Plateformes d'échange de crypto-monnaies

Gemini Dollar (GUSD) : le « stablecoin » des frères Winklevoss veut concurrencer l’hégémonie du Tether (USDT)

Jumeaux Winklevoss Bitcoin

Gemi­ni, la pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies fon­dée par les célèbres jumeaux Came­ron et Tyler Wink­le­voss, a annon­cé lun­di la créa­tion d’un token Ethe­reum ados­sé au dol­lar. À tra­vers cet actif numé­rique régu­lé auprès des auto­ri­tés new-yor­kaises, les deux mil­liar­daires comptent pro­po­ser une alter­na­tive au Tether (USDT), le prin­ci­pal « sta­ble­coin » des cryp­to-mar­chés.

Gemini lance le « Gemini Dollar »

Gemini dollarDans un article publié hier sur Medium, Came­ron et Tyler Wink­le­voss ont annon­cé la créa­tion du Gemi­ni Dol­lar (GUSD).

Son objec­tif ? Deve­nir ce que ne serait pas, aux yeux de cer­tains obser­va­teurs, le Tether (USDT) – à savoir un « équi­valent numé­rique de confiance du dol­lar », qui puisse évo­luer sur une blo­ck­chain et être échan­gé faci­le­ment sur les pla­te­formes de cryp­to-tra­ding.

« Jusqu’ici, per­sonne n’avait jamais pro­po­sé un équi­valent numé­rique du dol­lar, de confiance et régu­lé, qui évo­lue de manière ouverte et décen­tra­li­sée comme le font les cryp­to-mon­naies», estiment les diri­geants. « Le Gemi­ni dol­lar (sym­bole : GUSD) com­bine la sol­va­bi­li­té et la sta­bi­li­té du dol­lar amé­ri­cain avec la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, le tout sous la super­vi­sion des régu­la­teurs amé­ri­cains, à tra­vers le Dépar­te­ment des ser­vices finan­ciers de l’Etat de New York (NYDFS)».

Comme expli­qué dans son « White Paper», le Gemi­ni Dol­lar est un token ERC-20, émis sur la blo­ck­chain Ethe­reum. Les uti­li­sa­teurs de Gemi­ni peuvent obte­nir des GUSDs en dépo­sant des dol­lars sur leur compte, avant de conver­tir ceux-ci en tokens. Ils ont ensuite la pos­si­bi­li­té de reti­rer ces der­niers et de les trans­fé­rer vers leur propre por­te­feuille Ethe­reum. Ils pour­ront par la suite s’appuyer sur Gemi­ni pour échan­ger ces GUSDs contre des dol­lars.

Les frères Winklevoss veulent bousculer le controversé Tether

USDT dolalrLa pla­te­forme rejoint ain­si une liste de crois­sante d’entreprises qui pro­posent déjà des cryp­to-tokens ados­sés à des mon­naies fidu­ciaires. Le plus célèbre d’entre eux est le Tether (USDT), dont l’émetteur – Tether Limi­ted – a fait l’objet ces der­niers mois de vives cri­tiques, qui dénoncent l’opacité de son fonc­tion­ne­ment.

Car pour cer­tains obser­va­teurs, la socié­té ne détien­drait pas suf­fi­sam­ment de dol­lars pour garan­tir la valeur de l’ensemble des USDTs en cir­cu­la­tion.

Pour­tant, en juin der­nier, un cabi­net d’avocat cofon­dé par un ancien direc­teur du FBI décla­rait avoir eu accès aux comptes ban­caires de la socié­té, et rap­por­tait que celle-ci pos­sé­dait assez de capi­taux pour sou­te­nir ses USDTs.

Le Tether est actuel­le­ment la 8ème prin­ci­pale cryp­to-mon­naie, avec une « Mar­ket Cap » de plus de 2,7 mil­liards de dol­lars. Lors de la rédac­tion de cet article, il s’agissait du deuxième actif numé­rique le plus échan­gé, juste der­rière le Bit­coin. L’USDT est uti­li­sé sur plu­sieurs cryp­to-pla­te­formes n’ayant pas la pos­si­bi­li­té de pro­po­ser des paires d’échange impli­quant direc­te­ment le billet vert.

Une assurance et un audit, pour rassurer les traders

Confiance sur les marchésLes jumeaux pré­cisent dans leur com­mu­ni­qué que les dol­lars amé­ri­cains qui sont ados­sés aux Gemi­ni Dol­lars sont dépo­sés sur une banque amé­ri­caine.

Ceux-ci béné­fi­cient par ailleurs d’une assu­rance auprès de la Fede­ral Depo­sit Insu­rance Cor­po­ra­tion (FDIC), une agence indé­pen­dante du gou­ver­ne­ment qui garan­tit les dépôts ban­caires faits aux États-Unis.

Dans le même temps, Gemi­ni a dési­gné une socié­té de comp­ta­bi­li­té qui sera char­gée de publier chaque mois un audit de ce compte. Il s’agit de ras­su­rer les inves­tis­seurs, en leur per­met­tant de s’assurer que l’ensemble des GUSDs seront sou­te­nus par un nombre de dol­lars suf­fi­sant.

Enfin, les diri­geants de la pla­te­forme déclarent avoir fait appel à une socié­té de sécu­ri­té indé­pen­dante char­gée d’analyser les « smart contracts » sur les­quels repose le Gemi­ni Dol­lar.

Pour Joseph Young, un obser­va­teur avi­sé de la cryp­to-sphère, il s’agit d’une nou­velle par­ti­cu­liè­re­ment impor­tante – qui serait d’ailleurs plus enthou­sias­mante que ne l’aurait été celle de l’arrivée d’un ETF sur le Bit­coin. Cet actif audi­té, qui béné­fi­cie de l’agrément du NYDFS, pour­rait, selon lui, faci­li­ter l’entrée d’investisseurs ins­ti­tu­tion­nels sur les cryp­to-mar­chés.

Réfé­rence : CCN

Gemi­ni Dol­lar (GUSD) : le « sta­ble­coin » des frères Wink­le­voss veut concur­ren­cer l’hégémonie du Tether (USDT)
Mer­ci !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14