Bitcoin Prix & Opinions

Bitcoin : le nombre de « whales » atteint son plus bas depuis 2012

Bitcoin whales

Le nombre de por­te­feuilles déte­nant plus de 1 000 BTCs a atteint son plus bas niveau depuis 2012. Dans le même temps, le nombre de wal­lets pos­sé­dant entre 100 et 1 000 Bit­coins a net­te­ment aug­men­té au cours des der­niers mois, alors que de nom­breux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels se sont tour­nés cette année vers les crypto-marchés.

Le nombre de « Bit­coin whales » en chute libre depuis fin 2020. C’est ce qu’a indi­qué ce dimanche 17 octobre le jour­na­liste Colin Wu, rap­por­tant des don­nées de la socié­té Glass­node. Celle-ci a consta­té que le nombre d’a­dresses déte­nant 1 000 BTCs ou plus avait atteint un plus bas à 82 :

La der­nière fois que ce chiffre avait été atteint, c’é­tait le 15 décembre 2012, quatre ans après le lan­ce­ment du réseau Bit­coin. Mais il s’a­git d’une autre époque : le cours du BTC ne s’é­le­vait alors qu’à 13,51 dol­lars. Lors de la rédac­tion de cet article, la pre­mière cryp­to­mon­naie s’é­chan­geait à 62 220 dol­lars – soit un prix mul­ti­plié, entre temps, par plus de 4 600.

Peut-on pour autant en conclure que les « baleines » Bit­coin sont une espèce en voie de dis­pa­ri­tion ? Pas vrai­ment. Comme l’a pré­ci­sé ensuite Colin Wu, qui rap­por­tait des don­nées de la socié­té San­ti­ment, « le nombre d’a­dresses déte­nant 100 à 1 000 BTCs a aug­men­té de manière signi­fi­ca­tive au cours des cinq der­nières semaines » :

En pre­nant en compte le fait que ces adresses pos­sèdent approxi­ma­ti­ve­ment entre 6 et 60 mil­lions de dol­lars de BTCs – sans doute suf­fi­sam­ment pour être consi­dé­rées comme des « mini-whales » – ces don­nées montrent que le nombre de ces gros déten­teurs de Bit­coins est en hausse depuis début septembre.

Dans le même temps, le nombre de « long-term hol­ders » – les por­te­feuilles qui n’ont pas trans­fé­ré de BTCs au cours des 155 der­niers jours – a récem­ment atteint un record his­to­rique, mal­gré la hausse des cours. Ceux-ci déte­naient la semaine der­nière près de 13,3 mil­lions de coins, soit envi­ron 70% de l’offre en circulation :

Offre détenue par les long-term holders Bitcoin 11 octobre 2021

Goldman Sachs : « une véritable classe d’actifs »

Investisseurs institutionnels BitcoinPlu­sieurs fac­teurs peuvent expli­quer l’aug­men­ta­tion du nombre de wal­lets déte­nant 100 à 1 000 BTCs.

On peut tout d’a­bord citer la déci­sion du Sal­va­dor de faire du BTC sa mon­naie offi­cielle. La « Loi Bit­coin », entrée en vigueur le 7 sep­tembre der­nier, oblige notam­ment les com­mer­çants à accep­ter les paie­ments en BTC. Cette mesure avait été intro­duite mal­gré plu­sieurs mani­fes­ta­tions et des son­dages mon­trant qu’une majo­ri­té de la popu­la­tion était en défa­veur de l’a­dop­tion de l’ac­tif numérique.

Ces der­niers jours, le cours du Bit­coin a dépas­sé à nou­veau les 60 000 dol­lars, grâce notam­ment à l’an­ti­ci­pa­tion du lan­ce­ment du fonds indi­ciel (ETF) de Pro­Shares. Cet ins­tru­ment finan­cier per­met­tra aux inves­tis­seurs amé­ri­cains de s’ex­po­ser faci­le­ment à la cryp­to­mon­naie, à tra­vers un pro­duit d’in­ves­tis­se­ment régu­lé. S’il confère une nou­velle légi­ti­mi­té au BTC, il pour­rait avoir un impact limi­té sur son offre : il ne sera pas direc­te­ment ados­sé à l’ac­tif numé­rique, mais à des contrats à terme sur le Bitcoin.

Selon la cryp­to-socié­té B2C2, la hausse récente du BTC ne serait pas liée aux épar­gnants et aux petits tra­ders, mais à l’in­cur­sion d’in­ves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels et de « fami­ly offices » dans la cryp­to-sphère. Une étude menée cet été par Gold­man Sachs mon­trait que 20% de ces der­niers voyaient dans les actifs numé­riques un bon moyen de se pré­mu­nir contre l’inflation.

En mai, Gold­man Sachs avait publié une étude dans laquelle ses experts pré­sen­taient le Bit­coin comme « une véri­table classe d’actifs » :

Il s’a­gis­sait d’un véri­table revi­re­ment par rap­port à l’an­née pré­cé­dente, alors que la banque avait décla­ré que « les cryp­to­mon­naies, notam­ment le Bit­coin, [n’é­taient] pas une classe d’actifs » :

Réfé­rence : Decrypt

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post