Bitcoin Prix & Opinions

CEO de Binance : « Warren Buffet ne comprend pas les crypto-monnaies »

Zhao Changpeng Bloomberg

Chang­peng Zhao, le CEO de Binance, a décla­ré que War­ren Buf­fet ne com­pre­nait pas les cryp­to-mon­naies, et qu’il était en train de com­mettre une « gros­sière erreur ». Il a éga­le­ment évo­qué la crois­sance spec­ta­cu­laire de son entre­prise, deve­nue en quelques mois lea­der de son marché.

« Une grossière erreur »

Zhao ChangpengAu cours de son pre­mier entre­tien télé­vi­sé, accor­dé à la chaîne Bloom­berg TV, le CEO de Binance a évo­qué les alertes de War­ren Buf­fet, qui avait récem­ment pré­dit que « tout ceci allait mal finir ».

« Je pense qu’il connaît extrê­me­ment bien les mar­chés des actions et des obli­ga­tions, mais je pense qu’il ne com­prend pas du tout les cryp­to-mon­naies », a affir­mé M. Zhao.

« C’est comme ça ; j’é­prouve du res­pect […] pour ses autres domaines d’ex­per­tise, mais je pense qu’il com­met une gros­sière erreur au sujet des crypto-monnaies ».

Celui que l’on sur­nomme l’o­racle d’O­ma­ha est bien connu pour ses prises de posi­tion sévères à l’é­gard du Bit­coin. Il n’a d’ailleurs pas hési­té à annon­cer que son groupe n’in­ves­ti­rait jamais le moindre dol­lar dans les cryp­to-mon­naies.

Une obs­ti­na­tion qui contraste avec celle de Jamie Dimon. Le CEO de JPMor­gan, qui avait pour­tant à maintes reprises fait part de ses reserves vis-à-vis du Bit­coin, allant même jus­qu’à le qua­li­fier de « fraude », a récem­ment décla­ré qu’il regret­tait ses pro­pos.

Hier, War­ren Buf­fet avait affi­ché à nou­veau son hos­ti­li­té face aux mon­naies numé­riques – en admet­tant tou­te­fois qu’elles se trouvent en dehors de son domaine de compétence.

« J’ai déjà suf­fi­sam­ment de pro­blèmes avec les choses que je connais bien », a‑t-il décla­ré dans le cadre d’un entre­tien accor­dé à la chaîne CNBC. « Pour­quoi irais-je prendre une posi­tion, longue ou courte, sur quelque chose dont je ne connais rien ? », a‑t-il ajouté.

Une croissance insolente

équipes binanceCes décla­ra­tions inter­viennent alors que la pla­te­forme, lan­cée en juillet 2017, est vic­time de son suc­cès. Elle avait récem­ment été contrainte de refu­ser les ins­crip­tions de nou­veaux uti­li­sa­teurs, avant de les rou­vrir à nou­veau lun­di der­nier :

« Afin de garan­tir la per­for­mance pour nos uti­li­sa­teurs actuels, seul un nombre limi­té de nou­velles ins­crip­tions seront pos­sibles chaque jour. »

Ce jour là, Binance avait enre­gis­tré un record, avec 240 000 ins­crip­tions en l’es­pace d’une heure.

« Pour être hon­nêtes, nous ne nous atten­dions pas à une telle crois­sance », a indi­qué M. Zhao, ajou­tant que la pla­te­forme enre­gis­trait l’ar­ri­vée de « plu­sieurs mil­lions d’u­ti­li­sa­teurs » chaque semaine.

Lors de la rédac­tion de cet article, Binance était la pla­te­forme la plus active sur les der­nières 24 heures, d’a­près les don­nées four­nies par Coin­Mar­ket­Cap, avec un volume d’é­change jour­na­lier de plus de 6 mil­liards de dol­lars.

La paire la plus échan­gée était le BTC/TRX, qui repré­sen­tait près de 10% des volumes, devant les paires ETH/BTC et BTC/USDT :

Marchés Binance 11 janvier 2018

« Notre objec­tif pour 2017 consis­tait à deve­nir la pre­mière pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies au monde… mais c’é­tait pour 2017. Main­te­nant que nous y sommes par­ve­nus, je pense que nous allons nous concen­trer sur le ser­vice client », a indi­qué le dirigeant.

Avant d’a­jou­ter :

« J’ai tra­vaillé dans le pas­sé avec Bloom­berg, et je sais qu’ils offrent un ser­vice client bien supé­rieur. Il s’a­git par consé­quent du “bench­mark” auquel nous nous référons ».

Zhao Changpeng BinanceL’homme a révé­lé quelques infor­ma­tions concer­nant la typo­lo­gie de sa clien­tèle. Le « client moyen » est un homme, âgé de 25 à 35 ans, même si Binance « com­mence à rece­voir de nom­breuses demandes éma­nant d’in­ves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels ».

M. Zhao a éga­le­ment indi­qué que sa socié­té était en contact avan­cés avec la Finan­cial Ser­vices Agen­cy japo­naise, dans le but d’ob­te­nir une auto­ri­sa­tion d’o­pé­rer dans la région. « Le Japon est le pays le plus avan­cé au monde en matière de régu­la­tions », s’est-il enthousiasmé.

Pour en savoir plus sur cette pla­te­forme, n’hé­si­tez pas à consul­ter notre guide consa­cré à Binance.

Réfé­rences : Bit­coi­nist, Bloom­berg

5/5 – (2 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
michael
michael
4 années il y a

Je lis pas mal de vos articles, tres réac­tifs et rem­pli d’in­te­li­gence, j’ai meme désac­ti­vé ABP pour ne pas blo­quer vos pubs
mais fina­le­ment j’ai reac­ti­vé ABP parce que vos articles ne sont pas OBJEC­TIFs, ou MANQUE de sujet qui Cri­ti­que­rait les Cryptos.
Bra­vo quant meme

MoiCoin
MoiCoin
4 années il y a
Répondre à  michael

Per­sonne n’est objec­tif dans le cryp­to­world, on a cha­cun des inté­rêts rela­tifs à nos divers holds 😉 Mais je trouve la sélec­tion d’in­fos plu­tôt per­ti­nente et pas trop tardive…