Bitcoin Prix & Opinions

Bitcoin : les soldes des bourses d’échange ont atteint un plateau

Flambée du Bitcoin

Alors que le Bit­coin a enre­gis­tré une hausse de plus de 30% depuis le début du mois, les soldes de BTCs déte­nus par les pla­te­formes d’é­change sont au plus bas. Ce chiffre a tou­te­fois atteint un pla­teau, mon­trant qu’il convient de res­ter prudent.

Bourses d’échange : des soldes de BTCs au plus bas

Dans un tweet publié ce jeu­di 14 octobre, la socié­té d’a­na­lyse Glass­node indique que le nombre de Bit­coins pla­cé sur les pla­te­formes d’é­change a atteint un pla­teau bas :

« Les soldes de Bit­coin sur les pla­te­formes d’é­change ont atteint un pla­teau en octobre.

Le solde total des pla­te­formes que nous sui­vons s’é­lève à 2,45 mil­lions de BTCs, un chiffre équi­valent aux niveaux d’août 2018.

Depuis un record his­to­rique à 3,11 mil­lions de BTCs en mars 2020, un total de 657 000 BTCs ont été reti­rés, soit 21% du solde record ».

L'évolution des soldes sur les plateformes d'échange en octobre 2021

Comme l’a bien résu­mé cet inter­naute, cela montre que « les pla­te­formes d’é­change (comme Binance ou Coin­base) dis­posent de stocks limi­tés de Bitcoin » :

« Lors­qu’il y a une pénu­rie d’offre, cela se tra­duit géné­ra­le­ment ensuite par des hausses de prix »

Une mauvaise dynamique ?

Faut-il pour autant s’en­thou­sias­mer de ces chiffres ? Pas forcément.

Si les soldes des pla­te­formes d’é­change res­tent stables, leurs flux nets (« Exchange Net Posi­tion Change ») de BTCs ont for­te­ment aug­men­té. Bien que tou­jours néga­tifs (en rouge), comme c’est le cas depuis mars 2020, on constate que cet indi­ca­teur n’a ces­sé de croître depuis le début du mois d’octobre.

L'évolution de la collecte des plateformes d'échange en octobre 2021

Ce chiffre est pas­sé de 100 000 BTCs reti­rés à un rythme men­suel fin sep­tembre à seule­ment 20 000 BTCs actuellement.

Ain­si, alors que les tra­ders reti­raient mas­si­ve­ment leurs coins il y a encore quelques jours, ces retraits ne sont plus que légè­re­ment plus éle­vés que leurs dépôts de BTCs.

« Nous pou­vons voir sur l’Ex­change Net Posi­tion Change que cette métrique a été en décol­lecte nette depuis mars 2020.

En mai-juillet, nous avons enre­gis­tré une col­lecte, qui a tou­te­fois depuis été tota­le­ment inversée.

Les pla­te­formes d’é­change conti­nuent d’en­re­gis­trer une col­lecte limi­tée, d’en­vi­ron 20 000 BTCs par mois ».

Les flux de BTCs enre­gis­trés par les pla­te­formes d’é­change consti­tuent un bon indi­ca­teur de la pré­sence ou de l’ab­sence de pres­sion à la vente sur les marchés.

La chute du Bit­coin coïn­cide avec les flux impor­tants de BTCs envoyés vers les pla­te­formes d’é­change entre mai et juillet. La flam­bée enre­gis­trée ensuite par la pre­mière cryp­to­mon­naie, dont le cours a qua­si­ment dou­blé depuis juillet, est de son côté sans doute inti­me­ment liée aux flux impor­tants de BTCs qui ont quit­té les bourses d’é­change au cours des der­niers mois.

Bitcoin : 70% de l’offre détenue par des « diamond hands »

Il y a quelques jours, Glass­node avait publié d’autres chiffres concer­nant le réseau Bit­coin. L’en­tre­prise avait notam­ment mon­tré que l’offre de BTCs déte­nue par les « long-term hol­ders » – c’est-à-dire le nombre de coins qui n’ont pas été trans­fé­rés au cours des 155 der­niers jours – avait atteint un record, à 70% de l’offre :

Offre détenue par les long-term holders Bitcoin 11 octobre 2021

Ce com­por­te­ment d’ac­cu­mu­la­tion, posi­tif pour la pre­mière cryp­to­mon­naie, s’est pour­sui­vi en octobre, mal­gré la hausse du cours (+ de 30% d’ap­pré­cia­tion depuis le début du mois).

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.