et oublier la chute de décembre qui est sur­ve­nue après chaque “top”  ».

L’in­ter­naute Miles J Crea­tive a pro­fi­té de l’un des der­niers tweets de Willy Woo pour pro­po­ser une pré­dic­tion extrê­me­ment haus­sière pour le BTC, à 450 000 dol­lars au début de l’an­née 2022 :

Dif­fi­cile de savoir si M. Woo par­tage un tel enthou­siasme, alors qu’il n’a pas « liké » ce tweet.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.