Bitcoin Ethereum Prix & Opinions

Une chute des crypto-marchés avant une flambée jusqu’au printemps 2022 ? C’est ce que prédit cet analyste

Chute des cryptomonnaies

L’in­ves­tis­seur Raoul Pal estime que l’ar­ri­vée d’E­the­reum 2.0 et d’un ETF sur l’E­ther devraient allon­ger le cycle actuel des cryp­to-mar­chés, qui ne pren­drait pas fin en décembre.

Deux chutes consécutives, avant une flambée jusqu’au printemps

Chute du BitcoinUne flam­bée pour les cryp­to-mar­chés jus­qu’à la fin de l’an­née ? Raoul Pal n’est pas de cet avis.

Ancien gérant d’ac­tifs de Gold­man Sachs et fon­da­teur de Real Vision, l’a­na­lyste estime que le cycle actuel des cryp­to-mar­chés ne devrait pas, cette fois-ci, se ter­mi­ner à la fin de l’an­née.

Dans un entre­tien accor­dé ce mer­cre­di 3 novembre, le diri­geant a pré­dit que le « bull run » actuel ne pren­drait pas fin en décembre, comme ce fut pré­cé­dem­ment le cas en 2013 et en 2017. Il devrait plu­tôt s’é­tendre jus­qu’aux mois de mars, d’a­vril ou de juin.

Selon Raoul Pal, le Bit­coin, l’E­ther et les autres alt­coins devraient tou­te­fois, dans un pre­mier temps, emprun­ter « le che­min le plus dou­lou­reux », avec poten­tiel­le­ment deux effon­dre­ments au cours des pro­chains mois :

« À mon avis, nous assis­te­rons pro­ba­ble­ment à une pre­mière chute, puis à une seconde. Il s’a­git du che­min le plus dou­lou­reux, et les mar­chés ont ten­dance à emprun­ter le che­min le plus dou­lou­reux », a‑t-il prédit.

Lancement d’Ethereum 2.0 et arrivée d’un ETF

Ethereum coin EtherCes der­niers mois, l’in­ves­tis­seur est deve­nu de plus en plus haus­sier sur Ethe­reum, le qua­li­fiant en août du « meilleur trade ».

« Une demande expo­nen­tielle cou­plée à une offre fixe, cela abou­tit à une hausse expo­nen­tielle du prix », avait-il alors déclaré.

« Il s’agit de l’une des meilleures confi­gu­ra­tions que j’ai pu voir jusqu’ici ».

Le diri­geant estime que deux évè­ne­ments devraient pro­vo­quer la flam­bée de l’E­ther au cours du pre­mier semestre 2022. Il a tout d’a­bord cité le lan­ce­ment d’E­the­reum 2.0 – le pas­sage à un pro­to­cole de vali­da­tion par preuve d’en­jeu, avec des « sta­kers » qui rem­pla­ce­ront les mineurs.

Pour le finan­cier, la flam­bée de l’E­ther sera ain­si sus­ci­tée par une contrac­tion de son offre, favo­ri­sée par le « staking » :

« Tout le monde “stake” ses Ethers [le fait de les pla­cer pour obte­nir des inté­rêts, ce qui est déjà pos­sible grâce au contrat Ethe­reum 2.0]. Cela crée un dés­équi­libre d’offre et de demande immense pour l’E­ther, avec seule­ment envi­ron 11% de l’offre totale d’ETHs dis­po­nible. Tout le reste est blo­qué pour le “sta­king”  », a‑t-il déclaré.

Raoul Pal a éga­le­ment évo­qué l’ar­ri­vée poten­tielle d’un ETF sur l’E­ther, qui pour­rait atti­rer de nom­breux inves­tis­seurs institutionnels :

« Les ins­ti­tu­tions ont ten­dance à prendre leurs déci­sions d’al­lo­ca­tion d’ac­tifs par tri­mestre. Je pense que nous assis­te­rons à des flux énormes durant le tri­mestre de jan­vier à mars de l’an­née prochaine ».

Pour le diri­geant, le cycle actuel de l’E­ther ne devrait ain­si pas prendre fin à une date proche de la Saint Syl­vestre, comme ce fut le cas en 2017, mais au prin­temps 2022 :

« Tout cela montre que nous assis­te­rons à un cycle allon­gé. Je pense qu’il s’é­ten­dra jus­qu’à une date com­prise entre mars et juin, avant que nous n’as­sis­tions à une nou­velle phase ».

Des cycles allongés ?

La théo­rie des cycles allon­gés est évo­quée depuis plu­sieurs mois dans la crypto-sphère.

Elle fait réfé­rence aux cycles de hal­ving du Bit­coin – la divi­sion par deux du rythme d’é­mis­sion de nou­veaux BTCs, envi­ron tous les 4 ans. Les évo­lu­tions de son cours s’ins­crivent dans ces cycles : on constate jus­qu’i­ci une flam­bée du BTC dans les mois qui ont sui­vi chaque hal­ving.

C’est ce qui s’est pro­duit à par­tir de 2012 et 2016 (les deux pre­miers hal­vings), mais aus­si depuis mai 2020, date du troi­sième et der­nier hal­ving.

Hausses du Bitcoin post-halvings

Ces cycles, qui dictent les évo­lu­tions du cours du Bit­coin, ont éga­le­ment un impact sur les évo­lu­tions de l’E­ther – et plus géné­ra­le­ment sur celles de l’en­semble des crypto-marchés.

Mais cette fois, si la théo­rie des « cycles allon­gés » était véri­fiée, il fau­drait plus de temps au BTC – et plus géné­ra­le­ment aux cryp­to-mar­chés – pour atteindre leurs plus hauts.

On peut d’ailleurs voir sur ce gra­phique pro­po­sé par l’a­na­lyste « PlanB » – qui voit le BTC atteindre 288 000 dol­lars au cours du cycle actuel – le retard du BTC par rap­port à ses pré­cé­dentes flam­bées :

Prédiction Bitcoin après halvings de 2012, 2016 et 2020

On constate ain­si que la hausse du Bit­coin suite à son 3ᵉ hal­ving (en rouge) est pour l’ins­tant plus mesu­rée que celles ayant sui­vi son 1er hal­ving (en bleu clair) et son 2ᵉ hal­ving (en bleu fon­cé). L’im­pact de ces hal­vings pour­rait ain­si, pour cer­tains obser­va­teurs, pro­gres­si­ve­ment se réduire, au fur et à mesure de l’aug­men­ta­tion du poids de la pre­mière cryptomonnaie.

Mais si l’im­pact du hal­ving res­tait iden­tique, jus­qu’où pour­rait aller le Bit­coin durant ce cycle, alors que son cours a déjà été mul­ti­plié par plus de 7 depuis mai 2020 ?

Pour Eco­noi­me­trics, s’il par­ve­nait à suivre une tra­jec­toire simi­laire à celle de 2016–2017, le BTC pour­rait atteindre les 253 800 dol­lars au cours du cycle actuel – avant de chu­ter jus­qu’à 42 150 dollars :

Bitcoin Ethereum prédictions 2022

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post