Bitcoin Prix & Opinions

Pour le CEO de Paypal, le Bitcoin est trop volatil pour être considéré comme une « véritable monnaie »

Dans Schulman CEO de Paypal

Dan Schul­man, le CEO de Pay­pal, a décla­ré que les com­mer­çants ne pou­vaient pas se per­mettre de prendre en charge le Bit­coin du fait de leurs faibles marges. C’est la rai­son pour laquelle il ne pour­rait s’agir, selon lui, d’une « véri­table mon­naie ».

Le CEO de Paypal invoque la forte volatilité du Bitcoin pour le disqualifier en tant que moyen de paiment

Application PaypalLe mois der­nier, le co-fon­da­teur de Pay­pal, Max Lev­chin, s’était décla­ré indé­cis au sujet du Bit­coin.

Le CEO de la socié­té, Dan Schul­man, est beau­coup plus sévère à l’égard de cet actif. Il a récem­ment expli­qué au site The Street que celui-ci ne pou­vait pas faire office mon­naie :

« Je ne le pense pas pour le moment. Par ailleurs, nous voyons que la vola­ti­li­té de la cryp­to-mon­naie, pro­ba­ble­ment plus que jamais, la rend inuti­li­sable pour consti­tuer une véri­table mon­naie qui pour­rait être accep­tée par les mar­chands. Dans la mesure où ceux-ci ne s’appuient que sur de faibles marges, et que vous avez le Bit­coin qui grimpe et qui chute de 15% en seule­ment quelques semaines, de telles évo­lu­tions peuvent faire la dif­fé­rence entre une vente pro­fi­table et une vente qui fait perdre de l’argent», a-t-il décla­ré.

D’après les sta­tis­tiques four­nies par le S&P 500, le sec­teur de la vente au détail serait l’un des moins pro­fi­tables au monde, avec des marges nettes de seule­ment 2 à 5%.

Pour com­battre la vola­ti­li­té du Bit­coin, les com­mer­çants pour­raient tout sim­ple­ment déci­der d’échanger immé­dia­te­ment leurs actifs numé­riques contre des mon­naies fidu­ciaires. Ils pour­raient s’inspirer de l’initiative de cette socié­té : elle per­met aux loca­taires de régler leur loyer en Bit­coin – les fonds sont auto­ma­ti­que­ment conver­tis en dol­lars, avant d’être envoyés aux pro­prié­taires.

Cette conver­sion est tou­te­fois, pour le moment, asso­ciée à des frais impor­tants – des frais qui pour­raient contraindre les détaillants à rogner sur leurs faibles marges.

Non au Bitcoin, oui à la technologie blockchain

Hier, Micro­soft déci­dait de ne plus accep­ter les paie­ments en Bit­coin. D’après cer­taines rumeurs, cette déci­sion de la firme de Red­mond serait liée au faible volume de paie­ments en mon­naie numé­rique qu’elle rece­vait, mais éga­le­ment aux frais de tran­sac­tion éle­vés asso­ciés à ceux-ci.

Steam avait pris une déci­sion simi­laire, en évo­quant la vola­ti­li­té de la cryp­to-mon­naie – la socié­té pour­rait tou­te­fois, à terme, prendre à nou­veau en charge ce moyen de paie­ment.

Si M. Schul­man ne semble pas croire en l’avenir du Bit­coin, il est enthou­siaste vis-à-vis de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain :

« Je pense que vous devez faire la dis­tinc­tion entre le Bit­coin (ou les autres cryp­to-mon­naies) en tant que mon­naies, et le pro­to­cole sur lequel elles s’appuient, la blo­ck­chain » a-t-il indi­qué.

Ces com­men­taires résonnent avec ceux de nom­breux diri­geants d’institutions finan­cières et de pres­ta­taires de ser­vices de paie­ment.

Hier, la gou­ver­neur adjoint de la Banque d’Israël, Nadine Bau­dot-Tja­ten­berg, cla­ri­fiait la posi­tion de son ins­ti­tu­tion au sujet des cryp­to-mon­naies. Elle indi­quait qu’il s’agissait d’actifs finan­ciers, se refu­sant à les consi­dé­rer comme des mon­naies.

Réfé­rence : Cryp­to­vest

Pour le CEO de Pay­pal, le Bit­coin est trop vola­til pour être consi­dé­ré comme une « véri­table mon­naie »
4 (80%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743