Bitcoin Prix & Opinions

Hausse du Bitcoin jusqu’à 57 000 dollars, son plus haut depuis 5 mois – 5 raisons de croire à une poursuite de sa flambée

Ceci est la tra­duc­tion libre d’un article publié ce lun­di 11 octobre par Coin­Te­le­graph. N’hé­si­tez pas à cli­quer sur ce lien pour le lire (en anglais).

Ce lun­di matin, le BTC a légè­re­ment dépas­sé les 57 000 dol­lars – une pre­mière depuis le mois de mai.

Lors de la rédac­tion de cet article, il s’é­chan­geait à près de 56 400 dol­lars. Il avait ain­si enre­gis­tré une hausse de 2,47% sur les 24 der­nières heures, et de 18,66% sur les 7 der­niers jours.

L’ac­tif numé­rique se retrou­vait à près de 87% de son record his­to­rique de 64 863 dol­lars, atteint le 14 avril dernier.

Cours de du Bitcoin/dollar au 11 octobre 2021

De plus en plus pri­vi­lé­gié par les inves­tis­seurs sou­hai­tant se pré­mu­nir de l’in­fla­tion, au détri­ment de l’or, le BTC a renoué avec sa hausse tra­di­tion­nelle du mois d’oc­tobre, après un mois de sep­tembre mar­qué par des tur­bu­lences.

Les « altcoins » décrochent pendant la « Bitcoin season »

Sur Twit­ter, de nom­breux tra­ders ont fait part ces der­niers jours de leur opti­misme pour le BTC.

C’est notam­ment le cas de Michaël van de Poppe, qui a pré­dit dimanche un record his­to­rique à plus de 68 000 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née :

Si cette hausse devrait faire le bon­heur des « Bit­coin maxi­ma­lists », elle risque de faire une vic­time : les « alt­coins », qui affichent depuis plu­sieurs jours des per­for­mances en baisse face au BTC.

Pour cer­tains obser­va­teurs, une « Bit­coin sea­son » devrait émer­ger dans un pre­mier temps – avec des dépré­cia­tions géné­ra­li­sées des paires ALT/BTC – avant que l’on ne puisse assis­ter, pos­si­ble­ment début 2022, à une « altseason ».

Pour le tra­der @Pentosh1, « le fait de miser sur les alt­coins est équi­valent à “shor­ter” le BTC » :

« Domi­na­tion du BTC vs ALTSEASON

Les « alts » souffrent en ce moment. La plu­part ont per­du 10 à 20% de leur valeur face au BTC depuis mon der­nier post [du 5 octobre].

Chaque 1% [de hausse de la “Bit­coin domi­nance”] = envi­ron 10% de baisse des paires ALT/BTC.

Avec une semaine vola­tile à venir, et pos­si­ble­ment un ETF [la SEC doit don­ner une nou­velle déci­sion le 18 octobre], mieux vaut évi­ter de trop s’ex­po­ser aux “alt­coins”.

Gar­dez à l’es­prit que le fait de miser sur les alt­coins est équi­valent à “shor­ter” le BTC ».

Les dif­fi­cul­tés ren­con­trées par les alt­coins sont notam­ment visibles du côté de l’E­ther, prin­ci­pale cryp­to­mon­naie alter­na­tive du mar­ché. L’ETH est actuel­le­ment, face au BTC, à son plus bas niveau depuis le début du mois d’août. Et pour Michaël van de Poppe, cette ten­dance devrait se poursuivre :

« ETH/BTC en baisse, tan­dis que le Bit­coin se consolide.

Je m’at­tends à ce que le Bit­coin pour­suive [sa hausse], alors que les alt­coins ne devraient pas pour l’ins­tant enre­gis­trer d’appréciation ».

Cours de l'Ether/Bitcoin au 11 octobre 2021

Il juge tou­te­fois que l’E­ther devrait net­te­ment s’ap­pré­cier face au dol­lar durant les pro­chains mois, pré­di­sant un cours com­pris entre 15 000 et 20 000 dol­lars au pre­mier tri­mestre 2022 :

Un Bitcoin à plus de 250 000 dollars d’ici quelques mois ?

Dif­fi­cile de savoir jus­qu’où pour­rait aller la pre­mière cryp­to­mon­naie, alors qu’elle a enre­gis­tré son 3ᵉ « hal­ving » (la divi­sion par deux des récom­penses attri­buées aux mineurs) l’an­née dernière.

Cer­tains obser­va­teurs sont extrê­me­ment haus­siers. C’est le cas du tra­der Tech­Dev, qui estime qu’un cours de 200 000 dol­lars – voire 300 000 dol­lars – est « pro­gram­mé » :

Il rejoint ain­si d’autres ana­lystes haus­siers, tels que Bob­by Lee (200 000 dol­lars), Max Kei­ser (220 000 dol­lars), Bit Haring­ton (250 000 à 350 000 dol­lars) ou encore PlanB (288 000 dol­lars), à l’origine du modèle de valo­ri­sa­tion “Stock-to-flow Cross Asset ».

D’autres obser­va­teurs pro­posent des pré­dic­tions plus mesu­rées pour les pro­chains mois, avec un prix-cible à 100 000 dol­lars. C’est notam­ment le cas de Tone Vays, Mike McGloneMichael Gro­na­ger, Flo­rian Grummes , Bar­ry Sil­bertScott Mel­ker ou encore Tom Lee.

Enfin, cer­tains tra­ders estiment que le cycle de « hal­ving » actuel ne sera pas aus­si intense que les deux pré­cé­dents, et doutent de la capa­ci­té du Bit­coin à atteindre un cours à 6 chiffres.

Historique des prédictions Bitcoin

Ain­si, si Chris Ver­meu­len estime que le BTC pour­rait atteindre les 90 000 dol­lars en 2022, il juge que la pre­mière cryp­to­mon­naie pour­rait dans un pre­mier temps chu­ter jus­qu’à 21 000 dol­lars, voire 16 000 dol­lars.

Pour Tech­Dev, le Bit­coin devrait connaître une flam­bée simi­laire à celles de 2013 et de 2017. On avait alors pu voir émer­ger des « bear traps » – comme la chute à moins de 40 000 dol­lars enre­gis­trée en sep­tembre 2021 – qui avaient ensuite don­né lieu à de véri­tables flambées.

C’est en s’ap­puyant sur les dif­fé­rents cycles de « hal­ving » qu’il par­vient d’ailleurs, dans un tweet publié same­di, à pré­dire une hausse du BTC au-des­sus des 250 000 dol­lars :

L’a­na­lyste appelle tou­te­fois à la prudence :

« Je ne suis pas un expert des vagues d’El­liot [plus d’in­for­ma­tions]. Il existe poten­tiel­le­ment d’autres ana­lyses possibles.

Si vous me dites que les vagues 3 et 5 pré­cé­dentes étaient plus petites, et que nous ne pou­vons donc pas atteindre les 250 000 dol­lars, l’his­toire semble être en désac­cord avec cette idée. »

31 milliards de dollars de transactions en 24 heures

Trois pièces de BitcoinAutre motif d’en­thou­siasme des mar­chés : les fon­da­men­taux du réseau semblent être bien plus solides qu’il y a quelques mois.

Le taux de hachage du Bit­coin (la puis­sance de cal­cul allouée par les mineurs au réseau) a récem­ment retrou­vé des cou­leurs. Dans le même temps, le Light­ning Net­work – le réseau de « seconde couche » per­met­tant d’ef­fec­tuer des tran­sac­tions qua­si-ins­tan­ta­nées et qua­si-gra­tuites – est plus popu­laire que jamais, et a connu ces der­niers jours de nou­veaux records.

Et comme l’a fait remar­quer l’a­na­lyste Kevin Rooke, le Bit­coin a récem­ment enre­gis­tré un record de 31 mil­liards de dol­lars de tran­sac­tions sur sa blo­ck­chain en seule­ment 24 heures :

« Il s’a­git d’un nou­veau record his­to­rique pour le Bit­coin, et d’une valeur trans­fé­rée mul­ti­pliée par 40 depuis le début de l’an­née 2020 », explique-t-il.

Transactions quotidiennes Bitcoin

Paral­lè­le­ment, les frais de tran­sac­tion res­tent rela­ti­ve­ment bas sur le réseau. Lors de la rédac­tion de cet article, ils s’é­le­vaient en moyenne à moins de 3,50 dol­lars.

ETF et GBTC

Le compte à rebours jus­qu’à la pos­sible auto­ri­sa­tion du pre­mier ETF ados­sé au Bit­coin sur les mar­chés amé­ri­cains conti­nue de sus­ci­ter l’en­thou­siasme des tra­ders. Mais peut-on pen­ser qu’une telle déci­sion, qui pour­rait avoir lieu le 18 octobre pro­chain, ait déjà été « pri­cée » par les investisseurs ?

Alors que le régu­la­teur des mar­chés amé­ri­cains (la SEC) a repor­té sa déci­sion concer­nant des ETFs ados­sés à des Bit­coins « phy­siques » (ceux qui auraient sans doute le plus d’im­pact sur le cours du BTC), on sau­ra dans quelques jours s’il est plus enclin à auto­ri­ser la mise sur le mar­ché d’ETFs liés à des contrats à terme sur le Bit­coin. Même si ceux-ci n’au­ront pas d’ef­fet direct sur l’offre de BTCs, puisque les socié­tés émet­trices de ces ETFs n’au­ront pas à ache­ter de « vrais » Bit­coins, l’ar­ri­vée de ces contrats pour­rait ouvrir la voie à un « véri­table » ETF BTC.

C’est ce que décla­rait le tra­der Lark Davis, dans une vidéo publiée il y a quelques jours :

« Je pense qu’un ETF ados­sé à des contrats à terme ouvri­rait la voie à un ETF sur le Bit­coin. C’est ce que nous sou­hai­tons vrai­ment, car c’est ce qui aurait un véri­table impact ».

« Cela consis­te­rait pour les socié­tés d’investissement à ache­ter de “vrais” Bit­coins, à les blo­quer, et à émettre un contrat sur des comptes pour per­mettre aux inves­tis­seurs de se le pro­cu­rer. C’est le type d’ETF que nous vou­lons voir ».

« Un ETF sur des contrats à terme est haus­sier, un ETF sur le Bit­coin est “super haus­sier”. Je pense que le pre­mier ouvri­rait la voie au second, et cela pour­rait se pro­duire très prochainement ».

Dans le même temps, cer­tains s’in­quiètent de consta­ter que les parts du Grays­cale Bit­coin Trust (GBTC) s’é­changent avec un « dis­count » par rap­port au prix « spot » du Bit­coin –  une ten­dance qui s’est accen­tuée au cours des der­nières semaines.

grayscale BTC Premium

Pour l’a­na­lyste macroé­co­no­mique Lyn Alden, il est peu pro­bable que le « pre­mium Grays­cale » retrouve des niveaux neutres.

« J’en doute, mais il n’est pas impos­sible que cela se pro­duise si l’on assiste à une flam­bée du Bit­coin et que les ETFs ne sont tou­jours pas dis­po­nibles », a‑t-elle décla­ré ce week-end.

Dans ce tweet, l’a­na­lyste met­tait à jour une étude datant de l’an­née der­nière, dans laquelle elle avait mis en évi­dence le rôle du GBTC sur les évo­lu­tions du cours du Bit­coin. Désor­mais, alors que ce phé­no­mène dis­pose d’un poids rela­ti­ve­ment moins impor­tant, il pour­rait deve­nir posi­tif pour la pour­suite de la hausse du BTC.

Le « Fear and Greed Index » reste à des niveaux raisonnables

Pièces BitcoinSerions-nous déjà entrés dans une situa­tion de sur­chauffe, qui devrait lais­ser place à un « bear mar­ket » ? Rien n’est moins sûr, si l’on s’in­té­resse à la jauge « Cryp­to Fear & Greed Index » (l’in­dice de peur et d’a­vi­di­té), qui montre que la hausse du BTC semble fer­me­ment ancrée dans une crois­sance durable.

Cela contraste avec ce que l’on a pu voir dans le pas­sé : des flam­bées du Bit­coin, en par­ti­cu­lier proches des records his­to­riques, fai­saient géné­ra­le­ment bas­cu­ler cet indice dans une zone « d’a­vi­di­té intense ». Les mar­chés avaient alors atteint des niveaux qui n’é­taient plus sou­te­nables et pou­vaient faci­le­ment être désta­bi­li­sés, lais­sant pré­sa­ger une chute imminente.

Actuel­le­ment, alors que les cours sont proches des 57 000 dol­lars, le « Fear & Greed Index » ne s’é­lève qu’à 71/100. Il cor­res­pond à une situa­tion « d’a­vi­di­té » – et non « d’ex­trême avi­di­té » – et est encore très loin de ses plus hauts niveaux, qui peuvent par­fois dépas­ser les 95/100.

Crypto indice fear & greedDepuis le début du mois d’oc­tobre, cet indi­ca­teur a connu une belle embel­lie. Le 30 sep­tembre der­nier, il s’é­le­vait par exemple à 20/100 – une situa­tion de « peur intense ».

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.

 

Rate this post