Bitcoin Prix & Opinions

Comment mettre un terme définitif à ses « crypto-regrets » ?

Ceci est la tra­duc­tion libre d’un article paru aujourd’­hui sur news.bitcoin.com, et rédi­gé par Kai Sedg­wick. Nous y avons ajou­té cer­taines idées, sans opé­rer de dis­tinc­tion avec celles pro­po­sées par le site, afin de ne pas sur­char­ger l’ar­ticle. Celui-ci ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’in­ves­tis­se­ment. N’hé­si­tez pas à consul­ter l’ar­ticle d’o­ri­gine en cli­quant sur ce lien.

Vous pen­sez peut-être que vous devriez déjà être un(e) « mil­lion­naire bit­coin »… et vous consta­tez que c’est encore loin d’être le cas.

La rai­son ?

  1. Vous avez ven­du trop vite
  2. Vous avez ache­té trop tard
  3. Vous n’a­vez pas écou­té le conseil d’un de vos amis, qui vous avait par­lé des cryp­to-mon­naies il y a quelques années
  4. Vous avez tout misé sur Feathercoin

Bien­ve­nue au club. Vous n’êtes pas seul(e) ! Mais le simple fait de le savoir ne devrait pas suf­fire à vous récon­for­ter. D’au­tant plus qu’il est, mal­heu­reu­se­ment, impos­sible de remon­ter dans le temps.

Pour venir à bout de ces regrets, il va fal­loir prendre un peu de recul.

Arrivé(e) en retard à la fête

fete bitcoinSi vous êtes en retard à la « fête Bit­coin » – ou, pire, si vous avez quit­té cette fête juste avant qu’elle ne com­mence réel­le­ment – les regrets que vous pou­vez res­sen­tir peuvent être paralysants.

Chaque nou­veau record his­to­rique vous crève encore plus le cœur, alors que cer­tains « ear­ly adop­ters » qui n’ont jamais lu le White Paper de Sato­shi Naka­mo­to sont par­ve­nus à amas­ser des sommes colossales.

Mais ceci est cen­sé être un article réjouis­sant. Vous vous posez sans cesse la ques­tion « et si j’a­vais ache­té plus tôt ? » Si c’est le cas, arrê­tez dès main­te­nant de vous en vouloir.

Il existe au moins 3 rai­sons de retrou­ver le sou­rire. Mais, avant de pré­sen­ter celles-ci, inté­res­sons nous à la psy­cho­lo­gie de la chance.

La théorie des files d’attentes

file d'attente courseIma­gi­nez : vous êtes en train de faire la queue dans votre grande sur­face préférée.

Vous optez pour une fille d’at­tente qui semble rapide, mais vous réa­li­sez au fur et à mesure que vous vous êtes trompé(e). Vos craintes atteignent leur paroxysme quand vous réa­li­sez que la per­sonne qui se situe devant vous tient dans sa main plu­sieurs dizaines de cou­pons de réduc­tion.

Est-ce que cela vous paraît familier ?

Il existe une rai­son simple pour laquelle vous avez, sta­tis­ti­que­ment, peu de chances de choi­sir la file d’at­tente la plus rapide : avec une file de à votre gauche, une fille à votre droite, vous n’a­vez qu’une chance sur 3 de choi­sir la bonne.

Mais qu’est ce que tout cela peut avoir à faire avec les crypto-monnaies ?

Si vous avez, par exemple, ache­té des Bit­coins en 2013, la pro­ba­bi­li­té de les avoir conser­vés est bien plus faible que 1/3. En fait, ce serait peut-être plu­tôt quelque chose comme 1/10 ou 1/20.

On peut éga­le­ment s’in­té­res­ser à la « bulle » de juin 2011, alors que le Bit­coin était pas­sé en quelques semaines de moins d’un dol­lar jus­qu’à près de 30 dol­lars :

Augmentation du prix du Bitcoin en juin 2011

On peut pen­ser que beau­coup de déten­teurs étaient alors ravis de vendre leur mon­naie contre quelques dizaines de dol­lars. Et on peut éga­le­ment pen­ser qu’une part non négli­geable d’entre eux ont ven­dus l’en­semble de leurs Bit­coins, et n’en ont pas rache­té depuis.

Prenez du recul par rapport aux réseaux sociaux

Le plus dif­fi­cile ? Voir que cer­tains pos­sèdent déjà plu­sieurs cen­taines de mil­liers de dol­lars en cryp­to-mon­naie :Portfolio Crypto Twitter

Com­pre­nez bien qu’il ne s’a­git pas là d’une norme, mais de cas iso­lés. Ces per­sonnes sont entrées au bon moment sur le mar­ché. Elles ont par ailleurs été prêtes à inves­tir plu­sieurs mil­liers d’eu­ros, qu’elles auraient pu se per­mettre de perdre – ce qui est loin d’être le cas de l’en­semble de la popu­la­tion mondiale.

Et il convient de prendre du recul par rap­port à ce que déclarent cer­tains inter­nautes. Voi­ci une ana­lyse amu­sante pro­po­sée par le tra­der Cryp­to Rand, qui illustre bien la dis­tor­sion entre la réa­li­té et ce que cer­tains peuvent décla­rer sur les réseaux sociaux :

Crypto-Twitter

Crypto regrets

La réalité

Crypto réalité

0,3 Bitcoin par détenteur

Répartition des BitcoinsLa réa­li­té ? La plu­part des gens sont dans la même situa­tion que vous.

S’il est impos­sible de connaître pré­ci­sé­ment le nombre de Bit­coins déte­nus, en moyenne, par chaque bit­coi­ner, il est pos­sible de l’estimer.

D’a­près les résul­tats d’une étude que nous avions pré­cé­dem­ment relayée,45 mil­lions de per­sonnes dans le monde détien­draient actuel­le­ment des Bit­coins.

Une autre étude indique que, sur l’offre de Bit­coins actuelle (un peu plus de 16,7 mil­lions), entre 2,77 et 3,79 mil­lions auraient été per­dus à jamais par leurs pro­prié­taires.

Si l’on s’ap­puie sur une moyenne de 3,28 mil­lions de Bit­coins non acces­sibles, on arrive à une offre « réelle » de Bit­coin qui s’élèverait à envi­ron 13,4 mil­lions de coins.

45 mil­lions de déten­teurs pour 13,4 mil­lions de Bit­coins, cela nous donne un « patri­moine numé­rique moyen » de 0,3 Bit­coins par « hodler » (soit envi­ron 4000 euros). Même s’il s’a­git d’une somme impor­tante, on reste tout de même bien loin des cen­taines de mil­liers d’eu­ros affi­chés par cer­tains internautes.

Pour prendre encore plus de recul, on peut s’a­mu­ser à répar­tir ces 13,4 mil­lions de Bit­coins sur l’en­semble des 7,5 mil­liards d’in­di­vi­dus qui com­posent la popu­la­tion mon­diale. On obtient un por­te­feuille numé­rique moyen qui contien­drait 0,00179 Bit­coins – soit envi­ron 24 euros.

Quelques raisons de garder le sourire

Pas sûr que le fait de savoir que la plu­part des bit­coi­ners se mordent aujourd’­hui les doigts suf­fi­ra à vous consoler.

Mais voi­ci trois remarques qui devraient vous per­mettre de retrou­ver le sourire.

  1. Nous avons le pri­vi­lège de vivre à une époque où il est pos­sible de ten­ter de gagner de l’argent en se conten­tant de « miser » sur une mon­naie. Même si cet argent est à risque, et même si rien ne per­met de s’as­su­rer qu’un achat de Bit­coin per­met­tra de réa­li­ser un pro­fit, on peut ten­ter sa chance en espé­rant une appré­cia­tion de la mon­naie numé­rique. Notez tou­te­fois que nous ne sommes pas, dans une optique de moyen terme, à l’a­bri d’une phase de cor­rec­tion imminente.…
  2. Si le Bit­coin pour­sui­vait sa hausse, les per­sonnes qui ont trou­vé qu’il était « trop cher » à 10 000 ou 15 000 dol­lars pour­ront avoir des regrets dans les années à venir. Ce ne sera pas votre cas si vous pos­sé­dez déjà au moins une frac­tion de BTC.
  3. Il existe d’autres cryp­to-mon­naies, dont la capi­ta­li­sa­tion est bien plus faible, qui pour­raient énor­mé­ment s’ap­pré­cier – celles-ci sup­posent tou­te­fois des risques très impor­tants. Il est par ailleurs néces­saire de se for­mer, et de faire preuve de patience pour pou­voir un jour récol­ter les fruits de ses efforts.

D’a­près Kai Sedg­wick, si vous entrez sur le Bit­coin seule­ment dans l’es­poir deve­nir riche, vous faites erreur.

Et voi­ci sa conclusion :

Ne vous deman­dez pas ce que les cryp­to-mon­naies peuvent faire pour vous : deman­dez-vous plu­tôt ce que vous pou­vez faire pour elles.

À lire également :

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der d’investir de l’argent dans les cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment vola­tils. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pour­riez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rions être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.
4.8/5 – (5 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
babacool
babacool
4 années il y a

Le plus impor­tant [à mes yeux du moins] c’est l’Es­prit du Bit­coin qui est avant tout une volon­té de chas­ser les déte­nants du contrôle de la mon­naie (fiat) avec tous les maux qui y sont associés.

wem
wem
4 années il y a

Excellent article du genre tout est rela­tif mais aus­si que la connais­sance, de façon géné­rale, est abso­lu­ment un pla­ce­ment rentable.
D’autre part la connais­sance per­met de se faire une opi­nion au-delà des pres­sions psy­cho­lo­giques exer­cées par dif­fé­rents acteurs éco­no­miques, ces der­niers étant bien inca­pable de com­prendre les sub­strats mathé­ma­tiques de ces tech­no­lo­gies, pour la plu­part d’entre-eux !

N’ou­bliez pas non plus que com­pa­rai­son n’est pas raison ! 

C’est à vous de piger que ces mots sont des avis ou de la pro­pa­gande, que ces avis sont nul­le­ment accom­pa­gnés de preuves logiques, et pour beau­coup ne sont au fond que des avis affectifs !

Moi je dis : méfiez-vous des fixa­tions, n’ou­bliez pas que la publi­ci­té ne fait pas le produit ! 

Étu­diez-les choses pour vous en faire une idée plus claire, cou­pez la publi­ci­té et sor­tez quelques jours au grand air pour vous chan­ger les idées ?

*L’argent ne fait pas « le bon or », sur­tout si entre temps vous vous grillez les neurones.