Bitcoin Prix & Opinions

Pourquoi une prédiction à 1 million de dollars par Bitcoin n’est pas si farfelue

Alors que le Bit­coin a dépas­sé hier les 8000 dol­lars – il s’é­chan­geait pour moins de 1000 dol­lars en jan­vier der­nier – nom­breux sont ceux qui se sont expri­més au sujet du prix qu’il pour­rait atteindre dans quelques années.

Comme nous vous l’in­di­quions le mois der­nier, Mark Yus­ko, fon­da­teur et direc­teur des inves­tis­se­ments de Mor­gan Creek Capi­tal Mana­ge­ment, avait publié en sep­tembre ce tweet :

« Le seul vrai pari ? Savoir si le Bit­coin allait véri­ta­ble­ment pou­voir pas­ser de 0 à 100 $  – ce qui est déjà un vrai miracle. Mais pas­ser ensuite de 4 000 à 40 000 dol­lars ou 400 000 dol­lars, ça c’est facile. »

Wences CasaresWences Casares, CEO de la star­tup Xapo et membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Pay­pal Hol­dings, avait évo­qué un prix d’1 mil­lion de dol­lars par Bit­coin d’i­ci quelques années.

Il avait ain­si décla­ré :

« S’il échoue, il ne vau­dra plus rien. Mais s’il réus­sit, un Bit­coin vau­dra plus d’un mil­lion de dol­lars dans 5 à 7 ans. »

M. Casares avait pré­ci­sé qu’une telle éven­tua­li­té avait, selon lui, plus de 50% de chances de se pro­duire.

Le moteur de cette hausse ? Le Bit­coin pour­rait deve­nir un « stan­dard » des tran­sac­tions finan­cières, ain­si qu’une réserve de valeur incon­tour­nable.

À l’in­verse, on a pu entendre les dis­cours pes­si­mistes éma­nant de nom­breuses figures de la finance, au pre­mier rang des­quels figure Jamie Dimon, PDG de JPMor­gan ChaseRay Dalio, à la tête du fonds d’in­ves­tis­se­ment Brid­ge­wa­ter Asso­ciates, ou encore l’in­ves­tis­seur mil­liar­daire War­ren Buf­fet. Ils estiment que le Bit­coin for­me­rait une bulle spé­cu­la­tive, qui mena­çe­rait d’é­cla­ter à tout moment.

Pour M. Yus­ko, la hausse du prix du Bit­coin pas­se­ra par trois fac­teurs : que le Bit­coin puisse s’im­po­ser en tant que « réserve de valeur », qu”  »équi­valent à l’or », et qu’il puisse pro­fi­ter d’un « effet de réseau ».

Si les deux pre­miers fac­teurs semblent rela­ti­ve­ment évi­dents, on peut éga­le­ment réa­li­ser à quel point l’ef­fet de réseau (« net­work effect ») pour­rait influer posi­ti­ve­ment sur le prix du Bit­coin. Et Marc Yus­ko n’est pas le seul à s’ap­puyer sur cet élé­ment pour s’en­thou­sias­mer au sujet de l’a­ve­nir de la mon­naie numé­rique…

Une prédiction pour le Bitcoin… basée sur le nombre de personnes qui l’utilisent

Robert MetcalfeAvez-vous déjà enten­du par­ler de la loi de Met­calfe ?

Elle tire son nom de Robert Met­calfe, éga­le­ment connu pour avoir co-inven­té le pro­to­cole Ether­net.

Cette loi tient en quelques mots :

« L’utilité d’un réseau est pro­por­tion­nelle au car­ré du nombre de ses uti­li­sa­teurs. »

Autre­ment dit, l’u­ti­li­té d’un réseau va aug­men­ter de manière expo­nen­tielle lorsque le nombre d’in­di­vi­dus qui y ont recours aug­mente.

Cette loi peut par exemple s’ap­pli­quer au sys­tème télé­pho­nique. Lorsque les télé­phones ont com­men­cé à être com­mer­cia­li­sés, le fait d’en pos­sé­der un chez soi n’ap­por­tait que peu d”  »uti­li­té », puisque très peu de per­sonnes étaient équi­pées. L’ob­jet est petit à petit deve­nu indis­pen­sable au fur et à mesure que des indi­vi­dus l’a­che­taient.
Tom Lee FundstratTom Lee, co-fon­da­teur de la socié­té de conseil Fund­Strat, a appli­qué la loi de Met­calfe au Bit­coin. Ses pré­vi­sions res­tent tou­te­fois plus conser­va­trices que celles de Wences Casares : il pré­dit un prix com­pris entre 20 000 et 55 000 dol­lars dans 5 ans.

Notez que la loi de Met­calfe peut s’ap­pli­quer à la crois­sance de nom­breuses socié­tés. On peut ain­si l’ap­pli­quer à Face­book.

Lorsque le réseau social ne comp­tait qu’1 mil­lion d’u­ti­li­sa­teurs, en 2004, il était valo­ri­sé à 5 mil­lions de dol­lars. L’an­née 2006, durant laquelle il avait atteint la barre des 12 mil­lions d’u­ti­li­sa­teurs, il valait 1 mil­liard de dol­lars. Et lors­qu’en 2010, il réunis­sait 600 mil­lions d’u­ti­li­sa­teurs, sa valeur totale s’é­le­vait à 56 mil­liars de dol­lars.

Lors de son intro­duc­tion en bourse en mai 2012, Face­book avait 900 mil­lions d’u­ti­li­sa­teurs et était valo­ri­sé à plus de 100 mil­liards de dol­lars. Aujourd’­hui, Face­book compte 2 mil­liards d’u­ti­li­sa­teurs et sa capi­ta­li­sa­tion s’é­lève à 520 mil­liards de dol­lars.

Tim Peter­son, fon­da­teur de la socié­té de conseil Cane Island Alter­na­tive Advi­sors, avait rédi­gé en sep­tembre un article de blog dans lequel il mon­trait que la tra­jec­toire de Face­book, mais éga­le­ment celle du Bit­coin, suivent la loi de Met­calfe.

La loi de Metcalfe qui s'applique au Bitcoin et à Facebook

Ce gra­phique nous montre le che­min par­cou­ru par Face­book et par le Bit­coin depuis leur nais­sance, avec Face­book qui dis­pose de  5 années d’a­vance. Si le prix du Bit­coin conti­nue à suivre la loi de Met­calfe, comme l’i­ma­gine M. Peter­son, il pour­rait atteindre les 20 000 dol­lars en 2019, puis les 48 000 dol­lars en 2022.

Même si cela ne per­met­tra pas d’at­teindre les 500 000 ou 1 mil­lion de dol­lars d’i­ci 10 ans, n’ou­blions pas que la valeur de Face­book a été mul­ti­pliée par 10 depuis 2010.

Il convient aus­si de rap­pe­ler que ces pro­jec­tions tirés de la loi de Met­calfe ne sont pas basée sur le temps, mais sur l’a­dop­tion du Bit­coin par de nou­veaux uti­li­sa­teurs. Et il est aujourd’­hui impos­sible de connaître pré­ci­sé­ment le nombre de per­sonnes dans le monde qui détiennent Bit­coins. Même si l’on peut s’appuyer sur le nombre de clients de Coin­base (7,4 mil­lions en mai 2017) et d’autres pla­te­formes d’é­change, de telles pro­jec­tions res­tent déli­cates.

Si l’a­ve­nir du Bit­coin s’an­nonce, pour beau­coup, radieux, il reste (encore) impos­sible de connaître son prix dans 1,2, 5 ou 10 ans. En outre, certaines menaces semblent peser sur lui : de nom­breuses mon­naies aime­raient le détro­ner, il pour­rait être hacké par des ordi­na­teurs quan­tiques d’i­ci à 2027 (à moins d’un hard fork pour l’é­vi­ter), il est par­fois jugé comme étant trop cen­tra­li­sé (quelques entre­prises s’ac­ca­parent une grande par­tie du hash­rate de son réseau),…

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der d’investir de l’argent dans les cryp­to-mon­naies. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en lien avec la lec­ture de cet article

Réfé­rence : Money­Mor­ning, Wiki­pe­dia, blog.timrpeterson.com




[wpcrypto_list]