Bitcoin Prix & Opinions

La recherche « Bitcoin » sur Google à son plus bas niveau de l’année

Intérêt pour le Bitcoin

Si l’en­goue­ment pour le BTC a for­te­ment dimi­nué auprès des inter­nautes, les volumes de la requête « NFT » conti­nuent de croître.

L’in­té­rêt des épar­gnants pour la pre­mière cryp­to­mon­naie semble s’être émous­sé au cours des der­nières semaines. Les recherches mon­diales effec­tuées sur Google pour le terme « Bit­coin » ont ain­si récem­ment atteint leur plus bas de l’an­née 2021.

Il s’a­git d’un bon indi­ca­teur pour ten­ter de mesu­rer le niveau d’en­goue­ment des épar­gnants pour la cryp­to-sphère. Le nombre de requêtes « Bit­coin » sont géné­ra­le­ment cor­ré­lées aux fluc­tua­tions du cours des actifs numé­riques, et en par­ti­cu­lier à celui du BTC.

L'évolution de l'intérêt pour le Bitcoin en 2021Il existe tou­te­fois cer­taines excep­tions. Le nombre de recherches avait atteint son plus haut à la mi-mai, plu­sieurs semaines après un record his­to­rique à près de 65 000 dol­lars. La flam­bée des requêtes « Bit­coin » était alors allée de pair avec les cri­tiques d’E­lon Musk vis-à-vis de la consom­ma­tion éner­gé­tique du BTC et la déci­sion de la Chine d’in­ter­dire le minage.

La chute qui avait sui­vi, fai­sant plon­ger le Bit­coin à moins de 30 000 dol­lars fin juillet, avait coïn­ci­dé avec une forte baisse des recherches concer­nant l’ac­tif numé­rique. Un léger rebond avait été consta­té fin octobre, alors que l’ar­ri­vée des pre­miers « Bit­coin futures ETF » allait per­mettre quelques jours plus tard au BTC d’en­re­gis­trer un nou­veau record his­to­rique à près de 69 000 dol­lars.

On note­ra que les pays dans les­quelles le terme est le plus recher­ché sont le Sal­va­dor (qui a fait du BTC sa mon­naie offi­cielle en sep­tembre), le Nige­ria, les Pays-Bas et la Tur­quie (dont la mon­naie a plon­gé ces der­niers mois).

Intérêt Bitcoin 2021 par pays

L’intérêt pour les NFTs continue de croître

Si l’in­té­rêt pour le BTC semble s’é­tio­ler, on ne peut pas en dire autant des tokens non fon­gibles (NFTs). Le sec­teur a enre­gis­tré ces der­niers mois l’ar­ri­vée mas­sive de par­ti­cu­liers et d’en­tre­prises jus­qu’i­ci étran­gers à la cryp­to-sphère, comme des spor­tifs pro­fes­sion­nels ou des musiciens.

Il n’est donc pas éton­nant de consta­ter que la requête « NFT » a connu une crois­sance régu­lière depuis l’é­té dernier :

Intérêt NFT 2021 pays