Ethereum

Ethereum : déjà 1,15 million d’Ethers détruits depuis l’implémentation du « hard fork » London

Ethereum (ETH) Ether

À tra­vers la mise à jour EIP-1559, ce « hard fork » a mis en place un pro­ces­sus de des­truc­tion d’une par­tie des frais de tran­sac­tion ver­sés par les utilisateurs.

L’offre d’E­thers conti­nue de se contrac­ter. Selon les don­nées relayées récem­ment par Into­The­Block, déjà 1,15 mil­lion d’ETHs ont été détruits depuis le 5 août, date de l’im­plé­men­ta­tion du « hard fork » London.

Celui-ci a per­mis de mettre en place la mise à jour EIP-1559, qui consiste à détruire une par­tie des Ethers ver­sés aux mineurs au titre des frais de transaction :

EIP-1559

Désor­mais, les frais payés par les uti­li­sa­teurs se divisent en deux com­po­santes : la « base fee », pour qu’une tran­sac­tion puisse être incluse dans un bloc, et le « miner tip », qui est un « pour­boire » option­nel des­ti­né à encou­ra­ger les mineurs à trai­ter cette tran­sac­tion en priorité.

Grâce à la des­truc­tion de l’en­semble des « base fees », déjà 1,15 mil­lion d’E­thers ont été « brûlés » :

« 11 500 Ethers sont détruits en moyenne chaque jour », indique IntoTheBlock.

Ces 1,15 mil­lion d’ETHs cor­res­pondent à près de 1% de l’offre d’E­thers en cir­cu­la­tion, qui s’é­lève actuel­le­ment à un peu plus de 118,6 millions.

Lors de la rédac­tion de cet article, l’E­ther s’é­chan­geait à 4 180 dol­lars, en baisse de 2,47% sur les 24 der­nières heures.

L’ac­tif numé­rique avait enre­gis­tré une hausse de plus de 47% depuis l’ar­ri­vée du « hard fork » Lon­don. Depuis le début de l’an­née, le cours de l’E­ther avait été mul­ti­plié par plus de 5,7.

Cours Ether Dollar 2021

L’E­ther était mal­gré tout tou­jours en repli de près de 15% depuis son record his­to­rique du 10 novembre der­nier, à 4 859 dollars.

L’ac­tif avait éga­le­ment flam­bé cette année face au Bit­coin, avec un cours ETH/BTC mul­ti­plié par 3,4 depuis le 1er jan­vier 2021 :

Cours Ether Bitcoin 2021

L’Ether, une meilleure réserve de valeur que le Bitcoin ?

Il y a quelques jours, des cher­cheurs aus­tra­liens avaient publié une étude dans laquelle ils expli­quaient que la mise à jour EIP-1559 devrait, selon eux, faire de l’E­ther une meilleure réserve de valeur que le Bit­coin. Ils indi­quaient que le réseau Ethe­reum était deve­nu moins infla­tion­niste (0,98% d’in­fla­tion annuelle) que celui de Sato­shi Naka­mo­to (1,99%).

Ils esti­maient que la contrac­tion de l’offre sur Ethe­reum, cou­plée à une demande crois­sante pour son éco­sys­tème d’ap­pli­ca­tions décen­tra­li­sées, serait sus­cep­tible de pro­vo­quer une flam­bée de l’ETH au cours des pro­chaines années.

En sep­tembre, le tra­der « Crois­sant » avait publié un fil sur Twit­ter pré­di­sant un « choc d’offre excep­tion­nel » à venir pour l’E­ther, qui débou­che­rait sur une flam­bée de son cours :

Au-delà des béné­fices de l’EIP-1559, l’a­na­lyste avait évo­qué la mise à jour Ethe­reum 2.0. Celle-ci per­met­tra au réseau de pas­ser à un pro­to­cole de vali­da­tion par preuve d’en­jeu, impli­quant des « stakers ».

Ces der­niers peuvent d’ores et déjà pla­cer des ETHs sur le contrat Ethe­reum 2.0 pour per­ce­voir des inté­rêts. Lors de la rédac­tion de cet article, déjà plus de 8,5 mil­lions d’E­thers (35,5 mil­liards de dol­lars) avaient été ver­sés sur ce contrat.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post