Bitcoin Prix & Opinions

Bitcoin : ces analystes s’attendent à une poursuite de la hausse du BTC

Hausse cours BTC

Alors que le Bit­coin vient d’en­re­gis­trer un record his­to­rique à plus de 68 500 dol­lars, plu­sieurs tra­ders ont récem­ment par­ta­gé les rai­sons qui les poussent à croire à une pour­suite de la hausse du BTC.

Bitcoin : un « décollage » en approche ?

Lors de la rédac­tion de cet article, le Bit­coin s’é­chan­geait à envi­ron 67 500 dol­lars, quelques heures après avoir enre­gis­tré un record his­to­rique à 68 530 dol­lars.

Bitcoin dollar 9 novembre 2021

L’ac­tif numé­rique lan­cé en 2009 par Sato­shi Naka­mo­to dépas­sait ain­si la valo­ri­sa­tion de Tes­la :

@dilutionproof notait les dif­fé­rents records enre­gis­trés ces der­niers jours par le BTC :

« Clô­ture heb­do­ma­daire la plus éle­vée après une période de conso­li­da­tion » avait ajou­té le tra­der Pen­to­shi dans la nuit de lun­di à mardi.

« Nous sommes prêts pour le décollage ».

Pour l’a­na­lyste Will Woo, le Bit­coin avait conso­li­dé sa posi­tion en tant que classe d’ac­tifs à plus de 1 000 mil­liards de dol­lars (cor­res­pon­dant à un BTC approxi­ma­ti­ve­ment supé­rieur à 53 000 dollars) :

Filb­filb, cofon­da­teur de la pla­te­forme de tra­ding Decen­tra­der, fai­sait remar­quer la pré­sence d’un « sell wall » (un ensemble d’ordres de vente) sur la pla­te­forme Bit­fi­nex aux alen­tours des 70 000 dol­lars. S’il par­ve­nait à le fran­chir, l’ac­tif numé­rique pour­rait béné­fi­cier d’un poten­tiel de hausse important.

Enfin, l’a­na­lyste PlanB – créa­teur du modèle « Stock-to-Flow » –  cam­pait sur ses pré­dic­tions de juin der­nier : 98 000 dol­lars fin novembre et 135 000 dol­lars fin décembre.

Tout comme @dilutionproof, il avait récem­ment mis en pers­pec­tive les évo­lu­tions du Bit­coin après chaque « hal­ving » (le cycle actuel est repré­sen­té en rouge) :

Res­tait désor­mais à savoir si le Bit­coin par­vien­drait à repro­duire ses per­for­mances de 2016–2017, ce qui lui per­met­trait de dépas­ser les 100 000 dol­lars (vert clair) – voire à éga­ler celles de 2012–2013, ce qui lui ferait fran­chir le seuil des 288 000 dol­lars (vert foncé).

Bitcoin : les institutionnels « tentent de s’y engouffrer »

Paral­lè­le­ment, la demande ins­ti­tu­tion­nelle ne fai­blit pas, alors que cer­tains espèrent l’ar­ri­vée d’un « véri­table » ETF sur le Bit­coin, après l’in­tro­duc­tion de plu­sieurs ETFs ados­sés à des contrats à terme.

« Les 70 000 dol­lars arrivent pour le Bit­coin », a twee­té ce mar­di Antho­ny Sca­ra­muc­ci, PDG de Sky­Bridge Capital.

« Une demande ins­ti­tu­tion­nelle consé­quente est final­le­ment arri­vée. Elle tente de s’en­gouf­frer avant 2022 ».

Le Bit­coin pro­fite notam­ment de sa dimen­sion de « valeur refuge », qui attire cer­tains gros inves­tis­seurs dési­reux de se pro­té­ger face à l’in­fla­tion. Fin octobre, des ana­lystes de la banque JPMor­gnan expli­quaient d’ailleurs que la flam­bée du BTC n’é­tait pas, selon eux, liée à l’ar­ri­vée d’un ETF mais à des craintes infla­tion­nistes.

Et le Bit­coin est désor­mais pré­fé­ré à l’or par de nom­breux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, atti­rés par les ren­de­ments his­to­riques de la pre­mière cryp­to­mon­naie. Comme le montre ce gra­phique du site Woo­bull, avec 1 dol­lar inves­ti dans le BTC il y a un peu plus de 12 ans, un tra­der dis­po­se­rait aujourd’­hui de près de 89 mil­lions de dol­lars – contre seule­ment 1,75 dol­lar pour de l’or :

Bitcoin or 12 ans

Dans le même temps, les taux de finan­ce­ment posi­tifs – qui montrent que les tra­ders sont majo­ri­tai­re­ment haus­siers sur les mar­chés à terme – res­tent plu­tôt mesu­rés, indi­quant que nous ne sommes pro­ba­ble­ment pas en situa­tion de « surchauffe » :

Taux de financement Bitcoin au 9 novembre 2021

Un sen­ti­ment confir­mé par les évo­lu­tions de l’in­di­ca­teur « Cryp­to Fear & Greed Index », qui reste tou­jours en-des­sous des 85% :

Crypto Fear and Greed Index 9 novembre 2021

Glassnode : les réserves de BTC des bourses d’échange au plus bas

Enfin, d’autres pers­pec­tives posi­tives nous sont don­nées par le der­nier rap­port de la socié­té d’a­na­lyse Glassnode :

« La convic­tion des inves­tis­seurs en Bit­coin semble être à son plus haut, tout comme d’autres métriques comme le prix, le taux de hachage ain­si que la pro­por­tion de coins “matures” dans l’offre », se féli­cite l’entreprise.

Cette étude montre notam­ment que les inves­tis­seurs qui n’ont pas trans­fé­ré de BTCs au cours des 12 der­niers mois – appe­lés « long-term hol­ders » – font par­tie de ceux qui ont récem­ment accu­mu­lé le plus grand nombre de coins, avec 6 500 BTCs obte­nus quo­ti­dien­ne­ment :

Bitcoin revived supply au 9 novembre 2021Et cette ten­dance ne semble pas s’es­souf­fler, mal­gré la hausse récente des cours.

Dans le même temps, la part de l’offre déte­nue par les pla­te­formes d’é­change décen­tra­li­sées – et donc sus­cep­tible d’être ven­due – a récem­ment atteint un plus bas record à 12,9% de l’offre de BTCs :

Solde Bitcoin plateformes d'échangeGlass­node note que plus de 5 000 BTCs (soit envi­ron 340 mil­lions de dol­lars) avaient été reti­rés des bourses d’é­change depuis la semaine précédente.

« Le mar­ché se trouve tou­jours dans une phase d’ac­cu­mu­la­tion calme, ponc­tuée par une faible acti­vi­té, des flux de décol­lecte impor­tants sur les pla­te­formes d’é­change et des dépenses stra­té­giques mesu­rées de la part “d’hol­ders” expé­ri­men­tés », explique l’entreprise.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post