Bitcoin Produits dérivés financiers

Le CBOE proposera des contrats à terme sur le Bitcoin dès dimanche prochain

Chicago Board options exchange

Les deux plus grandes pla­te­formes d’é­change de pro­duits déri­vés finan­ciers, le CBOE et le CME, semblent mener actuel­le­ment une véri­table lutte afin de deve­nir la pla­te­forme de réfé­rence pour les contrats à terme sur le Bit­coin.

Le Chi­ca­go Board Options Exchange (CBOE) a indi­qué, dans un com­mu­ni­qué paru hier, qu’il allait pro­po­ser à ses clients des contrats à terme sur le Bit­coin (Bit­coin futures) dès le dimanche 10 décembre, coif­fant ain­si au poteau l’un de ses prin­ci­paux concur­rents, le Chi­ca­go Mer­can­tile Exchange (CME).

CBOE contrats à terme sur le Bitcoin

Les deux pla­te­formes semblent vou­loir tirer pro­fit de l’in­té­rêt crois­sant de Wall Street à l’é­gard de la mon­naie numé­rique, dont le cours a flam­bé cette année. Celui-ci se situe actuel­le­ment à près de 12 000 dol­lars, alors que la mon­naie s’é­chan­geait à moins de 1 000 dol­lars au début de l’an­née.

Le CBOE et le CME vont bien­tôt pou­voir offrir aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels la pos­si­bi­li­té de spé­cu­ler sur la valeur du Bit­coin, au tra­vers d’un mar­ché régu­lé, sur lequel ils ont l’ha­bi­tude d’in­ter­ve­nir.

Ed Tilly CBOELes mar­chés ont salué les ini­tia­tives des deux groupes, les actions du CME et du CBOE s’é­tant toutes deux appré­ciées d’en­vi­ron 9% depuis la fin du mois d’oc­tobre.

Quelques inquiétudes pour la Commodities Futures Trading Commission

Ed Tilly, PDG du CBOE, a décla­ré qu’il assis­tait à un inté­rêt « sans pré­cé­dent » pour le Bit­coin. « Nous nous enga­geons à appor­ter de l’é­qui­té et de la liqui­di­té sur le mar­ché Bit­coin. » a‑t-il ajou­té.

Pour défi­nir le prix de son contrat, le CME s’ap­puie­ra sur le cours consta­té sur quatre pla­te­formes d’é­change. Par ailleurs, les inves­tis­seurs ne pour­ront pas déte­nir simul­ta­né­ment plus de 1000 contrats.

Les contrats pro­po­sés par le CBOE seront quant à eux liés aux don­nées four­nies par Gemi­ni, une pla­te­forme d’é­change de mon­naies vir­tuelles gérée par les frères Wink­le­voss. Ses clients n’au­ront pas la pos­si­bi­li­té de conser­ver plus de 5000 contrats, et le mar­ché sera ouvert chaque jour pen­dant plus de 23 heures.

Si l’au­to­ri­té de régu­la­tion com­pé­tente, la Com­mo­di­ties Futures Tra­ding Com­mis­sion, a accep­té la mise sur le mar­ché de ces pro­duits finan­ciers, elle avait fait part ses inquié­tudes, nour­ries par la forte vola­ti­li­té du Bit­coin.

Elle serait ain­si pré­oc­cu­pée par les varia­tions impor­tantes du prix de cet actif – des varia­tions qui pour­raient être sus­cep­tibles d’ap­por­ter de l’ins­ta­bi­li­té au sein des chambres de com­pen­sa­tion. Pour ten­ter d’y remé­dier, il est pré­vu que les tra­ders sou­hai­tant spé­cu­ler sur la valeur du Bit­coin s’ac­quittent de marges ini­tiales plus éle­vées qu’à l’ac­cou­tu­mée : 35% pour le CME et 33% pour le CBOE.

Brian QuintenzLors d’un dis­cours pro­non­cé à Londres la semaine der­nière, Brian Quin­tenz, membre de la CFTC,  avait indi­qué que son admi­nis­tra­tion avait la pos­si­bi­li­té de rehaus­ser ces niveaux de marges si ceux-ci ne s’a­vé­raient pas être adap­tés.

Les investisseurs institutionnels peuvent déjà se tourner vers les crypto-monnaies

NasdaqNas­daq, la socié­té qui gère la bourse amé­ri­caine du même nom, emboî­te­ra bien­tôt le pas à ses concur­rentes en pro­po­sant elle aus­si des contrats à terme sur le Bit­coin, et ce dès le deuxième tri­mestre 2018.

Il convient d’é­vo­quer par ailleurs l’ar­ri­vée de nom­breux fonds spé­cu­la­tifs dédiés aux cryp­to-mon­naies – des fonds qui per­mettent aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels de spé­cu­ler sur la valeur dans les mon­naies numé­riques.

Michael Arring­ton, le fon­da­teur de Tech­Crunch, avait ain­si récem­ment décla­ré qu’il allait lan­cer Arring­ton XRP Capi­tal, un fonds d’in­ves­tis­se­ment en cryp­to-mon­naies. En France, c’est la socié­té TOBAM qui va bien­tôt pro­po­ser un fonds inves­ti en Bit­coin.

À lire éga­le­ment :

Réfé­rences : Finan­cial Times, Use­The­Bit­coin




[wpcrypto_list]