Bitcoin Forks

Nick Szabo, pionner du Bitcoin, affiche son hostilité à SegWit2x

Nick Szabo

MàJ du 08/11/2017 : le hard fork SegWit2x est fina­le­ment annu­lé. Retrou­vez sur cette page l’en­semble des infor­ma­tions concer­nant cette annu­la­tion.

Nick Sza­bo, pion­ner de la Blo­ck­chain, des cryp­to-mon­naies et des smart contrats, est deve­nu la der­nière figure publique en date à affi­cher son oppo­si­tion à SegWit2x.

Nick Szabo No2x Twitter

 

Nick Szabo [No2X] évoque l’absence d’une protection contre les attaques par rejeu (replay attacks)

Comme s’en est aper­çu @theonevortex, Nick Sza­bo a ajou­té cette semaine la men­tion [NO2X] à son pro­fil Twitter :

Vortex Twitter

Si ce chan­ge­ment peut paraître ano­din, il consti­tue un nou­veau désa­veu pour SegWit2x, qui compte désor­mais de nom­breux détrac­teurs par­mi les figures publiques impli­quées dans la tech­no­lo­gie Blockchain.

On peut citer par exemple Char­lie Lee, déve­lop­peur du Lite­coin, ou encore Cobra, le co-déten­teur de bitcoin.org, qui a expli­qué qu’il sou­tien­drait une troi­sième Blo­ck­chain après le fork.

Nick Sza­bo, qui serait pour cer­tains le mys­té­rieux Sato­shi Naka­mo­to, a par ailleurs ret­wee­té avant-hier un lien vers ce mes­sage, issu d’un article publié sur Medium par Alex Mor­cos  :

Article Medium Segwit2x

« Il n’existe aucun incon­vé­nient à implé­man­ter une pro­tec­tion, option­nelle et forte, contre les attaques par rejeu. Il ne peut exis­ter aucun argu­ment contre une telle implé­men­ta­tion, » peut-on lire dans l’article.

« N’im­porte qu’elle socié­té sou­hai­tant res­pec­ter le New York Agree­ment (l’ac­cord qui a débou­ché sur SegWit2x) doit prendre le temps de réflé­chir à ce pro­blème, et se deman­der pour­quoi elle décide de prendre part à cette dis­rup­tion tota­le­ment inutile du réseau. La plus grande dis­rup­tion dans l’his­toire du Bit­coin. »

Alex Morcos

Il conclut l’ar­ticle ainsi :

Conclusions replay attacks segwit2x

« Une situa­tion offrant une pro­tec­tion option­nelle contre les attaques par rejeu est stric­te­ment meilleure qu’une situa­tion sans aucune pro­tec­tion de ce type. Il n’y a aucune excuse pour ne pas implé­men­ter une telle option. Il est dif­fi­cile de com­prendre pour­quoi BTC1 [ndlr : l’implémentation logi­cielle de la pro­po­si­tion Segwit2x] ne le per­met pas. De l’in­com­pé­tence ? Une inten­tion de cau­ser un chaos ? Ou juste une négli­gence carac­té­ris­tique vis-à-vis du devoir d’at­ten­tion qui devrait nor­ma­le­ment être dû au sys­tème Bit­coin ? »

Retour à la case départ pour le SegWit2x Futures

La ques­tion brû­lante de l’ab­sence d’une pro­tec­tion contre les attaques par rejeu a fré­quem­ment refait sur­face comme étant l’un des défauts prin­ci­paux de SegWit2x, mais aus­si du Bit­coin Gold.

Pen­dant ce temps, le prix du contrat à terme sur SegWit2x (SegWit2x futures) conti­nue de dimi­nuer. Les don­nées issues de Coin­mar­ket­cap font état d’une baisse de près de 50% depuis le plus haut du 3 novembre dernier :

Prix SegWit2x futures

Le prix de la future mon­naie est ain­si retom­bé au niveau auquel elle s’é­chan­geait lors de son intro­duc­tion sur HitBTC, le 1er Novembre der­nier (soit un peu plus de 1 200 dol­lars).

Réfé­rences : Bit­coi­nist, Coin­mar­ket­cap