Technologie Blockchain

Samsung envisage de se tourner vers la technologie blockchain

Siège de Samsuing

Le premier fabricant mondial de smartphones et de semi-conducteurs pourrait bientôt utiliser la technologie blockchain pour gérer plus efficacement son vaste réseau de distribution international.

Samsung SDS Logo

Selon Song Kwang-woo, le responsable des activités liées à la technologie blockchain chez Samsung SDS – la division logistique et informatique du groupe – la société Samsung envisagerait de mettre en place un registre distribué pour assurer le suivi de ses livraisons internationales. Alors que les sommes dépensées par le géant sud-coréen s’élèvent à plusieurs dizaines de milliards de dollars chaque année, l’implémentation de cette technologie pourrait, selon Samsung SDS, permettre au groupe de réduire ses frais d’expédition de 20%.

Samsung SDS serait en train de développer ce nouveau système pour la société Samsung Electronics, le fleuron du conglomérat.

Si de nombreuses entreprises ont déclaré vouloir implémenter la blockchain – pour des application diverses et variées, des paiements transfrontaliers au suivi de poulets proposés dans les supermarchés – le groupe Samsung est l’un des premiers fabricants mondiaux à envisager sérieusement de s’appuyer sur cette technologie.

"Cette initiative aura un impact considérable sur les chaînes d'approvisionnement des industries de production", assure M. Song. "La blockchain constitue une plateforme essentielle pour notre transformation numérique".

Sous la lumière des projecteurs suite à l’ascension fulgurante du Bitcoin l’année dernière, la technologie blockchain peut permettre de révolutionner la manière dont les transactions sont enregistrées, vérifiées et partagées au sein d’une entreprise. Bien que son impact soit encore limité, la société Gartner prévoyait en mars 2017 que les entreprises liées à cette technologie allaient créer une valeur de 176 milliards de dollars d’ici à 2025.

Chaîne logistiqueLes partisans du déploiement de la blockchain dans le secteur du transport maritime estiment que cette technologie peut permettre de réduire le temps nécessaire pour transmettre des documents légaux et assurer la coordination avec les autorités portuaires. D’autant que, comme l’a indiqué IBM – qui collabore avec A.P. Moeller-Maersk A/S pour suivre les mouvements de cargaisons et automatiser la délivrance de documents d’expédition – les coûts liés à ces derniers sont particulièrement importants.

Samsung SDS, qui est également membre de l’Enterprise Ethereum Alliance, s’attend à gérer cette année près de 488 000 tonnes de fret aérien, ainsi qu’1 million de conteneurs standards de 20 pieds. Ceux-ci permettront de transporter les écrans à diodes électroluminescentes organiques et les téléphones de la gamme Galaxy S9 fabriqués par Samsung Electronics.

Selon Cheong Tae-su, professeur d’ingénierie industrielle à l’Université nationale de Séoul, la blockchain pourrait aider l’entreprise à réduire le délai entre le lancement d’un produit et son expédition. Elle pourrait ainsi être mieux à même de réagir face aux initiatives de ses concurrents, et de mieux faire face à l’évolution de la demande des consommateurs sur des marchés émergents comme la Chine.

"Cela va permettre de limiter leurs dépenses et d'éviter de nombreux problèmes", a déclaré M. Cheong. "Il s'agit de maximiser l'efficacité et la visibilité de l'offre, avec pour résultat une plus grande confiance des consommateurs."

Sur Twitter, certains s’enthousiasmaient de voir le géant sud-coréen adouber la technologie blockchain :

Et d’autres rappelaient le rôle décisif que pourrait jouer cette technologie dans la gestion de la chaîne logistique :

Référence : Bloomberg

Samsung envisage de se tourner vers la technologie blockchain
Merci !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3729