Bitcoin Prix & Opinions

Le Bitcoin chute sous le seuil des 8300 dollars, et entraîne avec lui la plupart des actifs – quelles sont les causes de ce « crash » ?

Chute du prix du Bitcoin

Alors qu’il s’é­chan­geait à un peu moins de 14 000 dol­lars le 1er jan­vier, le Bit­coin a atteint aujourd’­hui son plus faible niveau en 2018.

Vers midi, lors de la rédac­tion de cet article, son prix avait chu­té sous le seuil des 8300 dol­lars :

Chute du prix du Bitcoin le 2 février 2018

Et l’on pou­vait s’é­ton­ner de consta­ter un prix net­te­ment infé­rieur sur les mar­chés asia­tiques – en par­ti­cu­lier sur les pla­te­formes d’é­change sud-coréennes, qui affi­chaient d’or­di­naire des cours bien supé­rieurs à la moyenne mondiale :

Les marchés d'échange du Bitcoin le 2 février 2018

Avec une baisse d’en­vi­ron 28%, le mois de jan­vier 2018 cor­res­pond à la pire per­for­mance pour le Bit­coin sur un mois, depuis jan­vier 2015. La mon­naie numé­rique avait alors enre­gis­tré une chute d’in­ten­si­té simi­laire, pas­sant de 320 à 226 dollars.

Quelles pourraient être les principales causes de la chute du Bitcoin ?

Baisse prix BitcoinMême s’il ne s’a­git peut-être pas des causes prin­ci­pales, inté­res­sons-nous tout d’a­bord aux dif­fé­rentes décla­ra­tions gou­ver­ne­men­tales qui ont pu effrayer les inves­tis­seurs – et nour­rir cette pres­sion bais­sière qui a fait plon­ger le Bit­coin et l’im­mense majo­ri­té des crypto-marchés :

  • La Corée du Sud a agi­té cette année les craintes liées à une fer­me­ture des pla­te­formes de tra­ding de cryp­to-mon­naies, comme l’a­vait déci­dé la Chine en sep­tembre der­nier. Pour­tant, même si Séoul a récem­ment mis en place un groupe de tra­vail des­ti­né à éla­bo­rer un cadre régle­men­taire autour de ces pla­te­formes, on peut vrai­sem­bla­ble­ment pen­ser cette acti­vi­té ne sera pas inter­dite – c’est en tout cas ce qui res­sort des décla­ra­tions faites il y a quelques jours par le ministre des Finances Kim Dong-yeon.
  • Aux Pays-Bas, Wopke Hoeks­tra, le ministre des Finances, a décla­ré que cer­tains par­tis des États géné­raux du royaume aime­raient limi­ter l’ac­ti­vi­té autour de ces mar­chés – voire peut-être les inter­dire. On devrait vrai­sem­bla­ble­ment en savoir plus au cours des pro­chaines semaines.
  • Hier, les mau­vaises nou­velles venaient d’Inde, alors qu’Arun Jait­ley, le ministre des Finances, décla­rait dans son dis­cours que le gou­ver­ne­ment comp­tait sévir face au Bit­coin et au tra­ding de cryp­to-mon­naies. Pour­tant, plu­sieurs obser­va­teurs res­taient opti­mistes, en indi­quant que les auto­ri­tés n’al­laient pas inter­dire la déten­tion et l’u­ti­li­sa­tion de cet actif :


Baisse cours Bitcoin Crypto-monnaiesAjou­tons tou­te­fois que les deux der­niers pays évo­qués, les Pays-Bas et l’Inde, ne repré­sentent qu’une part négli­geable des échanges effec­tués sur les mar­chés. Ce n’est pas le cas de la Corée du Sud, où tran­sitent envi­ron 20% des tran­sac­tions mon­diales.

On peut éga­le­ment citer la déci­sion de la BaFin alle­mande, qui a deman­dé à ce que une pla­te­forme d’é­change locale de ces­ser de per­mettre à ses clients de conver­tir leurs euros en Bit­coins. Il sem­ble­rait tou­te­fois que cette ini­tia­tive ne soit liée qu’à ce site, et qu’elle ne tra­duise pas une volon­té des auto­ri­tés de s’en prendre à cet écosystème.

Mais la pres­sion des régu­la­teurs ne consti­tue sans doute pas le seul élé­ment à sus­ci­ter des pres­sions bais­sières sur le cours du Bitcoin.

Il y a quelques jours, Face­book annon­çait qu’elle inter­di­sait les publi­ci­tés liées aux cryp­to-mon­naies, aux ICOs ou aux options binaires – une déci­sion qui n’a tou­te­fois sans doute pas eu une grande influence sur les marchés.

On peut éga­le­ment citer un article récent de Bloom­berg, qui évo­quait les inci­ta­tions à com­pa­raître qui avaient été trans­mises au début du mois de décembre à Bit­fi­nex et à Tether Limi­ted. Plu­sieurs obser­va­teurs craignent que, contrai­re­ment à ce que cette der­nière indique, la valeur de l’en­semble des Tethers en cir­cu­la­tion (plus de 2,2 mil­liards) ne soit pas garan­tie par un nombre de dol­lars équi­valent. Ils estiment que la socié­té aurait pu ces der­niers mois, en émet­tant de nom­breux Tethers, « doper » arti­fi­ciel­le­ment le cours du Bit­coin.

D’autres jugent que la chute de l’ac­tif numé­rique en jan­vier pour­rait s’ins­crire dans une sorte de ten­dance annuelle. C’est ce qu’in­di­quait un tweet publié le 16 jan­vier dernier :


La rai­son ? Cer­tains évoquent la super­sti­tion des inves­tis­seurs ori­gi­naires d’A­sie du Sud-Est, tan­dis que d’autres estiment que ces tra­ders sou­haitent « prendre leurs pro­fits »  avant l’ar­ri­vée du nou­vel an chinois.

Enfin, plu­sieurs obser­va­teur accusent Wall Street, qui aurait déci­dé de mani­pu­ler le prix du BTC : cer­tains ges­tion­naire de fonds auraient pu s’ap­puyer sur les contrats à terme du CBOE et du CME pour faire plon­ger le Bit­coin – et tirer pro­fit de cette baisse.

De nombreuses réactions sur Twitter

Sur Twit­ter, cer­tains uti­li­sa­teurs étaient terrifiés :


Mais la plu­part des inter­nautes appe­laient à tenir bon dans cette tem­pête, et à res­ter optimiste :

Bitcoin : malgré la tempête, des chiffres très encourageants

Si les mar­chés ne pous­saient pas à l’en­thou­siasme, on pou­vait aujourd’­hui trou­ver un cer­tain récon­fort en s’in­té­res­sant aux évo­lu­tions du réseau Bit­coin.

En dépit d’une forte baisse enre­gis­trée mer­cre­di, le taux de hachage dont béné­fi­ciait le réseau Bit­coin (la puis­sance de cal­cul totale four­nie par les mineurs) pour­sui­vait son augmentation.

évolution du taux de hachage du Bitcoin au 2 février 2018Et la taille de la « mem­pool », qui héberge les tran­sac­tions qui attendent d’être inté­grées dans un bloc par les mineurs, enre­gis­trait une forte baisse :évolution de la taille de la mempool du Bitcoin au 2 février 2018Dans le même temps, les frais de tran­sac­tion qui pré­va­laient sur le réseau étaient en nette dimi­nu­tion – ils évo­luaient entre 3,50 et 4 dol­lars, contre plus de 35 dol­lars il y a quelques semaines :

Frais de transaction sur le réseau Bitcoin au 2 février 2018

Enfin, on pou­vait déjà dénom­brer, lors de la rédac­tion de cet article, près de 1700 nœuds Light­ning Net­work. Si cette tech­no­lo­gie pour­rait poten­tiel­le­ment per­mettre de résoudre les pro­blèmes de « sca­la­bi­li­té » du Bit­coin, en offrant des paie­ments rapides et peu coû­teux, il s’a­git tou­jours d’une inno­va­tion expé­ri­men­tale, qui devra faire ses preuves au cour des pro­chains mois avant de se dif­fu­ser plus largement.

Au regard de ces élé­ments, on peut pen­ser que, curieu­se­ment, le Bit­coin se situe dans une situa­tion bien meilleure que celle qui était la sienne le 17 décembre, lors­qu’il s’é­chan­geait à 20 000 dol­lars. Gageons que cette embel­lie pour­ra pro­chai­ne­ment se reflé­ter dans le cours de la mon­naie numérique.

Réfé­rences : Cryp­to­vest, Blockchain.info, Coin­Mar­ket­Cap, Bitcoinfees.info

4.4/5 – (7 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
welcomattic
welcomattic
4 années il y a

GmbH est le nom d’une forme juri­dique en Alle­magne, et pas du tout le nom d’une pla­te­forme d’échange.