Bitcoin Prix & Opinions

Parlementaires russes : « le Bitcoin pourrait atteindre les 20 000 $, mais il finira par s’effondrer »

Douma russe

Des membres de la Dou­ma russe pré­disent une pour­suite de la hausse du Bit­coin, mais estiment qu’il s’a­git d’une bulle prête à s’effondrer.

Le Bit­coin pos­sède un for­mi­dable poten­tiel de crois­sance, mais cette crois­sance est instable et fait appa­raître des risques signi­fi­ca­tifs de krach.

C’est ce qu’af­firment des dépu­tés de la Dou­ma russe, alors que le Bit­coin a atteint de nou­veaux som­mets cette semaine, dépas­sant le seuil des 7 000 dol­lars. Son cours a ain­si été mul­ti­plié par 7 depuis le début de l’an­née, alors qu’il évo­luait autour des 1000 dollars.

Mais si cette hausse impor­tante a confir­mé le sen­ti­ment des par­ti­sans du Bit­coin, celle-ci fait naître chez cer­tains des inquié­tudes au sujet de sa vola­ti­li­té.

Dans une inter­view accor­dée au site RT, Ana­to­ly Aksa­kov, membre du comi­té des mar­chés finan­ciers de la Dou­ma d’É­tat de l’Em­pire russe, a expli­qué que le mar­ché du Bit­coin était par­ti­cu­liè­re­ment haus­sier, avec beau­coup de poten­tiel pour une pour­suite de cette croissance :

« Ce mar­ché n’a pas encore atteint ses limites ; il ne s’est pas encore gon­flé jus­qu’à l’ex­plo­sion. Il va gon­fler, encore et encore … Le prix pour­rait dou­bler ou même tri­pler, il pour­rait même atteindre les 20 000 dol­lars. »

Ana­to­ly Aksa­kov a expli­qué que le prix pour­rait conti­nuer d’aug­men­ter du fait de « dis­cus­sion actives » dans les médias au sujet du Bit­coin – des dis­cus­sions enthou­siastes au sujet des nou­veaux records et d’une forte pro­fi­ta­bi­li­té. D’a­près le dépu­té, du fait de ce bat­tage média­tique, cer­taines « têtes brû­lées », à la recherche d’op­por­tu­ni­tés d’in­ves­tis­se­ments, n’hésitent pas à « plon­ger tête bais­sée dans cet uni­vers ». Ce phé­no­mène se pour­sui­vra, expli­qua-t-il, avant qu’une « situa­tion cri­tique » ne viennent faire chu­ter le prix du Bitcoin.

Dans un entre­tien accor­dé au site Regnum, Ser­gey Zhi­ga­rev, chef du comi­té de la poli­tique éco­no­mique, de l’in­dus­trie, du déve­lop­pe­ment inno­vant et de l’en­tre­pre­neu­riat, a par­ta­gé un point de vue similaire.

L’homme a expli­qué que le Bit­coin se trou­vait dans une bulle spé­cu­la­tive, et que, si le poten­tiel de crois­sance future du Bit­coin était indé­niable, les bases et la sta­bi­li­té de cette crois­sance étaient toutes deux dou­teuses, et en fai­saient un inves­tis­se­ment ris­qué.

« Le Bit­coin peut dépas­ser les 20 000 dol­lars, et même les 40 000 dol­lars, ou peut-être qu’il va s’ef­fon­drer demain à 5 dol­lars ou à 1 cent. Il n’y a rien, aucun actif der­rière le Bit­coin, il s’a­git juste d’un inté­rêt spé­cu­la­tif, alors les per­sonnes qui s’y frottent doivent le faire à leurs risques et périls ».

Cette décla­ra­tion inter­vient quelques jours après la déci­sion du CME Group de pro­po­ser des contrats à termes en Bit­coin à ses clients, don­nant une cer­taine légi­ti­mi­té à la mon­naie digitale.

Cepen­dant, et même si cer­taines banques com­mencent à revoir leur posi­tion, de nom­breuses figures de la finance (comme War­ren Buf­fett) ont récem­ment fait part de leur doutes au sujet du Bitcoin.

C’est aus­si le cas de la Rus­sie, qui est l’un des pays les plus hos­tiles vis à vis des cryp­to-mon­naies, qu’elle cherche à d’ailleurs à pla­cer sous contrôle. Le pays a par ailleurs fait part de son inten­tion de créer sa propre mon­naie numé­rique  – le « CryptoRuble ».

Rate this post