Bitcoin Prix & Opinions

Faut-il se ruer sur le Bitcoin ? La dernière étude de Glassnode permet d’y voir plus clair

Marchés Bitcoin

Ceci est une tra­duc­tion résu­mée du der­nier « Week Onchain », pro­po­sé lun­di 18 octobre par la socié­té d’a­na­lyse Glass­node. Cette étude évoque le com­por­te­ment des « déten­teurs à long terme » ain­si que les mar­chés d’op­tions du Bit­coin afin d’ai­der les inves­tis­seurs à ten­ter de pré­dire les pro­chaines évo­lu­tions du cours de la pre­mière cryptomonnaie.

Vous pou­vez retrou­ver l’ar­ticle d’o­ri­gine com­plet (en anglais) en cli­quant sur ce lien.

Le Bit­coin dépasse les 60 000 dol­lars, s’ap­pro­chant de son record his­to­rique. Les « Long-Term Hol­ders » com­mencent à réa­li­ser des pro­fits modestes, tan­dis que les volumes des mar­chés des options ont flambé.

Ce fut une semaine enthou­sias­mante pour les inves­tis­seurs en Bit­coin, alors que le gen­darme des mar­chés finan­ciers amé­ri­cains (la SEC) a auto­ri­sé la mise sur le mar­ché du pre­mier ETF ados­sé à des contrats à terme sur le BTC. Les mar­chés ont conti­nué à flam­ber grâce à cette nou­velle, d’un plus bas de 54 370 dol­lars à un plus haut de 62 503 dol­lars. À leur pic heb­do­ma­daire, les prix n’é­taient plus qu’à 2 214 dol­lars de leur record his­to­rique de 64 717 dollars.

L’en­thou­siasme des mar­chés se reflète dans plu­sieurs indi­ca­teurs et métriques, aus­si bien dans les sché­mas de dépense appa­rais­sant dans l’a­na­lyse « on-chain » que sur les mar­chés de pro­duits dérivés.

Cette semaine, nous nous inté­res­sons à ce qui semble consti­tuer les pre­miers signes de prises de pro­fits de la part des « Long-Term Hol­ders », à l’aug­men­ta­tion de l’ef­fet de levier sur les mar­chés déri­vés ain­si qu’à l’ex­plo­sion des volumes et des posi­tions ouvertes sur les mar­chés d’options.

Les « bulls » achètent des options d’a­chat en masse, avec une pré­fé­rence pour des prix d’exer­cice de 100 000 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née [ndlr : ils s’at­tendent donc à voir le BTC au-des­sus des 100 000 dol­lars au 31 décembre].

L'évolution du cours du Bitcoin au 19 octobre 2021

Les « Long-Term Holders » commencent à prendre des profits

Com­men­çons par nous inté­res­ser à l’in­di­ca­teur « URPD », qui repré­sente la dis­tri­bu­tion des prix à laquelle l’offre en cir­cu­la­tion a été trans­fé­rée pour la der­nière fois sur la blockchain.

Lors de la rédac­tion de cette ana­lyse, seuls 311 800 BTCs avaient été trans­fé­rés pour la der­nière fois à des prix plus éle­vés que les cours actuels. Notez par ailleurs que les déten­teurs de ces coins ont « HODL » à tra­vers toutes les hausses, les baisses et la vola­ti­li­té enre­gis­trées au cours des 6 der­niers mois et n’ont rien vendu.

Avec seule­ment 1,66% de l’offre enre­gis­trant actuel­le­ment une perte (non réa­li­sée), on peut conclure que 98,34% des BTCs sont aujourd’­hui déte­nus avec un pro­fit non réalisé.

Bitcoin URP en octobre 2021

Mais alors que les mar­chés se rap­prochent de leur record his­to­rique, et que les inves­tis­seurs détiennent des pro­fits non réa­li­sés de plus en plus impor­tants, l’in­ci­ta­tion à vendre aug­mente mécaniquement.

Le com­por­te­ment typique des « Long-Term Hol­ders » (LTHs) peut être résu­mé ain­si : ils achètent à bas prix (en accu­mu­lant lors des « bear mar­kets ») et revendent à des prix plus éle­vés (ils vendent lors d’une flam­bée haus­sière). La ten­dance selon laquelle ces LTHs accroissent leurs ventes de coins coïn­cide tra­di­tion­nel­le­ment avec le fait que les prix dépassent leurs pré­cé­dents records. Il est donc atten­du que cette ten­dance, avec une aug­men­ta­tion des ventes de « vieux » coins, se pour­suive au fur et à mesure de la hausse des cours.

Nous pou­vons consta­ter un léger chan­ge­ment dans la métrique « Net Posi­tion Change » des LTHs au cours de la der­nière semaine. On peut voir qu’ils ont légè­re­ment atté­nué leur com­por­te­ment d’ac­cu­mu­la­tion, alors que les prix ont flam­bé au-des­sus des 60 000 dollars :

Bitcoin long term holders net position change

Ce com­por­te­ment se retrouve dans la « Rea­li­zed Cap » des « HODL Waves ». Cette métrique reflète la valeur de chaque coin lors de son der­nier trans­fert, en les regrou­pant en fonc­tion de leur âge [le temps pas­sé depuis leur der­nier mouvement].

Nous pou­vons ici consta­ter une dimi­nu­tion de la pro­por­tion de « jeunes » coins (< 1 mois) – une ten­dance qui se pour­suit depuis février, mais qui s’est légè­re­ment inver­sée la semaine der­nière. Lorsque la part des « jeunes » coins aug­mente, cela ne peut résul­ter que de la vente de « vieux » coins, détrui­sant ain­si la durée de vie accu­mu­lée par ces BTCs.

Bitcoin HODL Waves en octobre 2021

Nous pou­vons éga­le­ment jeter un œil à « l’Ex­change Net Posi­tion » [les flux nets enre­gis­trés par les pla­te­formes d’é­change], afin de voir si ces coins atter­rissent sur les bourses d’é­change pour y être ven­dus. Nous pou­vons voir qu’a­près une période de décol­lecte nette sou­te­nue (en rouge), les varia­tions des soldes des pla­te­formes d’é­change sont rede­ve­nus neutres.

Cela sug­gère que, au cours des 30 der­niers jours, les flux entrants ont pro­gres­si­ve­ment rat­tra­pé les flux sor­tants, indi­quant qu’il existe une demande suf­fi­sante pour absor­ber les ventes. Cela laisse tou­te­fois pen­ser qu’un nombre plus faible de coins sont reti­rés, ce qui est moins haus­sier pour les futures évo­lu­tions du cours du Bit­coin que ne le serait une décol­lecte nette.

On remarque par ailleurs que la struc­ture actuelle est très simi­laire à celle de la fin de l’an­née 2020, alors que le Bit­coin avait appro­ché les 20 000 dol­lars, le record his­to­rique de son cycle précédent.

Fina­le­ment, le mar­ché reste rela­ti­ve­ment haus­sier, même s’il est pro­bable que cette ten­dance – qui montre que de vieux coins, déte­nus par des « Long-Term Hol­ders », sont en train d’être dépen­sés sur la blo­ck­chain – se pour­suive comme elle l’a fait lors des pré­cé­dents cycles.

Bitcoin flux des plateformes d'échange en octobre 2021

Explosion des marchés dérivés

Les mar­chés de pro­duits déri­vés sur le Bit­coin ont enre­gis­tré des hausses, aus­si bien en termes de posi­tions ouvertes que de volumes, en par­ti­cu­lier dans le sec­teur des options.

Les posi­tions ouvertes des mar­chés d’op­tions ont ain­si aug­men­té de 107% au cours du seul mois d’oc­tobre. S’il ne s’a­git pas encore d’un record his­to­rique, ce mon­tant en est très proche.

Bitcoin open interest en octobre 2021

Glass­node s’est ensuite inté­res­sée aux contrats d’op­tion d’a­chat et de vente sur le Bit­coin. Appor­tons dans un pre­mier temps cer­taines pré­ci­sions préliminaires.

Les contrats de « call » (en bleu clair) consti­tuent des options d’a­chat. Un inves­tis­seur ache­tant un contrat de call avec un « strike » de 200 000 dol­lars au 31 décembre s’offre la pos­si­bi­li­té d’a­che­ter, ce même jour, un Bit­coin à 200 000 dol­lars. Il s’at­tend donc à ce que le cours de la pre­mière cryp­to­mon­naie dépasse les 200 000 dol­lars, afin de pou­voir obte­nir un BTC à un prix infé­rieur à celui du marché.

Dans le sens inverse, les contrats de « put » (en vio­let) repré­sentent des options de vente. Un inves­tis­seur ache­tant un contrat de « put » avec un « strike » de 40 000 dol­lars s’offre la pos­si­bi­li­té de vendre, au 31 décembre, un BTC à 40 000 dol­lars. Il estime donc que le cours du Bit­coin devrait être infé­rieur à 40 000 dol­lars au 31 décembre. S’il vise juste, il pour­ra ain­si vendre son BTC à un prix supé­rieur à celui du marché.

Les contrats d’op­tions pri­vi­lé­giés sont des options de « call », avec des « strikes » (prix d’exer­cice) supé­rieurs à 100 000 dol­lars. On remarque des posi­tions ouvertes entre 250 et 350 mil­lions de dol­lars pour des options de « call » expi­rant à la fin de l’an­née. Ces posi­tions dépassent net­te­ment celles des options de « put », venant attes­ter du sen­ti­ment haus­sier des marchés.

Bitcoin contrats d'options en octobre 2021

Même si les posi­tions ouvertes des mar­chés de contrats à terme s’ap­prochent de leurs records his­to­riques, les volumes échan­gés sont en baisse depuis la chute du Bit­coin en mai der­nier. Un envi­ron­ne­ment avec des posi­tions ouvertes impor­tantes mais des volumes d’é­change faibles pour­rait favo­ri­ser une « cas­cade de liqui­da­tions », puisque les volumes ne seraient pas suf­fi­sants pour faire face à une chute.

Même si les mar­chés res­tent rela­ti­ve­ment sains, et que la demande ren­contre l’offre des « Long-Term Hol­ders », il est avi­sé de faire preuve de pru­dence sur ces mar­chés du fait d’un effet de levier impor­tant, tant du côté des contrats à terme que des options.

Futures volumes perpetual Bitcoin en octobre 2021

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post