Bitcoin Démocratisation

Les investisseurs en Bitcoin exemptés d’impôt au Salvador

Pièce Bitcoin Salvador

Le Sal­va­dor tente d’at­ti­rer des capi­taux étran­gers en pro­po­sant des allè­ge­ments fis­caux consé­quents aux tra­ders de Bitcoin.

Le gou­ver­ne­ment du Sal­va­dor va exemp­ter les inves­tis­seurs en Bit­coin d’im­pôt sur les gains en capi­tal et d’im­pôt sur le reve­nu sur le BTC, selon un conseiller juri­dique présidentiel.

Javier Argue­ta, conseiller juri­dique du pré­sident Nayib Bukele, sou­haite favo­ri­ser les inves­tis­se­ments étran­gers en offrant d’im­por­tants allè­ge­ments fis­caux sur le Bit­coin, comme le rap­por­tait en fin de semaine der­nière l’AFP.

« Si un par­ti­cu­lier détient des actifs en Bit­coin et a réa­li­sé des plus-values impor­tantes, il n’au­ra pas à payer d’im­pôt. Cela nous per­met d’en­cou­ra­ger les inves­tis­se­ments étran­gers », a confié M. Argueta.

L’homme a ajou­té que le Sal­va­dor n’im­po­se­rait aucune taxe « ni sur les gains de capi­tal, ni sur les revenus ».

Le conseiller juri­dique a indi­qué que le gou­ver­ne­ment sal­va­do­rien tra­ce­rait acti­ve­ment toutes les tran­sac­tions en BTC effec­tuées avec son wal­let offi­ciel, le Chi­vo. Objec­tif : lut­ter contre l’u­ti­li­sa­tion illi­cite des cryptomonnaies.

« Nous met­tons en œuvre une série de recom­man­da­tions des ins­ti­tu­tions inter­na­tio­nales contre le blan­chi­ment d’argent », a‑t-il indiqué.

On apprend éga­le­ment que le por­te­feuille Chi­vo pour­rait tem­po­rai­re­ment empê­cher d’ef­fec­tuer des tran­sac­tions si la valeur du Bit­coin venait à s’effondrer.

Mar­di der­nier, le Sal­va­dor était deve­nu le pre­mier pays au monde à faire du Bit­coin sa mon­naie offi­cielle, obli­geant l’en­semble des entre­prises locales à accep­ter les paie­ments en BTC. En coopé­ra­tion avec des socié­tés comme la pla­te­forme d’é­change Bit­so et la Sil­ver­gate Bank, le Sal­va­dor avait lan­cé son wal­let offi­ciel de BTC Chi­vo. Celui-ci per­met à ses uti­li­sa­teurs de régler leurs achats en Bit­coin, mais aus­si de conver­tir leurs BTCs en dol­lars sans aucun frais.

Le por­te­feuille avait tou­te­fois été mis tem­po­rai­re­ment hors ligne le jour de son lan­ce­ment, suite à des pro­blèmes tech­niques. Selon plu­sieurs témoi­gnages sur les réseaux sociaux, cer­tains uti­li­sa­teurs ren­contrent tou­jours des dif­fi­cul­tés pour effec­tuer des tran­sac­tions avec ce wal­let.